Péssac Léognan Château Fieuzal 2003

Sauvignon, Sémillon, Muscadelle Nez d'agrumes, de pomme cuite, de buis, de chèvrefeuille, de pain grillé et d'œillet. C'est très végétal, pas très plaisant pour tous dire. La bouche est à la même enseigne, fine, voire fluette, végétale, peu acide, molle avec une finale honête. Sur le déclin. En deux mots : Je n'ai pas aimé, je sais ça en fait 5, mais quand on n'aime pas, on compte. (À peine) Bien

fieuzal.jpgTrès ancien cru de Léognan, le château de Fieuzal compte parmi les fleurons de cette grande région viticole des Graves. Il est l'un des crus de Graves les plus estimés, issu du talent trois fois séculaire exercé par des vignerons amoureux de leur métier sur un terroir exceptionnel. C'est la famille Fieuzal, propriétaire du château jusqu'en 1851, qui donna son nom au vignoble. Depuis la fin du siècle dernier, le château Fieuzal changea de main plusieurs fois. On retrouve parmi les propriétaires, diverses personnalités bien connues dans le bordelais. En 1994 et 1995, le groupe Banques Populaires racheta successivement les deux domaines Château de Fieuzal et Haut-Gardère, reconstituant ainsi le vignoble d'origine. Depuis Août 2001, Mr et Mme Lochlann-Quinn en sont les nouveaux propriétaires. Lors du classement des vins de Graves en 1959, Fieuzal fut retenu pour l'excellence de ses rouges. Mais il faut découvrir son vin blanc, une tradition de Fieuzal, que les amateurs nommaient déjà "sable d'or" au début du siècle. Seule, à l'époque, sa faible production n'avait pas incité son propriétaire Erik Bocké à demander le classement.