Leverasoif.com

Tag :

Mordorée

Fil des billets

Le Père Noël est une enflure et le Pape est mort doré

dans la catégorie Rencontres Officielles

Santa-Claus.jpgSoiffardes, Soiffards, Française, Français, à quelques heures de l’anniversaire du fils illégitime de dieu, tu as peut-être envie de savoir quelle dinde va se faire fourrer sous ton sapin, et c'est une question légitime. Tu as surement aussi envie de savoir quel cadeau le Père Noël te ramènera dans sa hotte aspirante dernier cri. Moi, personnellement pour ce qui me concerne, je prends les devants et j'écris à Papa Santa, je l'appellerai bien directement le vieux, mais j'ai malheureusement perdu son 06 et pas question de phoner sur le 08 surtaxé, d'ailleurs c'est encombré par des gosses de riches qui veulent tous un IPAD et le dernier Justin Bieber avec la coupe en prime. Peut-être a-t-il un compte facebook ou Twitter, un blog qui sait? Il serait temps qu'il se mette au jus, Santa Claus, la nouvelle mode est aux TIC. Je lui écris donc, en Juillet-aout, je suis prévoyant, je commence par m'excuser de le déranger, puisqu'il est surement en train de glander, l'enfoiré, et de profiter de ses 11 mois de congé-payés par nos mômes, puis je lui dis d'arrêter de faire des blagues sur les pingouins, qui sont des gens sensibles, comme vous et moi, enfin surtout moi, je demande comment va le petit Junior et la mère noël, elle est canon et elle s'intitule Noëlle, c'est original, je passe tous ça et j'arrive au choses sérieuses. Vous vous doutez bien que je ne le contacte pas que pour des banalités d’usages. Il est temps de se bouger le slip rouge Papa Santa. Bosser uniquement à Noël, ça va un temps, t'as pas entendu parler de la flexibilité, de l'annualisation du temps de travail. Quel ringard!

Lire la suite...


Côte-Rotie La Mordorée 2002 M.Chapoutier

dans la catégorie Notre vin quotidien

Cépage : 100% SyrahMordoree_Chapoutier.jpg Commentaire du 23/02/2007 - Robe : Rouge profond. Un nez a dominante épices et de réglisse, cassis confis, touche de violette. La bouche est puissante mais anguleuse, les tanins sont secs et dur. Le vin ne se bois pas bien actuellement (un jour peu être! On peut toujours espérer). Une déception. Bien (à peine)
23/02/2010 pile 3 ans après - La robe commence à fatiguer, le nez est monolithique, peu aromatique, pas très net, sur la cerise kirschée, la tapenade, le romarin. La bouche est fine, minérale, acide, les tannins sont fondus mais elle manque cruellement de matière, d'élégance et de longueur. C'est assez commun, un gloubiboulga sans âme, sans grandeur pour un vin à 60€ en 2005 et entre 130 et 150 aujourd'hui. Pourquoi avoir sorti cette parcellaire en 2002? Bof


Après cette Mordorée ratée au départ et qui n'a jamais été au niveau d'une parcellaire d'un grand domaine comme Chapoutier, je me suis consolé avec un Châteauneuf du Pape, un Vieux Télégraphe jeune, au Restaurant et pour un prix raisonnable comparé à la Mordorée.

Châteauneuf du Pape Vieux Télégraphe 2006 Domaine du Vieux Télégraphe VieuxTelegraphe.jpg

Belle robe pourpre, limpide. Le nez s'ouvre tranquillement sur des arômes de mûre, de fruits à noyau, d'olive noire, d'épice. La bouche est souple, charnue, dotée d'une belle fraicheur et d'une pointe minérale agréable et des tannins encore fermes en finale. Une sensation de vieux porto sans le sucre. Très agréable. Excellent