Leverasoif.com

Tag :

Roulot

Fil des billets

Entretien Meurisaltien au bout du Roulot

dans la catégorie Culture Vineuse

roulot.jpgIl y a des acteurs-chanteurs, des chanteurs-écrivains, des écrivains-présidents, des vignerons-chanteurs et un seul vigneron-acteur. Un cas, le Roulot. Jean-Marc Roulot est un cas unique, le père et les deux grands-pères étaient vignerons, son avenir était tout tracé, "tu seras vigneron mon fils". Mais que se passe-t-il alors dans la tête d’un garçon pour qu’il se lance dans la folle perspective d’une vie de saltimbanque? Automne 76, il a 20 ans, et face à un père et une mère consternés, il déclame solennel : "Je ne veux pas être vigneron. Je quitte la maison. Je veux devenir comédien". Il passera par le conservatoire de Paris dans la classe de Michel Bouquet. Des premiers films sous la direction de Patrice Leconte, de Nicole Garcia, puis d’Etienne Chatillez, Il interprétera le Valère de Tartuffe sous la direction de Jacques Lasalle avec, dans le rôle-titre, Gérard Depardieu, qui lui prédit: "Tu reviendras là-bas, chez toi à Meursault." Mais la vie se hâte à modifier les destins, son père tombe malade. Aux vendanges 1982, sur son lit de souffrance, le patriarche l’initie aux raffinements de la fabrication des arômes. Sous la dictée, Jean-Marc prend des notes, il assumera, seul, la totalité des procédures jusqu’à la plus ultime, la vinification. Sa première ! Il assumera aussi le fait d'être comédien et vigneron. Aujourd’hui, il revendique ainsi son choix. Notre vigneron-acteur vinifie, répète, vendange, notre acteur-vigneron interprète, prend le temps d’écrire une pièce intitulée Meursault, les Luchets. Jouant son propre rôle, il initie les spectateurs aux mots du vignoble, il sera à l'affiche de "Rio Sex Comedy", le premier film de fiction de Jonathan Nossiter, réalisateur de Mondovino, dans lequel notre acteur-vigneron joue, aux côtés d’Irène Jacob, son plus beau rôle. "Chaque goutte de ses Meursaults est comme un torrent d’eau de roche qui vous transperce littéralement, vous submerge par sa minéralité fine et prégnante", dit Denis Saverot, le rédacteur en chef de la Revue des vins de France. «Précis, droit, essentiel, intense, long, centré, profond, unique, expressif. Voilà une longue série d’adjectifs qui définissent… qui? quoi ? l’homme ? le vin ? les deux. "A 20 ans, je n’avais pas d’avis sur le vin. A 36, j’ai décidé d’être vigneron parce que je savais quel vin je voulais faire."

Il a été l'invité de François Busnel sur France-Inter, un entretien au bout du Roulot à écouter sans modération

à l'écoute sur cette page


Un Bret zèle et un Roulot de printemps

dans la catégorie Notre vin quotidien

Pouilly Vinzelles Les Quarts Cuvée Millerandée 2005 Domaine de la Soufrandière

pouilly-vinzelles_lasoufrandiere_climat_les_quarts_cuvee_millerandee_large.jpgAu nez, on perçoit un Chardonnay d'une déroutante puissance, qui développe de beaux arômes de miel, de fleurs blanches, de poires très mûres avec quelques notes d'évolution qui nous fera dévier vers un Hermitage. En bouche, le volume est impressionnant, c'est ample, très gras, concentré, sec, avec une fine acidité qui réussit à peine à équilibrer l'ensemble. Grande longueur. Un extrait de Pouilly à l'étrange évolution. Très bien

Lire la suite...