Leverasoif.com

Tag :

Côte-Rôtie

Fil des billets

Game Of Rhône, c'est la chasse au rouge à lièvre

dans la catégorie Rencontres Officielles

OP8VXoa.jpgDans la vie, il y a deux catégories de gens, ceux qui classent les gens en deux catégories et les autres. Il y a aussi deux catégories d'amateurs de vins du Rhône, ceux qui préfèrent les vins du Rhône nord ou Rhône septentrional et les autres, ceux qui généralement préfèrent les autres et souvent, courent deux lièvres à la fois, ce qui en fait toujours un de trop, sauf si tu es nombreux à table. En parlant de table, et sans vouloir soulever le lièvre qui est en toi, il y a aussi deux catégorie d'amateur de lièvre à la royale, les adeptes de la façon "Antonin Carême", la fameuse recette reprise par le gastronome Henri Babinski alias Ali Bab, et les pendants de la façon "Sénateur Couteaux", recette républicaine, plus rustique. Comme dit l’adage, il ne faut pas courir deux lièvres à la fois, alors la guerre picrocholine du lièvre ne passera pas par nous. Il va me falloir réinventer la cuisine du lièvre, source d’un plaisir rabelaisien. Mais, au-delà de la cuisine, la seule question qui vaille, est, quel vin choisir pour accompagner ce plat prodigieux? Il n'est pas simple de choisir un vin qui ne se fera pas littéralement dévorer par les arômes puissants de la sauce sanguine du lièvre. Alors, quel rouge à lièvre me va le mieux?

Lire la suite...


Changer les ampoules d'Ampuis

dans la catégorie La tournée des vignes

Ampuis_Marche2013.jpgÀ Ampuis, plus vieux marché aux vins de l'hexagone, tout change, mais rien ne change vraiment. Les vignerons aboient et la caravane trépasse. Les mêmes placeurs de parking, les mêmes camelots au bagou suranné devant la porte, la même file d'attente à 8h45, les mêmes afficionados du Condrieu, les mêmes verres estampillés "Côte-Rôtie", les mêmes vigiles à l'entrée du temple, les mêmes jeunes diablotins tireur de chariots, les mêmes stands, les mêmes vignerons, les mêmes dégustateurs aux comportements un peu moutonniers et aux manières de soudards, seul le millésime est différent. Un passage le vendredi après-midi, peu de monde, ambiance sympathique, vignerons agréables. Rouges 2009, un bon millésime, mais ce n'est pas le millésime du siècle annoncé. 2010 confirme le bien que j'en pensais, très beau arômatiquement, la trilogie fruit – fleur- épices, charnus, ample, équilibrés, un petit air de 2007, en mieux. Quelques 2011, joli mais sans plus, pas la puissance des 2009 et l'équilibre des 2010 mais surement meilleur que 2012 que certains essaient déjà de pré-vendre.

Lire la suite...


Amphigouri à Ampuis

dans la catégorie Inclassables mais classés

Ampuis1.jpgUn Amphigouri est un texte, volontairement obscur (ou pas), parfois burlesque, souvent absurde, des idées sans suite, confuse et incompréhensible, bref, du charabia. Comme: Je suis las de ces commentaires vineux qui s'engouffrent, Dieu seul sait comment, mais aussi le diable, dans les dédales sombres et agité qui mènent vers on se sait quel limbes du commentaire avec cette particularité remarquable que ceux qui partent le plus vite vers ces néants sont les plus intelligents, les plus significatifs, et je dirais même, les miens, et celui que vous lisez aujourd'hui, ce charabia abscons, ce pathos pathétique, cet exemple d'amphigouri est le plus remarquablement nul de l'histoire des Amphigouris. Un amphigouri lourd et ampoulé comme mes pieds après une journée à Ampuis à arpenter les allées du salon de la Côte-Rôtie. Il faut que je reconnaisse que, haïssant la foule et les gugusses qui la compose, je ne peux me réunir à plus de deux, voire trois ou quatre si le Condrieu est excellent. A reculons, prenez cette affirmation avec précaution, je ne roule jamais en marche arrière sur l'autoroute, enfin pas de dessous de 2g, je me suis rendu dans le temple de la Côte-Rôtie. Ampuis est un salon où il y a de plus en plus de monde, ce qui rend les conditions de dégustation tout simplement épouvantable, impossible de déguster avec un minimum de sérénité. Assez rapidement, j'ai réalisé avec un certain effroi que, à l'évidence, le picolo de gauche m’était pas plus sympathique que le picolo de droite, prenez le mot sympathie dans son sens étymologique premier à savoir la compassion.

Lire la suite...


Un homme et son terroir

dans la catégorie Notre vin quotidien

René RostaingAu hasard de mes pérégrinations wouebesque, je suis tombé, sans me faire mal, je vous rassure, sur un compte rendu, qui disait ceci : "Bon producteur mais l’année a été difficile. La bouche, légère, manque de volume. Arômes de gibier très agréables". Un peu court, cher ami! Pour décrire un vin c'est un brin léger, faut bien le reconnaitre. Qui plus est quand ce commentaire est accouché (c'est bien le mot) par un ex-participant au concours du meilleur sommelier du Monde. Notre vin, un Côte-Rôtie 2002, était dégusté au Japon, comparativement à deux Barossa Valley Australienne 2005 (rien à voir avec notre Australopithèque à nous), un Languedoc 2005 et une autre Côte-Rôtie, une Côte Blonde de Guigal mais dans un millésime chaud: 2003. Dans le genre foutrac, la série était gratinée. Comme j'ai la chance d'avoir cette "cuvée Terroir" 2002 de René Rostaing en cave et que j'apprécie son géniteur, j'ai voulu en savoir plus et j'ai débouché la belle pour accompagner un magret de canard aux poires. Bien m'en a pris!

Côte-Rôtie "Cuvée Terroir 2002" René Rostaing

Terroir 2002 RostaingRobe rubis tirant sur le prune, légère évolution, un peu trouble. Le nez va mettre quelques minutes à se mettre en place, puis évoluera sur des notes de cerise noire, prune, violette, graphite, musc, menthol, de beaux arômes qui montent à mes narines conquises. La bouche est à l'avenant, une attaque fraiche, mentholée, une acidité remarquable, une matière, certes peu abondante, mais soyeuse, charmeuse, avec en bouche un grain graphité, réglissé. C'est d'une grande élégance, presque Bourguignon, Chambollien, Chabrolien, si j'osais et j'ose. La finale n'est pas impressionnante de longueur, mais la minéralité du terroir s'exprime avec franchise. Un vin sincère, sans esbroufe qui fait honneur à un vigneron qui a choisi de privilégier la qualité de sa cuvée 2002 en y incorporant ses grandes cuvées (Landonne et Côte-Blonde) par respect pour la typicité de son terroir et pour le plaisir de ses clients. Respect - Très bien

Le lard exquis de la comparaison – 2° la pratique

dans la catégorie Notre vin quotidien


Côte-Rôtie 2004 Jean-Paul Jamet

jp_jamet.jpgLe nez est très intense, superbe, sur la violette, les fruits rouges compotés, les épices et quelques notes viandées et fumées. La bouche est minérale, avec une attaque fraiche, nerveuse, les tannins sont encore fermes, corsés, mais sans excès, la structure est élégante, noble, la finale est longue, florale, fruitée et un peu alcooleuse. Un vin déjà prêt à boire mais qui vieillira encore bien quelques années. Très bien


Clare Valley Testament Shiraz 2004 Kilikanoon

412831_05CovShiraz_DOMUne bombe de fruits noirs confiturés, cassis, mûres, airelle, un joli boisé, un peu de brûlé, d'eucalyptus, un peu de vanille, des notes de chocolat et de la violette complète le tous. Une petite gorgée pour réaliser que le fruit très mûr est le maître mot. Si vous aimez la Syrah jeune et fruitée, vous êtes servis! Légère sucrosité, tannins souples, savoureux, onctueux, crémeux, la bouche est opulence avec une grande longueur. Une exubérance, somme toute maitrisée, qui n'apparaît ni caricaturale ni rédhibitoire. Très bien

Deux Syrah, dans la même gamme de prix, le même millésime. Quand la Syrah de Jean-Paul Jamet explore l'élégance, la minéralité, la pureté du fruit, la conviction de prolonger l'histoire d'un terroir pluri-millénaire, le vin de Kilikanoon cherche l'opulence, la puissance monstrueuse et juvénile ainsi que l'extravagance d'un fruité exubérant. La Côte-Rôtie est un vin méditatif, alors que l'Australien est un vin de pur plaisir immédiat, une gourmandise. J'aime les deux, 1 partout, balle au centre.


Mieux vaut avatar que Jamet

dans la catégorie Sortie Vinoche


avatar.jpgMalgré le fait qu'il soit tout cassé de partout, Jake Sully, vanne pas mal de gens depuis qu'il est collé comme une bouse à son fauteuil roulant et qu'il a appris que son frère jumeau Tommy s’est fait dézingué par un déssoudeur ou déssoudé par un dézingueur, ce qui est pareil au même. Or, maintenant que Tommy est mort, tout le fric investi par une multinationale est foutu en l’air ; sauf s’il y a un mec avec le même génome pour prendre le poste à sa place. Ce qui explique le goût des frères Bogdanov pour la science : apparemment, les jumeaux y sont très pratiques. Cet ancien militaire, qui pense que la guerre c'est pas bien, ce qui prouve indubitablement qu'il a un cerveau, alors que généralement une moelle épinière suffit largement aux troufions, a le choix entre partir pour Pandora remplacer son frangin ou tourner avec son fauteuil dans un clip des jeunes UMP, il n’hésite pas : ce sera l’aventure plutôt que le déshonneur. Il est donc recruté pour se rendre à un paquet d'années lumière de la Terre, dans une boite nommée Pandora où une puissante multinationale exploite un minerai rarissime.

Lire la suite...


Va te rôtir sur la côte, Ampuis c'est tout

dans la catégorie La tournée des vignes

Arrivage sur le parking à 9h15, je sors l'indispensable diable même pas Tasmanien, invitation, verre de rigueur et entrée dans la salle de travail où déjà pas mal de soiffards des monts et des veaux de navarin et de France se bousculent autour des stands stars au staff stakhanoviste de standing (Gangloff, Guigal, Jaboulet, Cheze, Montez…) En Côte-Rôtie, 2008 n'est pas un grand millésime, des tris exigeants ont été nécessaires pour faire bon, un peu comme 2002, où quelques bons vignerons avait fait une seule et bonne cuvée, plutôt que des parcellaires moyennes, pas mal d'autres se sont noyés, 2007 sera grand, voire très grand. On trouve donc sur le marché, des 2007, des 2008 et mêmes quelques 2009 à goûter, mais pas chez les meilleurs. Pour résumer, 2008 pour boire assez vite, pour le plaisir de la soif et garder les 2007 pour de futures bonnes et grandes soirées. Pour les Condrieu, une petite année en quantité, mais un grand millésime, aériens, minéral, plus fin et avec beaucoup moins de bois neuf qu'à l'habitude.

Lire la suite...


L'appellation Côte-Rotie

dans la catégorie Culture Vineuse

CR4.jpgLe vignoble s'étend sur trois communes: Saint Cyr sur Rhône, Ampuis et Tupin-Semons. C'est le vignoble le plus ancien de la vallée du Rhône. Il serait le site originel de la culture de la vigne en Gaule. Il est attesté être cultivé depuis plus de 2 400 ans. Il existe en fait deux terroirs, la côte blonde et la côte brune. La légende raconte que le seigneur de Maugiron, qui possédait alors la Côte-Rôtie, partagea son domaine pour doter ses deux filles lors de leur mariage, l'une étant blonde comme les blés et l'autre brune comme le jais. La côte brune se situe au nord de l'appellation et est composée de sols de micaschiste, la côte blonde se situe au sud et est composée de sols gniessiques. Les auteurs latins Martial, Pline l'Ancien, Columelle, le grec Plutarque célébraient le vin ce Côte Rôtie sous le nom de "vin viennois".

Lire la suite...


Bonne tannée, bonne à nez et vive l'esprit de noël Mamère

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Enfin, c'est pas trop tôt. Grâce à l'insistance influente de "Schulmeister" Alain, je fais mon entrée dans la cour des grands, dans le cercle très fermé des Blogueurs intrépides. Premio, pourquoi "Leverasoif"? Parce que chez nous, seul le verre à soif, le Soiffards ayant, par définition, jamais soif, puisque déjà satisfait, et en attente du verre suivant. Je ne serai pas là pour vous faire un précis d’utilisation d’une clé Anglaise à l’usage des buveurs de jus de fenouil nés au Boukistan, ni pour discourir de l'actualité brulante, surtout en ce moment, Tf1 s'en charge parfaitement, en même temps que d'abêtir notre jeunesse rebelle. Oui, si ton fils est un rebelle? T’inquiètes pas, mets le devant TF1, qui va le faire chanter en duo avec Ophélie Winter et Bernard Minet et dans trois semaines, il regardera tranquillement Jean-Luc Reichmann au lieu d’aller faire brûler des voitures comme ils font les jeunes.

Lire la suite...