Leverasoif.com

Tag :

Noël

Fil des billets

Pour Noël, le doc nous offre sa botte sécrète

dans la catégorie Rencontres Officielles

aaamacaroni-fromage-facon-toscane-L-2.jpegUn homme qui n'aime pas l'Italie est toujours plus ou moins un barbare. Alors, quand le Doc nous propose, au débotté, droit dans ses bottes, sa botte secrète, on ne va pas lui lécher les bottes et encore moins chercher son aiguille dans une botte de foin, on vient et on boit. Le soleil de l'Italie en plein hiver, ça ne se refuse pas. Bon, il fait 15°, on a joué à la pétanque la veille, ce n'est pas vraiment un noël blanc, si on fait une exception pour le vin. Normalement, c'est le doc qui est en retard, mais comme il est chez lui, il était surement à l'heure, mais je n'ai pas pu vérifier, pour une fois, c'est moi qui suis en retard, la faute à un client trop bavard et une route de campagne où on peut difficilement dépasser le 160km sans risquer d'étêter une taupe ou de me retrouver avec la mâchoire d'un motard dans le radiateur de mon 4x4. Comme c'est Noël, je pourrais refiler les reins du motard imprudent à un néphrétique argenté et ses tripes à un boucher pas trop regardant. C'est ça l'esprit de Noël! L'Italie, c'est donc notre cadeau de noël. Ce que j’aime par-dessus tout à Noël, après les truffes au chocolat, après les guirlandes qui clignotent, après m'être farci la dinde, gavé une oie blanche, mis deux balles à Blitzen, ce con de renne, fait pleurer quelques enfants, matraqué le père Noël et avoir fourré la mère Noël, ce que j’aime par-dessus tout à Noël après tout ça, ce sont les cadeaux et l’esprit de partage.

Lire la suite...


L'esprit de Noël de Montbenault

dans la catégorie Notre vin quotidien

esprit_de_noel.jpgIl était une fois un beau sapin qui s’appelait Joël. Il vivait paisiblement dans sa forêt nordique et, à l'approche de Noël, rêvait d'être couvert de guirlandes et de belles boules rouges. Il espérait bien aller à Fontainebleau ou à Monaco, dans une famille bobo-catho, une belle famille où on offre encore des cadeaux artisanaux en bois à ses enfants, pas une famille de prolos qui préfère ses cons d'épicéa, voire même des sapins en plastique avec des guirlandes qui clignotent. Une famille où on fête Noël en chantant "mon beau sapin" et non pas "petit pervers Noël" après s'être mis minable à la prune du grand père, des imprudents qui te collent près de la cheminée pour que tu t'en ailles dans un bel incendie! Joël avait envie d'entendre le petit Amaury réciter "Un Noël d'Allemagne" à Kurt, le grand-oncle venu d'outre-rhin, avant que la petite Hyacinthe ne fasse quelques pas de danse du cygne Allemand, toujours rapport au grand oncle Kurt qui avait un peu collaboré en 42. Joël se disait que ce serait toujours mieux que d'entendre Kevin et Pricillia s'injurier au sujet de la taille du couteau et des bonnets de Nabila. En y réfléchissant bien, Joël se disait qu'il était bien trop jeune pour sécher comme un con et finir dans un sac à sapin. Je vais me convertir à l'islam ou au Bouddhisme pour continuer ma vie de sapin et voir le monde. En chemin, il croisa un mouton qui fuyait l'aïd, une dinde qui voulait éviter Thanksgiving et une poule en chocolat qui voulait sauver ses petits. Il fila vers le nord, tant et si bien qu’il arriva chez le père Noël qui était en train de se finir à la prune en chantant des chansons paillardes avec Rudolf, son renne en chef, devant son chalet, pendant que Mère Noël préparait Kevin et Pricillia, leurs deux enfants, le petit sapin dit au Père Noël: "Monsieur Noël, j’ai vu dans un film sur M6 que tu pouvais faire des miracles, même sur la 34è rue, pourrais-tu faire quelques chose pour moi, je ne veux pas finir en sapin de Noël". Le père Noël le fixa longuement, puis il lui dit: "Ziva bouffon, justement, tu tombes à pic, j’ai besoin de bûchettes pour ma cheminée, Rudolf, passe-moi la hache". Le petit sapin de noël fut tout dépité avant de finir débité….

Champagne Brut Nature André et Michel Drappier Drappier-Brut-Nature-Zero-Dosage.jpg

Installé à Urville, dans la Côte des Bar (Aube), sur un vignoble qui remonte ici deux siècles, Michel Drappier produit un brut nature, élevé en cuve, sans dosage et sans soufre ajouté. Une cuvée 100% pinot noir, au nez brioché, d'agrume confit, de poire et de pêche de vigne. La bouche est fine, fraiche, tendue et savoureuse. La finale est minérale, craie, coquille d'huitre avec quelques épices et de la vanille. Très bien

Anjou Les Noëls de Montbenault 2009 Richard LeroyLeroy_Noel.JPG

Souhaiter un joyeux noël en buvant Noël de Montbenault, c'est le plaisir assuré. Une robe légèrement dorée, de belles notes de coing, de mirabelle, d'herbe fraiche, de miel, d'aubépine, de bruyère, d'épices. En bouche, c'est le petit Jésus en culotte de velours, ample, gras, moelleux, une infime perception de sucre, des amers bienvenus, une richesse aromatique, une complexité qui installe et prolonge la finale. Un vin nature et naturellement bon. Un vin minéral qui démontre l'alchimie d'un lieu unique et d'un grand vigneron, une perle à cacher aux ignorants du Bio. Avec Richard Leroy, c'est Noël à chaque fois. Excellent