aaamacaroni-fromage-facon-toscane-L-2.jpegUn homme qui n'aime pas l'Italie est toujours plus ou moins un barbare. Alors, quand le Doc nous propose, au débotté, droit dans ses bottes, sa botte secrète, on ne va pas lui lécher les bottes et encore moins chercher son aiguille dans une botte de foin, on vient et on boit. Le soleil de l'Italie en plein hiver, ça ne se refuse pas. Bon, il fait 15°, on a joué à la pétanque la veille, ce n'est pas vraiment un noël blanc, si on fait une exception pour le vin. Normalement, c'est le doc qui est en retard, mais comme il est chez lui, il était surement à l'heure, mais je n'ai pas pu vérifier, pour une fois, c'est moi qui suis en retard, la faute à un client trop bavard et une route de campagne où on peut difficilement dépasser le 160km sans risquer d'étêter une taupe ou de me retrouver avec la mâchoire d'un motard dans le radiateur de mon 4x4. Comme c'est Noël, je pourrais refiler les reins du motard imprudent à un néphrétique argenté et ses tripes à un boucher pas trop regardant. C'est ça l'esprit de Noël! L'Italie, c'est donc notre cadeau de noël. Ce que j’aime par-dessus tout à Noël, après les truffes au chocolat, après les guirlandes qui clignotent, après m'être farci la dinde, gavé une oie blanche, mis deux balles à Blitzen, ce con de renne, fait pleurer quelques enfants, matraqué le père Noël et avoir fourré la mère Noël, ce que j’aime par-dessus tout à Noël après tout ça, ce sont les cadeaux et l’esprit de partage.

Lire la suite...