Leverasoif.com

Tag :

Roussillon

Fil des billets

Se coincer la nano bulle dans le Roussillon

dans la catégorie Notre vin quotidien

wine.jpgC'est Fabien Duperray qui nous a mis sur la piste de ce vin du Roussillon. Un vigneron qui fait l'article pour un autre, c'est pas courant, mais, entre adepte du DEOS, on se soutient. DEOS, la bête est lâchée! De quoi s’agit-il? La nano-oxygénation, l'injection, à intervalles réguliers, de très faibles quantités d’oxygène dans une cuve. 50 à 300 µg d’oxygène par litre de vin entre la fin de la fermentation alcoolique et la mise en bouteille. Une technique qui a pour but de débarrasser le vin de ses notes réduites présentes après la fermentation, de révéler les arômes fruités sans assécher les vins. Ce système, c’est le DE(O2)S, prononcer "déos". Concrètement, c’est un appareil qui injecte dans la cuve, le volume d’air qui apportera la quantité d’oxygène correspondant à l’objectif visé, on utilise de l’air et non de l’oxygène pur, comme dans le cas de la micro-oxygénation. Une fois l’air injecté dans les cuves étanches, on le laisse évoluer. Après dix jours à un mois, on déguste les vins. Si les notes réduites ont disparu, on passe à la phase "d’ouverture aromatique", puis de "conservation" au cours desquelles on apporte de moins en moins d’air. Avec ce système, fini les soutirages, on manipule moins les vins, la teneur en SO2 libre reste plus stable, donc, on sulfite moins et au passage, on fait des économies de main-d’œuvre. Toutes ses explications, au frais, dans la cave de Fabien Duperray, entourés d'odeurs de vin en élevage, c'est une chose, ce Mastrio nous avait bluffés, un coup de cœur, mais une fois rentré, commandé, ouvert, à table, ça donne quoi?

Lire la suite...


La fraicheur du désert de Gauby

dans la catégorie Notre vin quotidien

DomaineGauby.jpgAprès avoir (trop) longtemps recherché la concentration et le boisé qui masquait le terroir, Gérard Gauby, vigneron très exigent, poursuit aujourd'hui, avec son fils Lionel, sa quête du grand vin du sud à l’équilibre parfait. Le Domaine a connu plusieurs périodes de remise en question qui, progressivement, l’ont porté vers un style de vins rouges et blancs tendus, moins opulent, plus en finesse et, surtout, digestes. Le Domaine Gauby est devenu un laboratoire permanent où se préparent les évolutions stylistiques des vins du Roussillon. Plus d'éraflage systématique, une fermentation alcoolique rapide pour éviter un excès d'extraction, limitation des pigeages, plus de cuves, moins de barriques, réduction de la durée des élevages pour conserver le fruit. Une évolution radicale du style des vins qui a fait couler beaucoup d’encre, il est très rare qu’un domaine au sommet de sa notoriété remette en cause les recettes mêmes de son succès. Une prise de risque, une recherche de dépouillement pour révéler le terroir varié de Calce, composé d’étonnantes marnes noires. Le travail bien fait finit toujours par payer. En quelques millésimes, Gérard Gauby et son fils ont imposé un style particulier, plus de fraicheur associée à de fins tannins, tout en gardant l'onctuosité fruitée des vins du Roussillon. Les grands vignerons bousculent toujours un peu les habitudes…

Côtes du Roussillon Vieilles Vignes 2008 Domaine GaubyDomaine-Gauby.jpg

Nez puissant, de cerise noire, de mûre, de garrigue, de suie, de lard fumé et de réglisse. En bouche, la matière est belle, onctueuse, c'est rond, les tannins sont polis, c'est d'une grande buvabilité, harmonieux, et la finale, un brin mentholée, fait durer le plaisir. Très bien