Leverasoif.com

Tag :

Richebourg

Fil des billets

Le bonheur, c'est simple comme un coup de pif

dans la catégorie Rencontres Officielles

chemin_du_bonheur.jpgIl y a quelques jours, à la radio française, j'entendais un philosophe parler du bonheur. Monsieur Ferry, pas boat, pas Jules, pas Jean, mais un autre apôtre, Luc, m'expliquer pourquoi il ne croyait pas au bonheur et à la philosophie du bonheur. Comme lui, je ne crois pas à tous ces marchands de bonheur, de développement personnel, de psychologie positive et taoïste qui nous persuadent que le bonheur ne dépend pas de l'état du monde réel mais du regard que l'on porte sur lui. L'idée que le sage est heureux partout, c'est aussi faux qu'une bonne publicité. Peut-on être heureux dans un monde malheureux? C'est une putain de bonne question que m'a posée Dudul, catcheur et prof de philo au Lycée Marc Dutrou de Grézieux les Moufflettes. Il n'y a pas besoin de faire 30 ans de philo pour comprendre que nous fuyons la douleur, le mal, la solitude et les cons. Que nous préférons tous la joie, les potes, les gueuletons et les petits coups à boire. Le problème, c'est que nous sommes parfaitement capables de définir le malheur et totalement incapable de définir le bonheur.

Lire la suite...


Détournements mineurs et rentrée littéraire à Meursault

dans la catégorie Rencontres Officielles

Vosnes3.jpgAujourd'hui je suis mort, ou peut-être était-ce hier, ou un rêve, je sais pas, j'ai même pas reçu de télégramme de l'hôpital. Cela ne veut rien dire. C'était peut-être hier. Ce matin, un rayon de soleil m'a réveillé en me réchauffant le visage. Même si c'est une belle journée, c'est dimanche et je n'aime pas le dimanche. J'ai fait du café et je suis allé acheter le journal du jour. Je n'ai jamais aimé lire les nouvelles, sauf pour y trouver des choses qui m'amusent. A dire vrai ça m'est égal ce qui se passe dans le monde, mais je l'achète pour passer le temps. Cette intro alambiquée et confuse est un pastiche de l'œuvre de Camus: l'Etranger. Pourquoi Camus? C'est une bonne question mon petit Ranulphe. Parce qu'en cette année 2012, peut être bien la dernière, il n'est pas inutile de se recentrer sur la culture. Si pour toi, "Sex and the cystite" est un monument du cinéma, que "Chateaubriand" c'est surtout bon quand c'est saignant, que t'écoute en boucle Rondo-Veneziano, que ton tableau préféré est un poster d'un ninja roux en train de sniffer du beurre de cacahuète, alors, rien que pour toi, on va mettre les bouchées doubles. Cet hiver j'ai refait mon retard littéraire, j'ai lu les grands classiques, Camus, Beigbeder, Houellebecq, Dan Brown et Télé 7 jeux et à quoi ça aurait servi si je ne vous en parlais pas?

Lire la suite...


Confession de foie sur liturgie aux petits oignons

dans la catégorie Rencontres Amicales

greenpeace-bomb.jpgDepuis près d'une semaine, je suis anxieux comme une shampouineuse en analyse, plongé dans les nébulosités sombres et ténébreuses de l'existence. Généralement, tous mes amis mon ami Ranulphe vous dira que je ne suis que gentillesse, douceur, un bizounours dans un océan de crème fraiche à la framboise, un papillon vibrionnant dans la forêt aussi rose qu'existentielle, une caresse dans un monde de brutes. Mais le Nippon me fout le bourdon. Pourtant je ne me porte pas trop mal, je n’ai pas de souci de santé, enfin pas de problèmes grave en tous cas. Les quelques chicots qu'il me reste me suffisent largement pour engloutir mes 3 kilos de chips hebdomadaire. Mon foie me laisse tranquille pour l'instant, mes ris de veau sont un peu douloureux les soirs de soiffardise et ma langue est chargée comme celle d'une pute du bois de Boulogne un soir de match du PSG.

Lire la suite...


Teasing "L'Or du vin" n°5 (J-8) Les secrets du laboureur

dans la catégorie Culture Vineuse

ROMANEE-CONTI-29g.jpgC'est le plus prestigieux et le plus discret des crus français. Jean-François Bazin, écrivain et journaliste, ancien président du Conseil Régional de Bourgogne, lui a consacré des pages magistrales et documentées : "Aucune histoire n'est plus simple et plus mystérieuse. Simple, car les limites de cette vigne sont précises et sûres depuis 1512." A cette date, en effet, les moines du monastère de Saint-Vivant, installés sur un promontoire rocheux dominant Vosne, rédigent une déclaration de biens dans laquelle figure cette parcelle, décrite et située, avec sa surface, mais sous un autre nom. C'est le premier mystère. Le nom Romanée apparaîtra plus tard, au XVIIe siècle, sans que l'on s'explique vraiment pourquoi. De quoi exciter les imaginations, et les historiographes ne se sont pas privé d'inventer de belles légendes. Bazin opte, par plaisir plus que par déduction, pour l'identification au mot romenie ou rommenie qui désignait en vieux français un nectar de légende que l'on imaginait grec.

Lire la suite...


Teasing "L'Or du vin" n°2 (J-37) Vosne, la perle noire de la Bourgogne

dans la catégorie Culture Vineuse


Qui n'a jamais bu un grand vin issus de la commune de Vosne-Romanée, ne sait au fond, pas de quoi est véritablement capable le pinot noir sur un grand terroir.

vosne-romanee.pngCoteau magique de la Côte de Nuits, Vosne Romanée est un véritable point de référence. Une synthèse de la notion de terroir à la bourguignonne. "La Bourgogne n'a rien fait de mieux que ce petit coin où elle a réunit ses enchantements", écrit l'écrivain bourguignon Gaston Roupnel. La "perle du milieu" du collier bourguignon comporte de fabuleux grands crus : Romanée-Conti, Romanée Saint-Vivant, La Romanée, La Tâche, La Grande Rue, Richebourg et sur la commune voisine de Flagey-Échezeaux, Échezeaux et Grands Échezeaux. Proche du paradis, instituée en 1936, l'appellation Vosne-Romanée et ses premiers crus partagent l'expression la plus sublime du pinot noir.

Lire la suite...


Un parfum de Paradis Austral flotte sur la marmite de la Chapelle

dans la catégorie Rencontres Amicales

LaChapelle.jpgS’il t’arrive un malheur, une raclée lors d'élection régionale, départ de l'être aimé pour un chanteur même pas connu, accident de tabouret, méga crise financière, problèmes d'érection, retour de l’être aimé, la deuxième chose à faire est de prendre les mesures qui ne s’imposent pas. La première chose à faire, c’est d’accuser quelqu’un de tous les maux : “C’est Didier, il a tous versé dans le crachoir et en plus il dit des mensonges même pas vrai”. Tu peux aussi essayer, "c'est Hans, il est Suisse-Allemand et roux", c'est un peu juste sur les arguments, mais ça peut passer. Tu peux aussi te contenter du sec : "C'est la faute à Zemmour", ou "C'est la faute à Zemmour, Sarkozy et les pandas", si vraiment tu veux forcir le trait. Il y a aussi le classique: "C'est la faute à la Martine et aux 35 heures", classique mais efficace. Dans ce domaine et en ce moment, le truc à la mode, c’est d’accuser son voisin de faire du paradis fiscal, et de préférence en Suisse, puisque tous le monde sait, sauf ton voisin, que les Suisses sont les véritables responsables de la crise, de l'insécurité Française et de la mauvaise qualité des sextoys made in China.

Lire la suite...