ermite.gifSamedi soir, nous étions conviés dans l'antre du vieux sage de saint Jean. C'était son anniversaire. Quel âge avait-il? Personne ne le savait. Pour certains, il était le grand père du Père Fourras, on dit même qu'il a formé Platon, qu'il a bu du Corton avec Charlemagne, du Jurançon avec Henry IV, du Tokaji en Transylvanie avec un vieux Conte assoiffé de rouge, et que se serait le secret de sa longévité. Bref, une pointure, un queck, une épée, une terreur, surnommé "Luc la main froide" depuis qu'un jour de pleine lune, il a dégoupillé un Yquem 90 dans une fête foraine. Le temps pour mes yeux de s'habituer à l'obscurité et passé l'envie de fuir quand je me rendis compte que les murs de l’endroit étaient tapissés de posters de Paul Presbois. Mais il était trop tard. Alors le vieux sage prit la parole. "La vieillesse est dans l’œil de celui qui la voit, et la sagesse dans le cul des autres", aujourd’hui encore, ses paroles résonnent en moi comme un phare de BM dans la nuit éblouissante. Comme Thierry et Alain ne comprenaient pas ce qu’il entendait par là. "Oui oh, et pour le cul, c’est juste que je picole un peu trop et je ne suis plus qu’un ermite errant", ajouta-t-il. Quand je lui fis remarquer que le dernier à avoir fait ce jeu de mots était Jean Roucas, il entra dans une colère noire et s’enfuit dans la nuit comme un busard au galop, tant et si bien que nous nous sommes installé pour piller sa cave et mettre les petites bouteilles dans les grandes!

Lire la suite...