Leverasoif.com

Tag :

Parker

Fil des billets

Le bon selon Bob

dans la catégorie Culture Vineuse

Bob.jpgQui ne connait pas Bob l'éponge, alias Robert M. Parker Jr, fondateur de Wine Advocate, des Guides des vins de Bordeaux, de Bourgogne, de mars, de pluton et d’ailleurs. Référence planétaire, cosmique, absolue, universelle, ou simple gourou coucou auto-proclamé par l'Empire State of Bordeaux? Personne ne peut raisonnablement contester son influence sur le monde du vin et de ses achats. On oppose souvent Bob, le suppôt des vins modernes et technologiques aux terroiristes, aux défenseurs du vin local. Le vin moderne serait simplement fabriqué, marketé, puissant, extrait, bidouillé, médiocre voir frelaté, alors que le vin de terroir serait le merveilleux résultat d'une adéquation vigneron, climat et terroir, magnifié par la minéralité, le romantisme et la nostalgie. Bob contre les Bisounours. Faut-il obligatoirement choisir son camp, doit-on rester neutre ou en phase (blague d'électricien)? Le goût Parker serait simple à définir, il aime les vins aux couleurs d'encre, fruité comme un smoothie, concentré comme un fakir sur ses clous, brutal comme un uppercut au foie, alcooleux, tannique et plus boisé que la datcha d'un apparatchik Moldave.

Lire la suite...


Faut-il crucifier Robert Parker?

dans la catégorie Inclassables mais classés

Caricature_Robert_Parker.jpgAujourd'hui, Grâce au Net, nous sommes tous des œnologues, des critiques et même des critiques de critiques. Et la question que l'on se pose tous: Faut-il crucifier Bob l'éponge? Faut-il immoler Patrick l'étoile de mer ? Faut-il ecarteler Carlo Tentacules? Non pas Carlo tentacules, là on va trop loin! Concernant Robert Parker, j’avoue avoir du mal à comprendre pourquoi tant de haine et de mépris? Nossiter dans son film "mondovino" ridiculise Parker avec son chien péteur, son maison bordelique et sa casquette FBI mais ne peut éviter de faire apparaitre la modestie du personnage et sa surprise et sa fierté de voir un pequenot américain avoir autant de poids dans se monde très Français. Et de quoi peut-il être fier le Bobby? De goûter, en France et ailleurs, sans pression financière ou publicitaire, en toute indépendance et en vivant de son métier. Pourquoi personne ne se lance pas en disant : "voilà mon goût, il est différent, qui m'aime me suive et achète mes livres?" Qui passe 200 jours par an dans les vignobles? Ils sont peu nombreux et ceux qui ne le font pas voudraient bien sûr que personne ne l’ait fait, pour ne pas démontrer ainsi leur médiocrité. On lui reproche d'avoir noté les plus grands vins de la planète avec son misérable goût de Ricain seulement habitué au coca. De les avoir notés sans être influencé par une tradition débile et archaïque. Cette approche ne fait pas l'affaire de tous et en premier lieu de la Bourgogne plantée dans ses principes et son histoire impossible à remettre en cause. Celle que je n'aime pas, celle qui oppose aux critiques, la simple méconnaissance de son magnifique terroir, de ses traditions, etc… Si on ne comprend pas, on n'est pas assez cultivé, pas assez patient, pas assez connaisseur etc… Qui parle de tous les domaines qu'il a sorti de l'ombre. Qui parle des vins qu'il a découverts, dans le Rhône, du fin fond des Pouilles, du Priorat ou d’autres régions dont personne ne parlait.

Lire la suite...


L'amour en Hermitage, le point G, c'est comme le Q, c'est meilleur avec du H

dans la catégorie Rencontres Officielles

vallee-du-rhone-vignes.jpgNote préambulatoire : La dernière fois que je suis allé chez mon dealer, mais pas mon dealer préféré, l’autre, celui qui a des plantations partout, je sais, vous allez me dire que je fréquente trop les dealers, que ça ne résout pas les problèmes, c'est vrai, le vin ne résout rien, mais le lait et l'eau non plus, ce n’est pas si grave que ça, regardez, Boris Eltsine a tenu huit ans avec seulement ça comme programme électoral, donc, en fouillant partout, je me suis posé quelques questions métaphysiques du genre : faut-il tolérer que le jeune sauvageons, qui, pourtant, a été éduqué dans le respect et la considération de son prochain téléphone portable , puisse se permettre de mettre du coca dans son vin rouge et si l'Hermitage était meilleur que l'Ermitage, si le H faisait la différence. D'une premier bâbord, cette discussion semble vous intéresser à peut prêt autant que le sexe des angelots, mais c'est important le H, un bon H peut facilement te faire prendre des messies pour des lanternes ou te faire confondre le dernier Barbelivien avec le meilleur album de tous les temps "The Dark Side of the Moon", mais faut que le H soit majuscule.

Lire la suite...