Leverasoif.com

Tag :

Véga Sicilia

Fil des billets

Vas-y Franco, c'est du Chorizo ou le tango du desperado de l'apéro

dans la catégorie Rencontres Officielles

KLAUS NOMI & JOEY ARIASIl est 19h15, il me reste 15mn pour fignoler ma paëlla, ce soir, c'est soirée Ibérique, le charme des Castillanes, le sourire des Sévillanes et la croupe des Andalouses, un poème d'Aragon... Ça sonne, un soiffard avec 15mn d'avance, pas possible! J'ouvre! Un truc de fou, une chose incroyable, stupeur, Klaus Nomi ressuscité ! L'OVNI Nomi, chez moi, nœud papillon, look de clown triste, diva hiératique au physique d’extraterrestre, petit être dérisoire figé dans un smoking plastifié, Pinocchio sous hélium, gigolo schizo de l'opéra, le maestro du concerto, le Castafiore du rock sur mon paillasson. Incroyable!
- Salut ma couille, comment tu vas prolo! qu'il me dit le Klaus.
C'est au vibrato de sa voix que j'ai reconnu l'Ermite.

Lire la suite...


Troll de drame dans la forêt de l'Ermite

dans la catégorie Rencontres Officielles

carte_titre.jpgSi tu me lis régulièrement, même sous la contrainte, tu auras peut-être noté mon intérêt grandissant pour l'Héroïc fantasy et ma complicated relationship avec la randonnée pédestre, surtout quand l'Ermite âge, même si ce n'est pas ma compagne, m'accompagne. Le truc bien avec la fantasy c’est que, très souvent, c'est à peu près la même chose, donc facile à dupliquer. C'est un groupe de mecs, souvent potes, du genre aventuriers, même parfois buveurs de Bordeaux, quelques guerriers qui doivent buter des méchants, aidés par un mage et quelques artefacts. Il y a aussi un nain pour l’élément comique, un elfe pour l'élément féérique et une princesse pour l’élément romantique. Tu leur colles une quête entre les pattes et tu les envoies la résoudre à l’autre bout de la terre du milieu, dont tu as pris soin de mettre une carte en page 7. En général, ils y vont à pied, pour faire les 812 pages requises par la guilde des auteurs de Fantasy. Après, tu racontes, avec moultes détails, comment ils échappent aux méchants gobelins, trolls et autres trucs chelou au service des forces du Mal qui n'a qu'un œil, mais très moche, comme le père de la marine nationale. Jamais ils ne se trompent de chemin puisque les clubs vosgiens du coin sont sacrément plus efficaces que la carte de la page 7. Bienvenu dans le pays de Khandi.

Lire la suite...


L'originalité de la typicité, le grand écart vineux

dans la catégorie Rencontres Amicales

Typicite4.jpgJe vais faire rager Schulmeister, mais je pense que le grand vin possède obligatoirement une typicité. Une typicité complexe, celle de son terroir, évidemment, celle de son cépage, assurément, et parfois, celle du vigneron. Pour d'autres, la typicité est un défaut et ce n'est pas toujours une provocation; à les entendre, il y a même un fond de vrai. J'aime assez être dépaysé, boire un vin atypique est même parfois plaisant. Un Pommard atypique, s'il est bon, me ravira plus qu'un mauvais Volnay typique. Est-ce que le bordeaux doit toujours sentir le bordeaux? Est-ce que Ducru-Beaucaillou doit toujours sentir le carton mouillé? Est-ce que le Meursault doit absolument sentir le beurre, le tilleul et la barrique? Est-ce que le Riesling doit absolument sentir le pétrole? Est-ce que Cos d'Estournel est typique de Saint-Estèphe, est-ce que Rayas est typique de Châteauneuf? Pourtant ce sont des références! Les grands vins ont-ils une spécificité propre?

Lire la suite...


Lalalla, j'adore quand le veau dort sous la voûte de Célestins

dans la catégorie Rencontres Officielles

Nov-2011_P10.jpgY a-t-il mieux qu'une virée en Toscane dans une Ferrari California verte pomme, y a-t-il mieux qu’une pizza chaude débordante de fromage devant un film avec Monica Bellucci, y a-t-il mieux qu’une discussion, entre vieux potes, à 3 heures du matin, sur tout et surtout sur rien, avec une bouteille de Clos de Bèze pour accompagnement, y a-t-il mieux que de s’écouter, quand on a le spleen, le Requiem de Mozart dans son bain avec un verre de Chevalier-Montrachet, y a-t-il mieux qu’un sandwich rillette à ma façon avec un Morgon de Marcel Lapierre, y a-t-il mieux qu'un Perrier, en été et au goulot, après une partie de foot infernale, y a-t-il mieux qu'un énorme rot après un Perrier au goulot, y a-t-il mieux qu’un rosé glacé en face des Iles du Lérins en guise d'apéro? Y a-t-il mieux qu’une côte de bœuf grillée au barbecue avec un St Jo un peu frais au bord d’une piscine, y a-t-il mieux qu’une soirée en amoureux avec du champagne rosé, un immense lit et des draps en satin, y a-t-il mieux que péter dans des draps de satin, y a-t-il mieux que le premier petit déjeuner, en Provence, face à la mer, lors d’un premier jour de vacances, y a-t-il mieux qu’une douche bien fraîche en plein cagnard alors qu’on a du sel de mer sur tout le corps? Y a-t-il mieux que de passer l’après-midi dans sa cuisine à concocter des petits plats et à tout goûter, même les vins, y a-t-il mieux que de saucer le beurre des escargots au fond des coquilles, y a-t-il mieux que de sucer la queue d'un homard, y a-t-il mieux que les macarons de Pierre Hermé, y a-t-il mieux que de faire flamber une langouste sur une plage de Cuba, y a-t-il mieux qu'une trilogie Lalalesque quand l'ivresse des profondeur nous gagne?

Lire la suite...


Ramon Ra, Don Diego de la Véga, le seigneur des nanos et Jamon de mi corazon

dans la catégorie Rencontres Amicales

PataNegr.jpgC'est n'importe quoi ce titre, un film série, une série télé, de l'Egypte en passant par l'Espagne et la Sicilia, vous vous dites in petto en vous-même à l’intérieur de vos têtes où se trouvent par ailleurs divers autres organes, que c'est du lard ou du cochon, que je vous prends pour des jambons et que le titre de ce post, à la spiritualité illuminée et à la fécondité exacerbée, sur un thème aussi fort et audacieux, est incompréhensible au commun des mortels. Et vous avez raison. A tel point que j'ai parfois du mal à saisir l’essentiel de mon message et le cheminement de mes pensées qui sont pourtant mes fleurs préférées. Ce qui est sur, c'est que ça n'a rien à voir avec Marcel Amont, et je n'ai rien contre les Mexicains basanés, rien à voir avec Zoro, Zora la rousse, Zorba le grec, Z de Costa Gavras, Karl Zéro ou Zinedine Zidane.

Lire la suite...


Faut-il crucifier Robert Parker?

dans la catégorie Inclassables mais classés

Caricature_Robert_Parker.jpgAujourd'hui, Grâce au Net, nous sommes tous des œnologues, des critiques et même des critiques de critiques. Et la question que l'on se pose tous: Faut-il crucifier Bob l'éponge? Faut-il immoler Patrick l'étoile de mer ? Faut-il ecarteler Carlo Tentacules? Non pas Carlo tentacules, là on va trop loin! Concernant Robert Parker, j’avoue avoir du mal à comprendre pourquoi tant de haine et de mépris? Nossiter dans son film "mondovino" ridiculise Parker avec son chien péteur, son maison bordelique et sa casquette FBI mais ne peut éviter de faire apparaitre la modestie du personnage et sa surprise et sa fierté de voir un pequenot américain avoir autant de poids dans se monde très Français. Et de quoi peut-il être fier le Bobby? De goûter, en France et ailleurs, sans pression financière ou publicitaire, en toute indépendance et en vivant de son métier. Pourquoi personne ne se lance pas en disant : "voilà mon goût, il est différent, qui m'aime me suive et achète mes livres?" Qui passe 200 jours par an dans les vignobles? Ils sont peu nombreux et ceux qui ne le font pas voudraient bien sûr que personne ne l’ait fait, pour ne pas démontrer ainsi leur médiocrité. On lui reproche d'avoir noté les plus grands vins de la planète avec son misérable goût de Ricain seulement habitué au coca. De les avoir notés sans être influencé par une tradition débile et archaïque. Cette approche ne fait pas l'affaire de tous et en premier lieu de la Bourgogne plantée dans ses principes et son histoire impossible à remettre en cause. Celle que je n'aime pas, celle qui oppose aux critiques, la simple méconnaissance de son magnifique terroir, de ses traditions, etc… Si on ne comprend pas, on n'est pas assez cultivé, pas assez patient, pas assez connaisseur etc… Qui parle de tous les domaines qu'il a sorti de l'ombre. Qui parle des vins qu'il a découverts, dans le Rhône, du fin fond des Pouilles, du Priorat ou d’autres régions dont personne ne parlait.

Lire la suite...