Leverasoif.com

Tag :

Trimbach

Fil des billets

C'est qui le con de javanais qui a salopé le beau salon tout blanc?

dans la catégorie Rencontres Officielles

salonblanc.jpgVous connaissez tous le salon de la vache et du prisonnier politique aussi appelé salon de l'agriculture, le salon de l'auto, de la moto, du vélo, du trico et même du vin. Vous n'allez surement pas très souvent dans les salons de thé boire une verveine avec madeleine, certains, que je ne nommerais pas, pratiquent assidument les salons SM, et nous fréquentons tous, plus ou moins souvent, un salon de coiffure. Dans les salons bas de gamme, on te demande ce que tu veux, tu réponds "euuuh…comme d'hab mais courts". Dans les salons classe, on te file la carte, comme au resto, on t'offre un café ou un thé, le catalogue est plein de beaux gosses coiffés comme des joueurs de foot, des mannequins super mignon sinon ils feraient pas mannequins mais pâtissier-vigneron, comme vous et moi, enfin surtout toi. Logiquement, tu optes pour la coupe de Justin Bieber, le coiffeur interlope qui officie, te fait remarquer qu'avec ta calvitie plus que naissance, ça va être coton, il te propose plutôt la coupe Zidane, dans la mesure où il est coiffeur et pas équarisseur. Après 30mn de coups de ciseaux, de tondeuse et de rasoir, de discussions pénibles sur la météo et la télé-réalité, on te tend un miroir et là tu te rends compte que tu as vachement la même tête qu'avant qu'il n'exécute son œuvre et tu te demandes pourquoi tu t'es infligé 30mn de polémique sur Nabila, le coiffeur a le droit d'avoir des références de coiffeur, c'est même le propre du coiffeur. Non mais allô quoi! C'est quoi ce salon?

Lire la suite...


Quand les bacchantes sont lâchées, les Satyres restent sur leurs célestes Réserves

dans la catégorie Rencontres Officielles

TDF.jpgA force de passer des heures à picoler déguster, je me suis rendu compte que la légendaire sveltitude de mes vingt ans commençait à n’être plus qu’une légende urbaine, que ma mythique agilité de furet volant et ma vélocité du pingouin huppé n'était plus qu'un très vieux souvenir. Hélas, trois fois hélas, le cœur a ses raisons que le raisin de connait point. Alors, la mort dans l’âme, je me suis résolu à faire quelque chose de terrible, quelque chose d’affreux, d'horrible, d'abominable, de monstrueux, d'atroce, que tu as l'obligation, que dis-je, l'engagement, la promesse de garder pour toi, si tu en parles à qui que se soit, ta famille sera transformée en derviche tourneur sur bois sur 20 générations dont une de Mellot, bref je me jette à l'eau, et je vais même en boire en faisant du sport! Du sport, quel abomination!

Lire la suite...


Patron, remets nous une tournée des grands ducs de Bourgogne

dans la catégorie Rencontres Amicales

Pour rester en bonne santé, faites du sport. Du tennis si vos articulations vous le permettent, du foot si ton truc c'est les injures racistes ou de dire des phrases du genre: " “Oh, vous savez, sur un match tout est possible et je crois que si on arrive à tenir le 0-0 le plus longtemps possible, nous avons une chance, même si ce sera très dur", ya aussi le lancer de nain, mais seulement si vous n'aimez pas Joséphine ange gardien. On ne le dira jamais assez, la cause première de la surcharge pondérale, c’est l’alimentation. Pour maigrir, faut arrêter de bouffer, surtout pas de régime dit saucier. A la place, faites des marathons, mais pas à l'huile ou alors à l'huile de coude. Il y a longtemps, tous les matins, avant de partir au turbin, je courais un marathon en portant deux enclumes en bout de bras. Oui le fer dissout les graisses et avoir de long bras, ça aide pour se gratter le dos. Aujourd'hui je cours à la vitesse d'une plaque tectonique au galop et, l'âge venant, j'ai abandonné la course de fonds, pour le vidage de fonds de bouteille. J'ai écarté toute résistance au régime merguez-chantilly ou gaufre-mayonnaise et sinon, je vais chercher des bières, tu en reprends une ? J'ai juste changé de catégorie, la nouvelle est bien plus sympathique si on aime se coucher tard, se lever tôt et remettre le couvert. Soit, une douzaine de vins le mardi soir, 2 le mercredi midi (sans compter la bouchonnée et la presque éventée), et 6 le mercredi soir et en attendant la dégustation du soiffard de base du vendredi soir. C'est assez fatigant, mais assez gratifiant, en plus ça fait marcher le commerce. La canonage, quel beau sport!

Lire la suite...