Leverasoif.com

Tag :

Chevalier-Montrachet

Fil des billets

Pique-nique et messe basse sur le Golgotha

dans la catégorie Rencontres Officielles

Vino-Sacro.pngJ'aime bien provoquer, déranger, mettent mal à l’aise, remettre en question mes certitudes et celles des autres. C'est facile, surtout si on parle religion! Surtout venant d'un intégriste athée. Il y a des intégristes de tous bords prêts à en découdre dès que leur citadelle se fait attaquer. Ma grand-mère disait "qui se sent morveux se mouche". Il faut bien avouer que la religion prête au flanc et même parfois, certaines croyances et pratiques prêtent à rire. Sans méchanceté aucune, vous me connaissez, quand je vois une foule suivre hystériquement une statue en bois cela me fait rire, quand je vois tous ces derrières en l’air bien alignés pour la prière, cela me fait rire, quand je vois une bande de rabbis Jacob se dandiner devant un mur, cela me fait rire, quand je vois des hommes offrir des grains de maïs au dieu des moissons, des petits pains au démon d’une mine, cela me fait rire… Quand je vois tous ces crédules superstitieux avides d’horoscope qui ont toujours peur que le ciel leur tombe sur la trombine, cela me fait rire. Nous sommes au XXIe siècle et les rites primitifs pullulent comme une nuée de morpion sur le bas clergé.

Lire la suite...


Le homard qui en pinçait pour le Chevalier

dans la catégorie Rencontres Amicales

IMG_0418.JPGIl était une fois, un petit homard débrouillard, pas tête de lard qui s’appelait Omar. Il était prédestiné à vivre une vie de homard, banale et vespérale, voué à faire des trucs de homard, genre faire bisquer les potes avec ses grosses pinces et ses longues antennes. Mais Omar avait un problème existentiel, il détestait les casiers, les binoclards, les banlieusards et tout ce qui était natation, surtout dans l'eau. Son truc, c'était le grand air, le pinard et en particulier, la colline de Montrachet. Dès qu’il eut atteint une taille raisonnable, il décida de s’en venir en Bourgogne pour y mener une vie de de fêtard, de flemmard et d'insouciance. Le bavard décapode avait même imaginé pouvoir gagner sa vie en organisant des spectacles où il mêlerait billard, blagues animalières et philosophie. Omar avait imaginé un accueil chaleureux, il pensait pouvoir se faire de nouveaux amis, déguster du Montrachet comme s'il en pleuvait, vivre une expérience inoubliable qui allait changer sa vie et transcender les fondements immémoriaux de l’humanité.

Lire la suite...