Musique3.jpgAujourd’hui, chez les Soiffards, c’est la fête de la musique, alors bonne fête à toutes les musiques. Notre fête de la musique à nous n'a rien à voir avec celle de Jack Tongue de pute, ni celle du jour de la mort de Pascal Sevran, même s'il faut bien le reconnaitre, ce jour-là, la musique à beaucoup gagnée. La nôtre est vineuse, puisque le but de la manœuvre, c'est d'associer un vin et une musique, enfin, le but avoué, officiel, puisque la vrai finalité finale est la même que pour les autres soirées, boire des bons coups mais en musique maestro. C'est bien connu, surtout de moi, quand ils ont bien bu et la peau du ventre bien tendu, les gens chantent. Ils peuvent même se lancer dans une réinterprétation libre et audacieuse du rire du serre-joints du théoricien musical Michel Saindoux. Comme le disait l'autre grand philosophe, J.J Goldman, quand la musique est bonne, elle fait saigner les Gibson et ça c'est pas cool si tu es amoureux de ta guitare. L'homme a toujours aimer la bonne musique et le bon vin, comme il est certain que les animaux ne se lassent jamais d'entendre de la musique, prenez les chevaux de bois, ils ne se plaignent jamais. Comme disait mon professeur de freefight sexuel sur personnes non voyantes : "Oliou nidiz lauve", la musique adoucit aussi les mauvaises mœurs.

Lire la suite...