vosges_001.JPGQuand le Gégé et le Cénobite de St Jean t'emmène deux jours pour écrêter les crêtes Vosgiennes, ça rigole pas… Aux aurores, le vieil Ermite fait la revue des paquetages. "Tu vois ma couille, la randonnée, ça s’improvise pas, partir au gré des chemins de montagne nécessite un minimum d’équipement et de préparation... C'est sûr qu'il est prêt, l'aigle du grand ballon, il a affuté ses Lafuma "aigle du Ténéré" comme ses charentaises, elles ont au moins 12.000 heures de trail au compteur, il a repassé et amidonné ses string hier soir, il a prévu ses bâtons "Trail Black Diamond", des tiges capables de tuer un grizzli en plein vol, il a également un sac à dos "Operator Ripstop® 35 litres, tissus camouflage, pour éviter la piqure de marmottes cendrées, un sac avec auto-agrippant pour bande patronymique et fenêtre de repérage de nuit rétro réfléchissante amovible. Je ne te parle même pas de sa tente Falcon "Kite-Tek" 8 pers, de sa Boussole Suunto SK7 Posterior, de son sac de couchage Denter Exosphère, de ses capotes Durex extra-small à la fraise des bois, de sa chaise pliante, de son réchaud à gaz, de sa batterie de casserole qui ferait pâlir un ministre sarkosiste, 2 caisses de Redbull, son opinel, son orgue Hammond et quelques autres trucs dont je n'ai pas bien compris l'utilité. Il a terminé son inspection par un énigmatique: "En randonné, l'’important, c’est la rose et voyager léger…"

Lire la suite...