domaine-zind-humbrecht-cuvee.jpgEst-il encore besoin de rappeler que le domaine Zind-Humbrecht est une référence incontournable du paysage viticole Alsacien. Une dégustation au domaine est un marathon (37 vins), une formidable découverte des terroirs d'Alsace (Brand, Clos Winsbuhl, Rangen, Herrenweg, Clos Hauserer, Heimbourg, Hengst, Goldert, Rotenberg, Clos Jebsal, Wintzeheim) et une non moins passionnante analyse de l'adaptation des cépages Alsaciens à ces terroirs qui parfois prennent le pas sur la typicité du cépage. Au sortir de la dégustation des vins du millésime 2008, on ne peut que s'extasier, une fois de plus, devant les immenses qualités qu'ils démontrent. J'avais beaucoup aimé le millésime 2007 et ses Riesling pur et tranchant, j'ai adoré 2008 qui présentent un profil similaire, mais avec encore plus de richesse et une d'acidité pointue pour atteindre des équilibres impressionnants. Les sucres sont souvent présents, mais tellement bien balancés par ce fil acide et tendu. Bien sûr, le profil climatique de l'année a été un facteur primordial de cette réussite, mais ne se traduit en final que grâce au talent d'Olivier Humbrecht, aussi bien à la vigne qu'en cave: biodynamie intégrale, des terroirs de rêve rassemblés au fil des générations, des rendements de 48 hl/ha en AOC, 32 en grand cru, et des vinifications qui pourraient presque paraître simplistes si elles n'étaient l'aboutissement d'un long processus où le souci de la qualité est de tous les instants.

Lire la suite...