Faller1.jpgComme les vacances sont un peu longues et que l’ennui se fait sentir (tout est déjà prêt pour la rentrée de jeudi of course), Rmerie et moi sommes sorti de la ville à la recherche de bonnes quilles alsaciennes. A ce sujet, je parie que tu as déjà entendu le prétentieux se plaindre 30 fois que c’était sans doute le vignoble de France qu’il connaît le plus mal le moins à fond. D’ailleurs c’est vrai, le pauvre ne sait même pas reconnaître les grands crus dans un verre ! Combien de fois l’ai-je vu hésiter entre un Sonnenglanz et un Sporen ou entre un Steinklotz et un verre de paic citron… Là ou t’as tout compris, c’est quand il t’explique que c’est dans le Bas Rhin qu’on fait les meilleurs vins ou que le Schoenenbourg est aux grands crus ce que la philatélie est à la physique… Bref, nous voilà donc en route pour Kaysersberg et je me dis que j’ai pas intérêt à trop le laisser causer chez les Faller, sinon on va se faire foutre dehors par Colette vite fait bien fait. D’autant qu’avec la dégust prévue à 9h du mat en guise de p’tit déj’ le bougre peut me faire une sortie de route à n’importe quel instant. Car faut dire que chez les Faller c’est du sérieux, la rigueur à l’allemande ça te parle ? Tu comprends de suite que c’est pas la qu’il faut lâcher ta vanne de la pute et du pédé dans un ascenseur !

Lire la suite...