Leverasoif.com

Tag :

Célestins

Fil des billets

Coup de canon, trois profs mis en examen après une leçon très particulière

dans la catégorie Rencontres Officielles

images.jpgSi Dieu est un fumeur de havane, tous les amateurs de vin, ou presque, sont des buveurs d'étiquette. Mais attention, le buveur d'étiquette raisonné, pas celui qui pérore dans les repas de famille, son terrain de chasse de prédilection, ce tyran du savoir boire, ce raseur prétentieux, celui qui sait tout, qui a tout goûté, tout vu et tout connu. Comment le reconnaitre? Dès la première lampée, il prend un ton péremptoire et s'enlise dans une logorrhée intarissable sur les mérites d'un Latour ou d'un Mouton 88 alors que vous venez de lui servir un bon Gevrey village. Vous avez droit à toute la panoplie, à la robe, à la cuisse, au bouquet, à la persistance aromatique. Puis lyrique, et toujours insupportable, vous supporterez la race et la trace du terroir, la soie indienne des tanins, la ligne acide, la précision de l'élevage, la tension et la finale minérale qui vous donne une envie irrésistible de lui coller son étiquette de con sur le front pour qu'il arrête de péter plus haut que son cru.

Lire la suite...


C'est privé, mais entrez sans vous faire frapper

dans la catégorie Rencontres Amicales

private_470x315.jpgC'est bien connu maintenant, rue Privée, on ne se prive pas et ce serait dommage de s'en priver. C'est ce que je me disais en gravissant la colline qui me sépare de l'antre de l'Alain Stit, parallèlement au fait qu’une existence basée sur l’absence de construction conduit au néant qui mène à la dépression et outre le fait que les enfants, une fois conçus, deviennent de façon transcendantale et irrémédiable, des dieux ou des idiots, parfois même les deux, d’où peut naître l’ensemble des déceptions, désillusions , projections et frustrations y liés et sachant qu’on sait qu’on va tous trépasser et que l’inanité de la vie ne serait pas moins avérée si nous étions immortels, personnellement je m'en fout un peu. Faut que j'en parle à mon thérapeute, qui se trouve être également éleveur de cafard nietzschéen, il parait même que ça ne serait pas si grave de vivre en bonne santé! Cette terrible constatation fait naitre chez moi, une inexorable nécessité de profiter de chaque instant, d'en profiter pour tremper mes babines dans un magnifique Meursault Perrières alors oui tout compte fait, je m’accommode de la phrase de Malraux : "Le vin ne vaut rien mais rien ne vaut le vin!". Enfin, un truc du genre… En revanche lorsqu’ensuite certains ont abusé du nectar, et éclaboussé mes fringues de Rayas 2005… à ce moment-là je m’approprie la phrase de ma femme: "c'est qui va nettoyer vos conneries? C'est Bibi"

Lire la suite...


Quand les bacchantes sont lâchées, les Satyres restent sur leurs célestes Réserves

dans la catégorie Rencontres Officielles

TDF.jpgA force de passer des heures à picoler déguster, je me suis rendu compte que la légendaire sveltitude de mes vingt ans commençait à n’être plus qu’une légende urbaine, que ma mythique agilité de furet volant et ma vélocité du pingouin huppé n'était plus qu'un très vieux souvenir. Hélas, trois fois hélas, le cœur a ses raisons que le raisin de connait point. Alors, la mort dans l’âme, je me suis résolu à faire quelque chose de terrible, quelque chose d’affreux, d'horrible, d'abominable, de monstrueux, d'atroce, que tu as l'obligation, que dis-je, l'engagement, la promesse de garder pour toi, si tu en parles à qui que se soit, ta famille sera transformée en derviche tourneur sur bois sur 20 générations dont une de Mellot, bref je me jette à l'eau, et je vais même en boire en faisant du sport! Du sport, quel abomination!

Lire la suite...


Bien fait, maintenant, j'ai les rognons qui sifflent l'internationale

dans la catégorie Rencontres Amicales

Raw beef kidneyJe passe rapidement sur la première, un fond de Cuvée Guillaume 2004 (je crois) de Fréderic Mochel, parfait apéritif, un chouia sucré et vif comme un élève du Schulmeister of wine, hyperactif et cocaïné, l'élève pas le vin, en résumé un bon Riesling citronné, presque Teuton, je passe aussi sur la dernière, une spéciale Javier Barden, période No country for old man, la coupe de cheveux ridicule en moins, mais le côté crépusculaire et sur vitaminé du Barben en plus. Aucun souvenir, sinon que j'avais les amygdales qui baignait. Comme on est aussi irresponsable que pas raisonnable, entre les deux il y en a eu 6 pour 6 rognons vu qu'on était trois, enfin quatre avec ma moitié qui n'a bu que trois verres avant de nous lâcher, 6 rognons, donc, ça fait trois personnes, Jean-Luc, Alain et Bibi. Et on a mangé les 3 rognons, normal, quand je vous dis que c'est logique, faut suivre.

Lire la suite...