Leverasoif.com

Tag :

Léoville Poyferré

Fil des billets

Apocalypse later ou la critique de la raison apocalyptique en 18 vins

dans la catégorie Rencontres Officielles

FDM1.jpgPour la fin du monde prends ta valise et va la haut sur la montagne on t'attend.......Ou pas… Pour commencer, j'ai une excellente nouvelle, 100% des personnes qui ont la chance de me lire, ont survécu à la fin du monde du 21 décembre 2012. Félicitations ! Vous êtes les heureux gagnants de quelques années de vie supplémentaires. Mais que s'est-il passé? Qui s'est trompé, mais que faisait Gérard Depardieu, le Manneken fisc? Vous me connaissez, je suis parti direct à la pêche aux informations, étant très lié avec les services secrets Boukistanais, j'ai des infos de premières bourres. L'histoire de l'astéroïde fantôme venant frappée la terre a dû être annulée en raison d'un coût prohibitif. Il est même très probable que pour 2016, les fonds nécessaires ne soient pas encore réunis, sauf si les Chinois du Brésil ou de l’Inde nous font une copie d'astéroïde au rabais, car ces gens-là ne respectent rien, même pas la fin du monde, il suffit de voir un indien déféquer pour en être convaincu. L'invasion extra-terrestre a également était reportée faute de moyen. La crise touche tout le monde, y compris nos amis d'ailleurs, qui terminent de mettre au point un véhicule révolutionnaire qui consommerait moins de 1.499 tonnes de gasoil au 100. On dit même que des espions Epsiloniens rôderaient autour de chez Renault et du modèle ZE tout électrique. C'est bien connu, même très loin d'ici, en France, on n'a pas de pétrole mais on a des idées. L'hypothèse des extra-terrestres qui viendraient en France pour enlever nos meilleurs éléments, a vite était démentie, avec les disparitions, en 2012, de Frank Alamo, Rosy Varte, Thierry Roland, Mouss Diouf et Jean-Luc Delarue, c'est pas vraiment la fuite des cerveaux.

Lire la suite...


Coup de canon, trois profs mis en examen après une leçon très particulière

dans la catégorie Rencontres Officielles

images.jpgSi Dieu est un fumeur de havane, tous les amateurs de vin, ou presque, sont des buveurs d'étiquette. Mais attention, le buveur d'étiquette raisonné, pas celui qui pérore dans les repas de famille, son terrain de chasse de prédilection, ce tyran du savoir boire, ce raseur prétentieux, celui qui sait tout, qui a tout goûté, tout vu et tout connu. Comment le reconnaitre? Dès la première lampée, il prend un ton péremptoire et s'enlise dans une logorrhée intarissable sur les mérites d'un Latour ou d'un Mouton 88 alors que vous venez de lui servir un bon Gevrey village. Vous avez droit à toute la panoplie, à la robe, à la cuisse, au bouquet, à la persistance aromatique. Puis lyrique, et toujours insupportable, vous supporterez la race et la trace du terroir, la soie indienne des tanins, la ligne acide, la précision de l'élevage, la tension et la finale minérale qui vous donne une envie irrésistible de lui coller son étiquette de con sur le front pour qu'il arrête de péter plus haut que son cru.

Lire la suite...