Leverasoif.com

Tag :

Bonneau

Fil des billets

La mule d'Henri n'a pas fini de Papauté

dans la catégorie Notre vin quotidien

1352730279_lfdsf.jpg"Qui n’a pas vu Avignon du temps des Papes, n’a rien vu… Ah ! L’heureux temps ! L’heureuse ville ! Des hallebardes qui ne coupaient pas, des prisons d’État où l’on mettait le vin à rafraîchir. Jamais de disette, jamais de guerre… Voilà comment les Papes du Comtat savaient gouverner leur peuple, voilà pourquoi leur peuple les a tant regrettés!… Il y en a un surtout, un bon vieux, qu’on appelait Boniface… Oh! Celui-là, que de larmes on a versées en Avignon quand il est mort! C’était un prince si aimable, si avenant… Un vrai pape d’Yvetot, mais d’un Yvetot de Provence, avec quelque chose de fin dans le rire, un brin de marjolaine à sa barrette, et pas la moindre Jeanneton(1). La seule Jeanneton qu’on ne lui ait jamais connue, à ce bon père, c’était sa vigne, une petite vigne qu’il avait plantée lui-même, à trois lieues d’Avignon, dans les myrtes de Châteauneuf.

Lire la suite...


Cave fermée

dans la catégorie Inclassables mais classés

CaveFermee.JPGSes vins, c'étaient, ou plutôt, c'est toujours de la lumière en bouteille, celle du sud, celle de Châteauneuf, celle qu'on n'oublie jamais, celle qui ne s'éteint jamais. Henri Bonneau était un dinosaure anachronique. Une légende vivante nous a quittés. Henri, c'était le mythe de Châteauneuf-du-Pape, on lui prêtait tous les défauts, mais aussi toutes les qualités. C'était un personnage haut en couleur à la répartie cinglante, gouailleur, la langue bien pendue "On ne boit pas de grands vins bus avec des têtes à claque. On n'est pas des putes, on veut bien faire jouir nos clients mais on veut prendre notre pied aussi". Fou de chasse et de pêche, il avait restauré un vieux cabanon près d’une rivière, "pour y boire des Bordeaux pendant la pêche, car ces vins ne sont pas dignes de la cuisine". Roublard, bon vivant, souvent de mauvaise foi, il faisait partie de ces derniers grands paysans-vignerons qui perpétuent, avec talent, et sans craindre la prise de risques, des méthodes ultra-traditionnelles que réfuteraient les pseudo-œnologues férus d’hygiéniste, tout imprégnés de la culture actuelle du "zéro-défaut". Chez lui, tout était hérésie et magie!

Lire la suite...


Si tu ne m'as pas cru, tartare gueule à la rentrée et je me farcis les petits

dans la catégorie Rencontres Officielles

Petits_farcis.jpgJ'adore les petits, surtout avec du ketchup! Ne vous m'éprenez pas, il ne s'agit pas de votre progéniture mais de petits farcis Niçois et de tartare haché façon hachoir. L'origine du tartare est assez connue, elle est de genèse mythologienne puisque le Tartare est un lieu des Enfers, la prison des Titans, envoyés se hacher le tartare pour abus de pouvoir surnaturel, meurtre de panda roux ou abus de "subprime" pourris. Les Danaïdes, les cinquante filles du roi Danaos, un sacré chaud lapin celui-là, ont également été condamnées, aux affres du Tartare, et à remplir sans fin un tonneau sans fond. Le fameux tonneau des Danaïdes, qui désigne une tâche absurde, comme celle de convaincre l'Ermite que La Tâche ne tâche pas. Parfois, la vie est une dure lutte contre les préjugés, les Ermites et les Béotien Bordelais. Tous cela pour vous dire que vendredi, c'était tartare et petits farcis chez Didier.

Lire la suite...


Songe d'une nuit de légende, les trois confessions du charmeur de serpent

dans la catégorie Rencontres Officielles

Des fois, par hasard,37528268.jpg tu écoutes des chansons qui t'entraînent jusqu'au bout de la nuit, les démons de minuit, ils t’entraînent jusqu’à l’insomnie, les fantômes de l’ennui. Alors tu allumes ta télé et tu restes scotché à National Géographic Channel qui t'explique tout ce que tu ne voulais pas savoir sur les serpents sans jamais avoir même imaginé envisager de poser éventuellement la question à un de tes amis reptiliens, c'est dire si ils sont fort chez National Géographic. En premier lieu, le serpent est un animal omnivore qui ne mange pas les hommes, sauf s'ils sont méchants ou Sarkosiste, il est surtout friand d'une espèce animale particulière, le koala roux. Pour l'attraper et le farcir, il n'hésite pas à utiliser son corps, mais sans les mains, et à entrelacer la pauvre bête, mais comme c'est un roux, c'est moins grave. Un serpent, ça peut être flippant, moi, pendant longtemps, je flippais à la vue des oiseaux, Alfred Hitchcock devait y être pour quelques chose, mais pas que. Les oiseaux, ils z'ont pas de bras, et ça me fout les miquettes, mais que dire des serpents? Ils marchent sur leur ventre, dans le genre flippant je sais pas ce qu'il te faut! Les poux? C'est pas faux! Les serpents marchent sur le ventre mais les poux marchent sur la tête.

Lire la suite...


L'originalité de la typicité, le grand écart vineux

dans la catégorie Rencontres Amicales

Typicite4.jpgJe vais faire rager Schulmeister, mais je pense que le grand vin possède obligatoirement une typicité. Une typicité complexe, celle de son terroir, évidemment, celle de son cépage, assurément, et parfois, celle du vigneron. Pour d'autres, la typicité est un défaut et ce n'est pas toujours une provocation; à les entendre, il y a même un fond de vrai. J'aime assez être dépaysé, boire un vin atypique est même parfois plaisant. Un Pommard atypique, s'il est bon, me ravira plus qu'un mauvais Volnay typique. Est-ce que le bordeaux doit toujours sentir le bordeaux? Est-ce que Ducru-Beaucaillou doit toujours sentir le carton mouillé? Est-ce que le Meursault doit absolument sentir le beurre, le tilleul et la barrique? Est-ce que le Riesling doit absolument sentir le pétrole? Est-ce que Cos d'Estournel est typique de Saint-Estèphe, est-ce que Rayas est typique de Châteauneuf? Pourtant ce sont des références! Les grands vins ont-ils une spécificité propre?

Lire la suite...


Lalalla, j'adore quand le veau dort sous la voûte de Célestins

dans la catégorie Rencontres Officielles

Nov-2011_P10.jpgY a-t-il mieux qu'une virée en Toscane dans une Ferrari California verte pomme, y a-t-il mieux qu’une pizza chaude débordante de fromage devant un film avec Monica Bellucci, y a-t-il mieux qu’une discussion, entre vieux potes, à 3 heures du matin, sur tout et surtout sur rien, avec une bouteille de Clos de Bèze pour accompagnement, y a-t-il mieux que de s’écouter, quand on a le spleen, le Requiem de Mozart dans son bain avec un verre de Chevalier-Montrachet, y a-t-il mieux qu’un sandwich rillette à ma façon avec un Morgon de Marcel Lapierre, y a-t-il mieux qu'un Perrier, en été et au goulot, après une partie de foot infernale, y a-t-il mieux qu'un énorme rot après un Perrier au goulot, y a-t-il mieux qu’un rosé glacé en face des Iles du Lérins en guise d'apéro? Y a-t-il mieux qu’une côte de bœuf grillée au barbecue avec un St Jo un peu frais au bord d’une piscine, y a-t-il mieux qu’une soirée en amoureux avec du champagne rosé, un immense lit et des draps en satin, y a-t-il mieux que péter dans des draps de satin, y a-t-il mieux que le premier petit déjeuner, en Provence, face à la mer, lors d’un premier jour de vacances, y a-t-il mieux qu’une douche bien fraîche en plein cagnard alors qu’on a du sel de mer sur tout le corps? Y a-t-il mieux que de passer l’après-midi dans sa cuisine à concocter des petits plats et à tout goûter, même les vins, y a-t-il mieux que de saucer le beurre des escargots au fond des coquilles, y a-t-il mieux que de sucer la queue d'un homard, y a-t-il mieux que les macarons de Pierre Hermé, y a-t-il mieux que de faire flamber une langouste sur une plage de Cuba, y a-t-il mieux qu'une trilogie Lalalesque quand l'ivresse des profondeur nous gagne?

Lire la suite...


Du Beau, du Bon, du Bonneau

dans la catégorie Notre vin quotidien

Châteauneuf 2001 Henri Bonneaubonneau

Le nez va évoluer lentement, d'abord sur des notes de fruits noirs confits, de cèdre et de figue, il va se complexifier aromatiquement et développer de fins arômes de kirch, de cuir, d'encens, d'épices orientales et de gibier. La bouche est dense, charpentée, sèveuse, les tannins sont d'une grande douceur, ça me rappelle la texture de grandes Côtes de Nuits, beaucoup de fraicheur et une grande et belle persistance sur les pruneaux et le kirch. Excellent

Lire la suite...


Quand les bacchantes sont lâchées, les Satyres restent sur leurs célestes Réserves

dans la catégorie Rencontres Officielles

TDF.jpgA force de passer des heures à picoler déguster, je me suis rendu compte que la légendaire sveltitude de mes vingt ans commençait à n’être plus qu’une légende urbaine, que ma mythique agilité de furet volant et ma vélocité du pingouin huppé n'était plus qu'un très vieux souvenir. Hélas, trois fois hélas, le cœur a ses raisons que le raisin de connait point. Alors, la mort dans l’âme, je me suis résolu à faire quelque chose de terrible, quelque chose d’affreux, d'horrible, d'abominable, de monstrueux, d'atroce, que tu as l'obligation, que dis-je, l'engagement, la promesse de garder pour toi, si tu en parles à qui que se soit, ta famille sera transformée en derviche tourneur sur bois sur 20 générations dont une de Mellot, bref je me jette à l'eau, et je vais même en boire en faisant du sport! Du sport, quel abomination!

Lire la suite...


Un Goth dans le cru, ou quand Lottin en emporte le vent

dans la catégorie Rencontres Officielles

rock_god.jpgGot fer dami, tu ne peux attendre la fin de l'année pour me demander, "mais comment faire pour devenir un gothique pervers?". Ça tombe mal, comme je n'ai pas la réponse, je vais te donner mon avis quand même. Sarkosy n'a pas expulsé tous les roms en un jour, de même, le rhum ne se fait pas en un jour et que devenir gothique pervers demande aussi une préparation minutieuse à base de houblon, de tatouage et de sang de chauve souris. Premièrement, si tu veux devenir gothique, tu as plutôt de la chance, parce que tu aurais tout autant pu vouloir devenir Mireille Mathieu et te laisser pousser la moustache comme Jeanluk et ça, ça craint un maximum et j'aurais été dans l'obligation de t'en dissuader fermement. N'espère pas devenir gothique facilement en enfilant des vêtements aussi noirs que moches, en te maquillant comme une pute aveugle et en écoutant Marilyn Mason. Il n'y a pas de Goth Academy, en plus pour débuter dans le goth, il te faudra faire une grosse dépression et répéter sans cesse, je suis un incompris, la société me rejette, le monde n'est pas bien, je hais la guerre, Pascal Obispo et Indochine qui ne sont que des copieurs et des bouffons. Il faudra aussi changer ton prénom. Passer de Jules-Edouard à DaRKneSS ne va pas être facile pour ta mère mais elle s'y fera plus vite que ton patron à qui tu as dit que tu n'aimes que la mort, le sexe dans un cercueil, la nuit et les livres d'Amélie Nothomb.

Lire la suite...


Bien fait, maintenant, j'ai les rognons qui sifflent l'internationale

dans la catégorie Rencontres Amicales

Raw beef kidneyJe passe rapidement sur la première, un fond de Cuvée Guillaume 2004 (je crois) de Fréderic Mochel, parfait apéritif, un chouia sucré et vif comme un élève du Schulmeister of wine, hyperactif et cocaïné, l'élève pas le vin, en résumé un bon Riesling citronné, presque Teuton, je passe aussi sur la dernière, une spéciale Javier Barden, période No country for old man, la coupe de cheveux ridicule en moins, mais le côté crépusculaire et sur vitaminé du Barben en plus. Aucun souvenir, sinon que j'avais les amygdales qui baignait. Comme on est aussi irresponsable que pas raisonnable, entre les deux il y en a eu 6 pour 6 rognons vu qu'on était trois, enfin quatre avec ma moitié qui n'a bu que trois verres avant de nous lâcher, 6 rognons, donc, ça fait trois personnes, Jean-Luc, Alain et Bibi. Et on a mangé les 3 rognons, normal, quand je vous dis que c'est logique, faut suivre.

Lire la suite...


- page 1 de 2