Leverasoif.com

Tag :

Dugat

Fil des billets

Ce soir, j'attends Madeleine

dans la catégorie Notre vin quotidien

Le bar s'appelait "Chez Swann", il faisait nuit, j'entre et je dis au barman :Madeleine-mod.jpg
- Fait pèter une bouteille de bourgogne et deux madeleines, et vite, où tu tâteras de Damoclès, ma fidèle épée.
- Il me reste plus que des madeleines de Proust, répondit le Barman apeuré.
- Qu’est-ce qu'elles ont de spéciales? Rétorquai-je
- C’est comme des madeleines normales, sauf qu’en plus elles te font revivre des souvenirs de dégustation.
- Super, j’en prends une douzaine, mais tu me fais un prix de gros.
Je mange une Madeleine et je dis au loufiat.
- Halte-là, manant, c’est quoi cette arnaque ? J’ai revécu le souvenir d'une dégustation d'un gris de Toul que je n'ai jamais bu.
- J'avais oublié, tu revis des souvenirs, mais pas les tiens, sinon ça sert un peu à rien, c'est le principe.
- Oui, ok, mais celui-là est vraiment baroque!
- Ah bah oui, c’est les souvenirs d'un certains JDa, il aime le gris de Toul, les dragons, les fanfreluches et le Menuet, tout le monde trouve ça super biscornu, mais ça fait rigoler les clients.
Je n'ai pas essayé d'autres madeleines de Proust, parce que je me suis réveillé en me disant que ma madeleine à moi, s'était plutôt un Bourgogne de Claude Dugat, un génie comme Proust, un grand vigneron mais surtout un homme de bien, d'une humilité non feinte, capable de te faire faire le grand huit de la dégustation et de s'excuser de n'avoir rien à te vendre. Allez garçon, fait péter un Bourgogne générique de Monsieur Claude.

Bourgogne 2010 Claude DugatDugat_Bourgogne.JPG

Agréable nez de cerise noire, de violette, de framboise, de résine et d'épices. La bouche est une friandise, très fruits rouges acidulés, un bonbon enveloppé de tannins éthérés et tendu par une belle acidité qui sert de boîte à cette gourmandise qui s’étirent en longueur. Grand plaisir pour le simple bourgogne d'un homme simple et génial. Excellent

Lalalla, j'adore quand le veau dort sous la voûte de Célestins

dans la catégorie Rencontres Officielles

Nov-2011_P10.jpgY a-t-il mieux qu'une virée en Toscane dans une Ferrari California verte pomme, y a-t-il mieux qu’une pizza chaude débordante de fromage devant un film avec Monica Bellucci, y a-t-il mieux qu’une discussion, entre vieux potes, à 3 heures du matin, sur tout et surtout sur rien, avec une bouteille de Clos de Bèze pour accompagnement, y a-t-il mieux que de s’écouter, quand on a le spleen, le Requiem de Mozart dans son bain avec un verre de Chevalier-Montrachet, y a-t-il mieux qu’un sandwich rillette à ma façon avec un Morgon de Marcel Lapierre, y a-t-il mieux qu'un Perrier, en été et au goulot, après une partie de foot infernale, y a-t-il mieux qu'un énorme rot après un Perrier au goulot, y a-t-il mieux qu’un rosé glacé en face des Iles du Lérins en guise d'apéro? Y a-t-il mieux qu’une côte de bœuf grillée au barbecue avec un St Jo un peu frais au bord d’une piscine, y a-t-il mieux qu’une soirée en amoureux avec du champagne rosé, un immense lit et des draps en satin, y a-t-il mieux que péter dans des draps de satin, y a-t-il mieux que le premier petit déjeuner, en Provence, face à la mer, lors d’un premier jour de vacances, y a-t-il mieux qu’une douche bien fraîche en plein cagnard alors qu’on a du sel de mer sur tout le corps? Y a-t-il mieux que de passer l’après-midi dans sa cuisine à concocter des petits plats et à tout goûter, même les vins, y a-t-il mieux que de saucer le beurre des escargots au fond des coquilles, y a-t-il mieux que de sucer la queue d'un homard, y a-t-il mieux que les macarons de Pierre Hermé, y a-t-il mieux que de faire flamber une langouste sur une plage de Cuba, y a-t-il mieux qu'une trilogie Lalalesque quand l'ivresse des profondeur nous gagne?

Lire la suite...


Soirée Papate ou Les aventures extraordinaires de Waldorf le kangourou

dans la catégorie Rencontres Officielles

kangourou02.jpgIl y a peu, j'ai lu une histoire incroyable. Selon mon mode opératoire habituel, je l’ai à peine revisité, c'est-à-dire avec forcément un koala roux, une étude et une pute Boukistanaise, une nymphomane de 90 ans et une gosse qui beurre son Sloggi… On ne se refait pas. L'histoire est entièrement vraie, puisque je l'ai imaginée d'un bout à l'autre. Waldorf le Kangourou (toute ressemblance avec la réalité est à imputer à cette dernière) avait à peine 20 ans quand il fit un long voyage en Afrique. A l'époque, Il ressemblait à André Agassi jeune pour la coupe de cheveux, Iggy Pop vieux pour la tronche et Mickael Vandetta pour le QI, bref le fils que Sim a eu avec Alice Sapritch (seul les plus de 45 ans peuvent visualiser). Comme tous les Kangourou, il était né avec une planche de surf greffé dans le dos, un verre à bière à la place de la main droite et le Qi d'un flan sous hypnose. Une étude Boukistanaise tend à prouver que le kangourou est connu pour être les plus gros bourrins de tout l'outback, il a des tendances suicidaires et aime à se jeter sur les roues des voitures lorsqu'elles passent devant lui. A part le kangourou, l'Australie est peuplé de dingos, de Koala roux, des moutons, des lapins et 3 ou 4 aborigènes quand même. Bref, Waldorf est le vrai petit Kangourou gentil comme une pute Boukistanaise, qui se sent obligé de faire chier les autres, de parcourir le monde avant d’engrosser une paysanne et de lui faire 6 petits kangourisseau aussi con que lui.

Lire la suite...


De l'art de changer le destin des Rois

dans la catégorie Rencontres Amicales

Le roi, c'est moi !Au XIIème siècle, c'est dire si j'ai de la mémoire, approximativement le 13 octobre 1131 vers 12h44, pour être précis, Louis VI se promenait à dos de cheval, dans Paris, avec son grand dadais de fiston, Philippe, qui venait de se faire sacrer à Reims comme le repreneur de la boutique royale familiale. Il était donc l'héritier des capétiens et Roi de France, à 15 ans, ça en jette sur un CV. Les deux Royaux cavaliers papotaient gentiment de choses et d'autres, le Père devait faire l'article au gamin, la charge de la fonction, les devoirs d'un Roi, la difficulté du job, etc…Le rejeton putatif s'imaginait déjà, la couronne sur la tête, les groupies, le kamasoutra et tous le tremblement, quand justement la terre trembla. Place Baudoyer, un troupeau de cochons traverse ladite place. Je re-situe l'action, on est au XII siècle et les cochons dans Paris sont plus nombreux que les Punk, les blondasses peroxydées ou les trans en short et ballerine fuchsia. Bref, comme disait leur ancêtre Pépin le Bref, le destin du Philou sera bref lui aussi. La tripée de cochonnaille traverse devant les pattes du cheval du néo-futur Roi, ledit bourrin se cabre et fait choir son altière Altesse qui se vautre grave, se fracasse l'occiput et décède de mort presque pas naturelle.

Lire la suite...


De la conscience cognitive du moi dans l'alchimie d'un Barbecue

dans la catégorie Rencontres Amicales

cote-de-boeuf-grillee-zPC157.jpgLa problématique du rapport à son moi me semble un élément majeur de notre construction, au même titre que le choix d'un vin de barbecue. Il est évident que chacun a une notion plus ou moins tronquée de soi et une idée plus ou moins approximative du parfait vin de grillade mais en a une notion tout de même. Et c’est en partant de ce postulat erroné que nous raisonnons. Certaines personnes n’ont véritablement aucune objectivité quant à eux-mêmes et, outre le fait que ça perturbe mon cervelet de bichon maltais, cela les conduit à faire des mauvais choix, souvent Bordelais, il faut bien le reconnaitre. Un bon Bordeaux sur des grillades, c'est comme un Soiffard dans une station thermale, un pit-bull dans un jardin d’enfant, un mec dans les toilettes des femmes ou pire, comme une tranche de jambon dans une mosquée. Incongru! Un bon exemple valant souvent mieux qu'un mauvais et moins pire qu'une théorie fumeuse, nous avons testé le concept cognitif du vin de merguez sur le magnifique bbq d'Alain, monté, que dis-je, fignolé par Jean-Luc, l'empereur de l'assemblage de barbecue.

Lire la suite...


Burgundy blitz. Virée pressée en pays de Gentillesse

dans la catégorie La tournée des vignes


Acte 1 : Dieu est un mangeur de grenouilles

assiette3.jpgContrairement à ce que certains chantent partout, Dieu ne fume plus des Gitanes, un petit havane de temps en temps, mais il raffole des grenouilles et qu’est-ce qu’il picole! Comment je le sais? Après un échange de mail divin, je l'ai rencontré dans une soirée avinée, à moins que ce ne soit pendant la courte nuit qui a suivi. La soirée fut plaisante, les grenouilles étaient bonnes, le vin aussi, et Dieu s’est révélé à la hauteur de mes attentes et de nos brefs échanges épistolaires, un sens de l'humour hors pair, une omniscience exceptionnelle et des santiags de toute beauté. Sa grande passion, c'est l’élevage du poulpe et de pythie, sa dernière expérience de croisement nous a donné Paul le Poulpe, ce qui, il faut bien le reconnaître, a eu comme principale incidence de nous faire perdre la dernière coupe du monde de foot. Mais assez rapidement, il se rendit compte que faire des blagues finalement, c’était assez peu intéressant, même si ça permettait de se fendre le boudin de temps en temps. Je tairais la suite de notre divine rencontre pour ne pas m’attirer les foudres de la représentation ecclésiastique et que je n’ai plus le temps, mais sachez qu’elle fut démoniaque. Ce qui est sûr, c'est qu'il doit être Bourguignon le lascar! JeanDa, Alain et Bibi le Psykopat réunis pour préparer le déplacement du lendemain même si JeanDa le Buelleur reste buller chez lui, bloqué et contrit pour le Blitz mais présent pour grenouiller à la purée d'ail façon Loiseau et rognoner à la moutarde de Dijon, façon bibi, puisqu'on a de la suite dans les idées, même vaporeuses.

Lire la suite...


Bourgogne 2006 Claude Dugat

dans la catégorie Notre vin quotidien


Bourgogne 2006 Claude DugatDugat_Bourgogne.JPG

Beau nez de cerise griotte, un boisé bien fondu, un fond de framboise et de ronce, une touche de fumée et de menthol. L'attaque est très fraiche, la bouche est croquante, élégante, les tannins sont légèrement rêche avec une petite amertume en finale. Très bien


Claude Dugat est un des producteurs qui me me fait rêver. Ses vins sont aussi grands qu'ils sont rares. Cet artiste du Gevrey Chambertin vinifie des vins d'une complexité étonnante, du Bourgogne qui surprend tout le monde au Griotte sidéral et sidérant, il retranscrit son terroir avec une expression personnelle, un soyeux d'école. Pour moi, une des références de la Bourgogne que j'aime.