petitbobofernande.jpgJ'ai des manies de vieux garçons, j'ai pris l'habitude d'agrémenter ma solitude d'une mâle ritournelle, la Bandolaison papa, ça ne se commande pas. Quand je pense à Fernande, j'ouvre un Bandol. Et même un vieux Bandol! Un vieux, un Bandol mûr, à point, on peut le dire de différentes façons, mais le Bandol se pratique vieux, tant ces vins sont capables de s’arrondir, de s’épanouir, de gagner en complexité au fil du temps. Personnellement, je n’ai pas peur de vieillir, même pas une petite appréhension quant au maintien de mes capacités mentales, dans la mesure où elles se sont barrées il y a déjà pas mal de temps. Pour les grands Bordeaux, pour les grands crus de Bourgogne, pour les Madiran, les Châteauneuf, les bons vins en général, dix ans est un marqueur, un repère, un point de référence. Avant, il est difficile de se faire une idée précise du potentiel du vin, émettre un jugement définitif, tirer des conclusions péremptoires.

Lire la suite...