Leverasoif.com

Tag :

Boukistan

Fil des billets

Je me suis fait sonder profond et j'aime ça

dans la catégorie Inclassables mais classés

pourcentage2.jpgDevant le succès planétaire du dernier sondage, y a même un troll d'une autre planète qui a répondu, il m'est apparu important d'en faire une synthèse même si je crois moyennement aux sondages. Les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut, cette phrase, vous avez du l'entendre souvent, même un jour d'élection ou d'érection, voire même, prononcée vous-même. C'est bien sur complètement faux. Prenons un chiffre au hasard, 7, essayez de lui faire dire: "j'aime beaucoup le Beaujolais" et vous constaterez que c'est impossible, 7 ne dira rien, vous pouvez prendre 6 ou 9 et ce sera pareil voire identique. Le sondage est souvent utilisé pour détourner l'attention des honnêtes gens des vrais problèmes de la société, le complot mondial utilise le fait que 82,54% de la population est nulle en math. Une étude Boukistanaise démontre à 99,99% que les personnes qui boivent de la verveine menthe sont plus souvent sujettes à la dépression nerveuse que les personnes qui se pochtronnent au Chambertin. Une autre étude Boukistanaise prouve que les personnes les moins riches ont tendance à manger moins de caviar et plus de choux. On peut donc en déduire que le choux rend pauvre en plus de faire péter. Tout cela prouve à 91,61% que les types qui font les sondages sont des imbéciles et que si on veut faire dire n’importe quoi aux chiffres, il suffit d’en coller deux après la virgule pour que ça est l'air sérieux.

Lire la suite...


Le curé de Camaret a les Bourses qui pendent, on tremble….

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

lacrise.jpg
La crise des "subprimes" a provoqué la débandade financière que nous connaissons tous aujourd'hui. Pour ceux qui rentreraient d'un voyage au Boukistan, qui ont le cervelet en yaourt ou qui n’auraient pas vraiment suivi depuis le début, voilà quelques explications simples mais pas forcement simplistes. Le rêve américain qui vire au cauchemar et les voraces qui en profitent. La crise financière pour les nuls ou quand les voraces sifflent dans le noir pour se rassurer...

Lire la suite...