True_detective1.jpgJe suis énervé, irrité, fâché, agacé voire un peu chafouin, je viens juste de manger la cultissime omelette de figue aux escargots de chez Ramucho. Abstraction faite de la tronche d'Ouzbèke qui te serre la pogne avant de faire les poches de ton manteau, l'endroit est plutôt chaleureux. Chez Ramucho, on met les petits plats dans les grands et ils ont même tendance à se coller les uns sur les autres, mais le clou du spectacle tient dans la visite des gogues. Une visite que je pourrais qualifier d'obligatoire car à priori rien ne t'y oblige, mais elle est pourtant automatique. Tu comprends assez vite que si le royaume de la chiasse à courre possède une entrée, et tu es assis dessus. Mon pote l'Ermite m'avait dit, tu verras, ce resto et cette omelette sont cultes. C'est vrai, elle tient ses promesses. C'est gras, chaud, liquide, ça tient au corps avant d'en être rejeté 9 minutes plus tard, soit le temps d'incubation d'une belle gastro, elle aussi culte. Aujourd'hui, il ne se passe pas 15mn sans que j'entende le mot culte. S'il existe un mot largement galvaudé, c'est bien le mot culte. En ce moment, c'est le culte à toutes les sauces, même le cul est culte! Le moindre navet qui sort, qu'il soit de Luc "the Cult" Besson, avec Kad, Reno et même l'autre débile de Dany Boon, c'est déjà culte. Une blondasse peroxydée sort un album de vagissement, et c'est culte, Messi marque un but, c'est culte, Ronaldo change de coiffure, c'est culte, la deuxième saison des Ch'tis à Mykonos sort, c'est culte. Fred et Jamy font leur grand retour à la télé et, c'est pas sorcier, l'émission est déjà culte!

Lire la suite...