Leverasoif.com

Tag :

Jaboulet

Fil des billets

God save the wine et vieilles dentelles Anglaises

dans la catégorie Rencontres Officielles


god_save_the_wine.jpg

anglais1.jpg19h30, Le Clos de la Garenne, les Soiffards sont réunis, au complet, plus 3 invités de marque, Pat, dit Waldorf l'Australopithèque, Didier II, dit le puits de science de Riquewihr et Christian II, dit Christian le Dingo, j'ai été dans l'obligation de l'inviter, il est capable de se vexer comme un pou, caractéristique caractérielle de cet insecte un peu tirée par les cheveux, il adore saigner les castors avec son Iphone, se saucer les valseuses au Tabasco, aveugler un asiatique avec du citron vert, tabasser un chilien avec du guacamole périmé, confire les vieilles grenouilles de bénitier dans de l'eau bénite bouillante, poser une pêche en se tartinant de Yop à la pêche, prendre de l'acide pour faire rire les enfants, faire marcher les culs de jatte, désanusser des porc, se sécher les miches au lance-flamme, se fourrer des cactus dans le sloggy et valser avec sa mémé, c'est un cœur tendre, au fond … Une fois n'est pas costume, on est réuni au Restaurant pour fêter les pas mal de printemps de John. Citoyen Britannique de sa plus trop gracieuse majesté Elizabeth II, Outre le Royaume-Uni, elle est reine du Canada, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de la Jamaïque, de la Barbade, des Bahamas, de la Grenade, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, des îles Salomon, des Tuvalu, de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent-et-Grenadines, d'Antigua-et-Barbuda, du Belize et de Saint-Christophe-et-Niévès ainsi que de la rue Schiffmatt. Pour bien comprendre les vins qui vont suivre, il est primordial, ne me demandez pas pourquoi, de faire un peu d'histoire, de géographie et de cuisine Britannique. Ceci peut paraitre fastidieux, à juste titre, mais pas inutile, tant il est certain que les Anglais sont des êtres très spéciaux.

Lire la suite...


Tête de mules, tête de nuls et tête de cru

dans la catégorie Rencontres Amicales

franck-ribery-france-uruguay.jpgPour son entrée dans le Mondial, l’équipe de France de Raymond Dome nike (juste fait le) a joué, face à l’Uruguay, un match de bourricots, et ne méritait pas mieux qu’un bon vieux 0-0 des familles. C'est vrai qu'on ne s'attendait pas à voir jouer l'Argentine, eux ils sont hors normes avec Dieu sur le banc et le Messi sur le terrain, mais qu'en même. Domenech veut Anelka en pointe, Niko tête de pioche se verrait mieux à droite, Govou s’en fout, Ribery veut jouer à gauche mais serait mieux à droite, Henry veut simplement jouer et Gourguff aimerai bien que les autres jouent avec lui. Raymond la science a décidé de se priver du seul Bleu qui a brillé en club cette saison : Florent Malouda. Pourquoi ? Parce que celui-ci a fait le foufou à l’entraînement et montré, un peu durement certes, qu'il voulait en découdre. Il est remplacé par un débutant, certes doué, mais un débutant pour débuter le mondial, c'est une logique de Domenech. Résultat : on aura surtout vu le gentil Sidney 3 grammes perdu sur le font de l'attaque, et Nico-le bourricot décrocher constamment pour ralentir le jeu. Il a marqué des fois des buts, même certains pendant les matches, sauf en ce moment. Ribery veut sauver la nation et essaie de combiner, mais avec qui? Francky-ki n’a jamais caché qu'il préférait combiner avec Benzema. Mais où il est passé celui là? Domenech l'a oublié à la maison, donc Franki a décidé de garder la chique pour lui. Quand il fait ça, c'est la plaie de l'équipe, il va persister dans ses dribbles parfaitement inutile, il finira par prendre un rouge quand, excédé par sa propre inefficacité, il filera un bon coup de latte à un pauvre petit Mexicain basané. Govou, Anelka et Ribéry ont bouffé tous les ballons qui passaient entre leurs godasses. Malgré la sortie du mulet Anelka, remplacé par Thierry Henry, qui aura attendu la 78e pour nous gratifier de son geste technique préféré depuis deux ans : il a levé ses bras au-dessus de sa tête, applaudi, et tendu son pouce vers le ciel à l’attention de son coéquipier. Il était hors-jeu, mais qu’importe, la France ne cherchait sans doute pas à marquer des buts. Raymond Domenech l’a souvent répété : l’important, c’est déjà de ne pas en prendre. Domenech est probablement le plus têtu de tous, trop de butés, pas assez de buteurs. L’équipe de France n’est pas une équipe, c’est un troupeau de bourricot. Et son berger est fou.

Lire la suite...


Hermitage "La Chapelle" 1995 Paul Jaboulet Aîné

dans la catégorie Notre vin quotidien


Hermitage "La Chapelle" 1995 Paul Jaboulet Aîné

jaboulet_hermitage_chapelle_MV.jpgBelle couleur cerise noire violacée, légère trace d'évolution. Le nez est intense, racé sur une dominante de cassis, de confiture de mûre, de cerise kirchée, de violette, de jus de viande, de poivre, de cuir et de tabac. La bouche est étoffée, sanguine, fine avec une belle matière juteuse, de cerise acidulée. Les tannins sont encore solides mais fondus. La finesse et l'élégance des grands Hermitage. La fine acidité lui apporte une belle fraicheur et vous enmène vers une finale minérale et réglissée. Un vin animal avec encore pas mal de potentiel. Excellent

L'Hermitage "La Chapelle" de Jaboulet est certainement l'un des plus beaux vins rouges du Rhône. Il tire son nom d'une minuscule chapelle construite par le Chevalier Gaspard de Sterimberg en 1235 située sur le point culminant du coteau le plus pentu de l'appellation. C'est un assemblage de terroirs, dont les prestigieux coteaux des Méal et Bessards, chaque terroir apportant ses caractéristiques aromatiques mais aussi l’élégance qui donne à ce vin ce charme si particulier. Cet Hermitage d'une incroyable concentration se révèle après une garde de dix à quinze ans pour déployer la richesse de ses arômes et la finesse de ses tannins.


L'amour en Hermitage, le point G, c'est comme le Q, c'est meilleur avec du H

dans la catégorie Rencontres Officielles

vallee-du-rhone-vignes.jpgNote préambulatoire : La dernière fois que je suis allé chez mon dealer, mais pas mon dealer préféré, l’autre, celui qui a des plantations partout, je sais, vous allez me dire que je fréquente trop les dealers, que ça ne résout pas les problèmes, c'est vrai, le vin ne résout rien, mais le lait et l'eau non plus, ce n’est pas si grave que ça, regardez, Boris Eltsine a tenu huit ans avec seulement ça comme programme électoral, donc, en fouillant partout, je me suis posé quelques questions métaphysiques du genre : faut-il tolérer que le jeune sauvageons, qui, pourtant, a été éduqué dans le respect et la considération de son prochain téléphone portable , puisse se permettre de mettre du coca dans son vin rouge et si l'Hermitage était meilleur que l'Ermitage, si le H faisait la différence. D'une premier bâbord, cette discussion semble vous intéresser à peut prêt autant que le sexe des angelots, mais c'est important le H, un bon H peut facilement te faire prendre des messies pour des lanternes ou te faire confondre le dernier Barbelivien avec le meilleur album de tous les temps "The Dark Side of the Moon", mais faut que le H soit majuscule.

Lire la suite...


L'appellation Hermitage

dans la catégorie Culture Vineuse

TainHermitage.jpgLe passé historique de l’Hermitage est riche. Les Romains appréciaient déjà ces vins sous le nom de “vins de Vienne” (avec ceux de Côte-Rôtie), puis ils prirent le nom de “vins du coteau de Saint-Christophe”, en raison de la présence d’une chapelle dédiée au saint. Il semble que c’est au XVIIème siècle que le nom d’Hermitage apparut, en souvenir du chevalier Henri Gaspard de Sterimberg qui, au retour des croisades et las de guerroyer, aurait vécu en ermite au XIII° siècle sur cette colline cédée par Anne de Castille, reine d’Espagne. Il y aurait réimplanté un vignoble qui, depuis, a successivement pris le nom d’Ermitage, puis d’Hermitage.

Lire la suite...