Savennières "Sectilis Terra" 2005 Domaine du Gué d'Orger

sectilis_terra.jpgLa robe dorée et compacte enveloppe un nez puissant et racé. On reste étourdi par des arômes immédiats de coing, de cire, de miel, de citron confit, de vanille et de vieux rhum après quelques minutes d'aération. On découvre aussi quelques notes minérales qui rappellent les très vieux Riesling. En bouche, on passe en mode exubérant et oxydatif, un oxydatif fin, probablement recherché et travaillé qui équilibre une matière impressionnante. Le vin possède aussi beaucoup de tension, d'énergie communicative qui nous emmène vers une belle et longue finale. Un Savennières avec une belle personnalité, pas forcément consensuel, pour amateur de grand Loire ou inconditionnel du vin naturel et hors des sentiers battus et rabattus. Sectilis Terra, l'essence de terre fendue dans un verre, n'a pas fini de délivrer son message. Excellent

"J'apprivoise ma vigne afin qu'elle vous révèle les secrets du terroir dont elle se nourrit". C'est du Loïc Mahé dans le texte. Ingénieur de formation, Loïc Mahé s'ennuyait derrière son bureau, mais son rêve, c'était de posséder des vignes et faire son vin. Loic_Mahe.jpgIl a pris du recul avec son travail, cherché et trouvé quelques hectares de vignes entre les deux rives de la Loire tout en travaillant en parallèle chez un vigneron pour tout apprendre sur la vigne et le vin. En 2000, Le Domaine du Gué d'Orger était né à Ste Gemmes sur Loire. Loïc est un vigneron sympathique qui travaille son "jardin" selon les principes de la biodynamie, les vignes sont enherbées naturellement, les produits chimiques bannis, et les vendanges sont entièrement réalisées à la main pour permettre un ou plusieurs tris qualitatifs sur chaque parcelle. Ce Savennières est issu d'une "terre de schistes" exposée plein sud, de tout petit grain de chenin légèrement botrytisé, des rendements infimes (7hl/ha), un élevage de 18 mois en fût de chêne, une concentration et une puissance unique. Cette cuvée n'a été réalisée qu'en 2005, à peine 900 bouteilles. A noter que 3 barriques de 2009 présentent ce même potentiel.