Leverasoif.com

Tag :

Egon Muller

Fil des billets

Pour 224.000 €, t'as plus rien

dans la catégorie Inclassables mais classés

Orduvin.jpgL’Homme a toujours eu une relation singulière avec l'argent comme avec le vin. Depuis l’arrivée des nouveaux riches à travers le monde, le prix des grands crus a explosé. La bouteille de vin la plus chère du monde est un impérial, un Cheval-Blanc de 1947, elle détient le record de la bouteille de vin la plus précieuse au monde avec une vente chez Christie’s à Genève de 224.000 euros, pour 6l, ça nous fait le cl à 373€. Plus modeste en taille, l'Yquem 1811, a été vendu 85.000e, ce qui en fait le 75cl le plus cher au monde, 1.133€ le cl, un record pour la perle du Sauternais. Dans le match qui oppose Bordeaux et Bourgogne, les amateurs de pinot noir jubilent ou rient jaune, la Côte d'Or mérite maintenant son patronyme, l'or y coule à flot, de Gevrey à Vosne, le site wine-searcher.com a établi le classement des 50 vins les plus chers du monde, au 1er août 2013, bilan: on trouve 37 vins de Bourgogne et 3 "pauvres" vins de Bordeaux.

Lire la suite...


Lalalla, j'adore quand le veau dort sous la voûte de Célestins

dans la catégorie Rencontres Officielles

Nov-2011_P10.jpgY a-t-il mieux qu'une virée en Toscane dans une Ferrari California verte pomme, y a-t-il mieux qu’une pizza chaude débordante de fromage devant un film avec Monica Bellucci, y a-t-il mieux qu’une discussion, entre vieux potes, à 3 heures du matin, sur tout et surtout sur rien, avec une bouteille de Clos de Bèze pour accompagnement, y a-t-il mieux que de s’écouter, quand on a le spleen, le Requiem de Mozart dans son bain avec un verre de Chevalier-Montrachet, y a-t-il mieux qu’un sandwich rillette à ma façon avec un Morgon de Marcel Lapierre, y a-t-il mieux qu'un Perrier, en été et au goulot, après une partie de foot infernale, y a-t-il mieux qu'un énorme rot après un Perrier au goulot, y a-t-il mieux qu’un rosé glacé en face des Iles du Lérins en guise d'apéro? Y a-t-il mieux qu’une côte de bœuf grillée au barbecue avec un St Jo un peu frais au bord d’une piscine, y a-t-il mieux qu’une soirée en amoureux avec du champagne rosé, un immense lit et des draps en satin, y a-t-il mieux que péter dans des draps de satin, y a-t-il mieux que le premier petit déjeuner, en Provence, face à la mer, lors d’un premier jour de vacances, y a-t-il mieux qu’une douche bien fraîche en plein cagnard alors qu’on a du sel de mer sur tout le corps? Y a-t-il mieux que de passer l’après-midi dans sa cuisine à concocter des petits plats et à tout goûter, même les vins, y a-t-il mieux que de saucer le beurre des escargots au fond des coquilles, y a-t-il mieux que de sucer la queue d'un homard, y a-t-il mieux que les macarons de Pierre Hermé, y a-t-il mieux que de faire flamber une langouste sur une plage de Cuba, y a-t-il mieux qu'une trilogie Lalalesque quand l'ivresse des profondeur nous gagne?

Lire la suite...


Confession de foie sur liturgie aux petits oignons

dans la catégorie Rencontres Amicales

greenpeace-bomb.jpgDepuis près d'une semaine, je suis anxieux comme une shampouineuse en analyse, plongé dans les nébulosités sombres et ténébreuses de l'existence. Généralement, tous mes amis mon ami Ranulphe vous dira que je ne suis que gentillesse, douceur, un bizounours dans un océan de crème fraiche à la framboise, un papillon vibrionnant dans la forêt aussi rose qu'existentielle, une caresse dans un monde de brutes. Mais le Nippon me fout le bourdon. Pourtant je ne me porte pas trop mal, je n’ai pas de souci de santé, enfin pas de problèmes grave en tous cas. Les quelques chicots qu'il me reste me suffisent largement pour engloutir mes 3 kilos de chips hebdomadaire. Mon foie me laisse tranquille pour l'instant, mes ris de veau sont un peu douloureux les soirs de soiffardise et ma langue est chargée comme celle d'une pute du bois de Boulogne un soir de match du PSG.

Lire la suite...


Mosel Scharzhofberger Kabinett 2007 Egon Muller

dans la catégorie Notre vin quotidien


Mosel Scharzhofberger Kabinett 2007 Egon Muller

Kabinett.jpgPour débuter cette section, consacrée aux ptits vins de la semaine, je commence par une belle Allemande, puissante, racée et bien carrossée par le maître de la Mosel, Egon Muller.

Le nez est puissant, gras, miellé avec des notes d'agrumes, d'épices, de fleurs blanches et de fumée. La bouche est ample, fraiche, minérale, acidulée avec une acidité précise, sur un fruit bien mûr et une belle longueur. Un vin dense et tendu, gourmand dans sa jeunesse mais taillé pour une longue garde. Très bien
Le site d'Egon Muller