Et toi, tu fais quoi vendredi soir? Terrible question que l’on commence à vous poser aux alentours du jeudi vers environ 19h41.raclette.jpg Certains se contentent de se mater un bon vieux Derrick contre les puits de pétrole en buvant une indigeste bière Allemande avec des chips humides, d'autre, et pas des moindres, d'une soirée Pictionary entre amis, d’autres partent aux Galápagos, d’autres encore se rabattent sur une fondue chinoise avec plusieurs sauces dont une avec un peu trop de piment mais sinon elle est bonne quand même. Les plus intrépides choisissent la raclette. Après une semaine chargée en repas et autres boissons de tous genres, du fromage à la tonne, des patates, du lard et 8 kilos de charcuterie, c'est pile poil le truc qu'il me fallait pour être sur que mon bide dépasse la taille de la Patagonie. Je me serais contenté d'un œuf à la coque mais je ne suis pas d’accord avec Jean-Luc Delarue qui pense encore que la meilleure façon de les réussir consiste à les saupoudrer de cocaïne en disant qu’il s’agit là de la recette traditionnelle et ancestrale des "œufs à la coke". Je passerai rapidement sur l'apéro qui a duré deux heures et 4 bouteilles dont un magnifique et beaucoup trop jeune Meursault Perrière de JF Germain, pour attaquer la série d'espingouin qui nous intéresse présentement et par là même, savoir si les produits espagnols étaient aussi chargés en anabolisant qu'un cycliste espagnol qui vient de terminer son steak.

Lire la suite...