Petit préparatif de la soirée de demain. Première constatation, il n'est pas nécessaire d'être nombreux pour se faire plaisir, deuxième et à deux, pour préparer la bourgogne, cette région peuplé d'escargots et de vignerons, il faut prendre un peu d'avance. Si vous avez un copain qui s'appelle chokwine, s'il s'intitule autrement ça peut aussi marcher, c'est la bouteille qui compte, et s'il débarque avec un Grand Echezeaux de la famille Gros pour accompagner le saucisson de pata-negra (encore) il faut ouvrir un petit Meursault Perrières pour se dégourdir les papilles et préparer la bouche.

Meursault Perrières 2001 Domaine MatrotMatrot_Perrieres.jpg

Beau nez typique de Meursault, beurré, brioché, noiseté mais avec un beau fruit mûr, des agrumes, du tilleul et de la fleur blanche. La bouche est tendue, grasse avec beaucoup de fruit, de la fraicheur et une longue finale minérale. Excellent


Grand Echezeaux 1997 Domaine Gros Frère et SœurEchezeaux_Gros_Frere_et_Soeur.jpg

Premier nez évolue, réduit, animal. Le vin va se mettre en place doucement (l'avantage de la boire à deux), en premier lieu sur les petits fruits rouges, le champignon, l'herbe fraiche, il va évoluer dans le verre et changer vers des notes d'épices, de moka et surtout de prunes et de kirch. La bouche est savoureuse, douce, elle aussi change doucement pour des impressions lactée, onctueuse. Les tannins s'enrobent sur le palais vers une belle finale. Un vin évolutif qui n'a cessé de se transformer pour devenir superbe.