Côte-Rôtie 2004 Jean-Paul Jamet

jp_jamet.jpgLe nez est très intense, superbe, sur la violette, les fruits rouges compotés, les épices et quelques notes viandées et fumées. La bouche est minérale, avec une attaque fraiche, nerveuse, les tannins sont encore fermes, corsés, mais sans excès, la structure est élégante, noble, la finale est longue, florale, fruitée et un peu alcooleuse. Un vin déjà prêt à boire mais qui vieillira encore bien quelques années. Très bien


Clare Valley Testament Shiraz 2004 Kilikanoon

412831_05CovShiraz_DOMUne bombe de fruits noirs confiturés, cassis, mûres, airelle, un joli boisé, un peu de brûlé, d'eucalyptus, un peu de vanille, des notes de chocolat et de la violette complète le tous. Une petite gorgée pour réaliser que le fruit très mûr est le maître mot. Si vous aimez la Syrah jeune et fruitée, vous êtes servis! Légère sucrosité, tannins souples, savoureux, onctueux, crémeux, la bouche est opulence avec une grande longueur. Une exubérance, somme toute maitrisée, qui n'apparaît ni caricaturale ni rédhibitoire. Très bien

Deux Syrah, dans la même gamme de prix, le même millésime. Quand la Syrah de Jean-Paul Jamet explore l'élégance, la minéralité, la pureté du fruit, la conviction de prolonger l'histoire d'un terroir pluri-millénaire, le vin de Kilikanoon cherche l'opulence, la puissance monstrueuse et juvénile ainsi que l'extravagance d'un fruité exubérant. La Côte-Rôtie est un vin méditatif, alors que l'Australien est un vin de pur plaisir immédiat, une gourmandise. J'aime les deux, 1 partout, balle au centre.