blood.jpgSe faire du mauvais sang! Cette expression moyenâgeuse est toujours aussi pleine de bon sens et pas si loin que ça de la vérité scientifique. Se faire du mauvais sang, c'est fabriquer du sang de mauvaise qualité à cause du souci qui nous perturbe, puisque que le stress influe sur la composition de notre sang. Nos ancêtres l'avaient déjà compris. Déjà, au Moyen Age, les vins de Tournon étaient connus sous le nom de "vins de Mauves" ou "de l’Ermitage". Le nom "Saint-Joseph" a fait son apparition au XVIIe siècle, s'était une parcelle de vignes de 10 hectares appartenant aux pères Jésuites de Tournon. Aujourd'hui, le vignoble de Saint-Joseph s’étend sur 2 départements, 26 communes et près de 60 kilomètres du nord au sud, c'est l'AOC la plus vastes de France. Cela explique les différences que l'ont peu rencontré dans les vins de St Joseph. Mais de Saint Jean de Muzols à Guilherand-Granges, en passant par Mauves, au détour des méandres du Rhône, les vignerons ont sculpté les terroirs granitiques de St Joseph sans se faire de mauvais sang, un peu comme moi, attablé au Sézanne de Colmar, sirotant ce St Jo en mangeant quelques tranches de Belota. Elle est pas belle la vie. Se faire vampiriser par un St Joseph, y a pas de quoi se faire du mauvais sang, ce serait une mauvaise nouvelle pour les vampires qui eux, se font de la bile et un sang d'encre.

Saint Joseph 2010 Jean-Louis Chavesaintjochave.jpg

Cette année, le St Joseph du Domaine Chave intègre le Clos Florentin à Mauves, acquis par le domaine il y a quelques années. Le nez se livre doucement, sur des notes florales, minérale (graphite) et de beaux fruits noirs avec en prime des épices orientales et des relents de tabac blond. Comme pour le nez, la bouche est finement boisée, sans excès, un bois noble, pas encore fondu, mais agréable. La bouche est charnue, solaire, fraiche, réservée, c'est vivace, bâtie sur une belle charpente tannique, aux grains minéral, qui devra s'assagir encore. L'équilibre, la longue persistance et la capacité des vins du domaine à bien vieillir, laissent augurer d’un futur prometteur. Très bien