UUne expression familière souvent entendue dans mon enfance m'est revenu comme un boomerang: "t'occupe pas du chapeau de la gamine, je paie les rubans et tu pousses la bagnole". J'ai souvent entendu cette expression dans la bouche d'un gros beauf lorsque sa femme se mêlait de la conversation. En gros, pour le gros con monté court, ça voulait dire, mêle toi de ton cul et laisse parler ceux qui savent. Le gros con ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnait. Je me rappelle, dans ma jeunesse, des luttes estudiantines, au bistrot du coin, devant le babyfoot à écouter les gros cons parler mal à leurs femmes, au barman et même à leurs amis de biture, ça m'irritait. Faut dire que beaucoup de choses m'énervaient, même ceux qui luttaient à mes côtés m’agaçaient, des fois, encore plus que les gros cons. Quand je parle de lutte, c’est un peu excessif, déjà, faire le mur pour jouer au baby n'a rien de révolutionnaire, et il faut bien que je l’avoue, haïssant la foule et surtout les gens qui la compose, je ne peux guère me réunir à plus de deux, voire à trois si le Meursault est bien frais et le Chambertin chambré. Alors, quand j'ai vu cette bouteille: "les Gamines" du domaine de la Marfée, ça m'a rappelé tous les gros cons que j'ai croisé, cela ne nous rendra pas Mike Brant, mais la nostalgie, c'est comme les coups de soleil, ça fait toujours plus mal la nuit.

C'est à Murviel-lès-Montpellier, en appellation St-Georges d’Orques, le Domaine de La Marfée et Thierry Hasard jouent la carte du Mourvèdre et de la biodynamie. Le Domaine La Marfée produit quatre cuvées en rouge (Les Gamines, Della Francesca, Les vignes qu’on abat et Les champs murmurés) et une cuvée en blanc (Frissons d’ombelles) ainsi qu’une micro-cuvée rouge issue de raisins passerillés (Sugar Baby Love) et un rosé.

Coteaux du Languedoc Les Gamines 2012 Domaine de La Marféela_marfee.jpg

50% Mourvèdre, 40% Syrah et 10% Grenache. Une belle robe grenat, un nez sauvage, sur les fruits noirs, les épices, la garrigue, les olives et de petites notes vanillées. En bouche, c'est franc, fruité, belle matière, tannins encore jeunes mais fins, une petite fraicheur qui accompagne une finale élégante mais discrète. Bien+