encre-vin-rouge.pngDans la vie, j'ai plusieurs passions, le tuning de vélo d'appartement, devenir trésorier de l’UMP, me déguiser en huissier de justice, le fruit de la passion, ça va de soi, lécher les pneus des twingo noire, écrire des inepties, j'ai pour la trottinette acrobatique une passion idoine à celle que je porte au curling ou à la boule lyonnaise, j'ai aussi une passion sans borne pour l'achat de cartouche d'encre, pas celle que l'on met dans son imprimante, je ne trempe pas ma plume dans un encrier, mais dans le fiel ou dans le poison, je préfère mieux celle que l'on boit. Le genre de cartouche définitive que l'on sert en toute fin de soirée. Ceux qui ont eu le plaisir, car c'était une tâche affectée aux plus méritants, de remplir les encriers placés sur les bureaux des écoliers d'autrefois, savent qu'une bouteille d'encre, même vide, garde une opacité certaine, à cause du dépôt qui se fait sur les parois. Pour les cartouches venues d'Australie, c'est aussi le cas. Pour en trouver de bonnes, de bien noire, je ne fais pas confiance aux poulpes, pas plus qu’aux pieuvres, aux seiches et même aux calmars, car bon, je ne suis pas raciste mais ils se ressemblent un peu tous, et en plus, le poulpe, il jette l’encre et ça, c'est gâché. Non, en matière de bon vin, le poulpe est une buse, je ne suis pas médisant, je te rappelle qu’on parle d’animaux, s’ils étaient malins, ils auraient inventé le feu, la roue, la télé-réalité, la politique, les congés payés et les heures supplémentaires, tu ne crois pas? Non je préfère faire confiance à mon dealer australien, que l'on appellera l'Australopat, parce qu'il s'appelle Pat et qu'il vend des Australiennes, noires comme des encriers, noires comme un Standish, sauf quand ils sont bleus…

Barossa Valley The Standish 2005 The Standish Wine Company the_Standish.jpg

Une cuvée 100% Shiraz, des vignes centenaires, un élevage de 36 mois en fût de chêne français, une couleur encre, opaque, impénétrable. Un nez expansif, puissant, de confiture de mûre, de prune, de cassis, de chocolat noir, de tabac blond, de réglisse et de menthol, ainsi que des notes de bois brûlé. La bouche est riche, opulente, concentrée, les tannins sont denses mais souples. Une fine ligne acide tente d'équilibrer une exubérance matière et de belles notes mentholées ponctuent la très longue finale. Excellent