Leverasoif.com

Tag :

Zind-Humbrecht

Fil des billets

Caprice à Capri, perlouse à Pérouse, pasta et basta, laisse les vongoles à Denise

dans la catégorie Rencontres Officielles

vin-italien.jpgVous mé réconnaissez? Je suis rital et je vends des poules en laine. J´aime les amants de Vérone, les spaghettis, le minestrone et les filles de Napoli, Turin, Rome et Tifosi, et la Joconde de De Vinci, qui se trouve hélas à Paris, je suis rital et je le reste et dans le verbe et dans le geste. Pas de panique, je ne me suis pas fait naturaliser italien, ultramontain, comme ils disent, encore moins ultramondain, même si je suis un inconditionnel de la culture Italienne, de la cuisine transalpine, et des vins de Barolo et d'ailleurs. Il faut bien reconnaitre leur génie et rendre hommage au pays qui est à l'origine de la plupart des inventions majeures, comme la pizza, les nouilles, le risotto, le parmesan, l'opéra, le fascisme et le Chianti. Pour découvrir l'Italie, le plus simple est d’aller à Rome puisque tous les chemins y mènent. Il a fallu beaucoup de temps pour construire des tas de voies pour y mener, à cause de la longueur monotone des ouvriers italiens. Mais tu le sais déjà, Rome ne s’est pas faite en un jour. D’ailleurs ça se voit très bien, Rome, c'est un fatras de truc antique à côté d’un machin gothique, et que je viens fourrer mon bâtiment renaissance là au milieu, bref, du grand n’importe quoi, aucune unité architecturale, vraiment, ça vaut pas Choisy le Roi, Bourg la Reine et Jouy en Jausas.

Lire la suite...


Variation physiocratique et philosophie du veau en milieu vineux

dans la catégorie La tournée des vignes

Un célèbre philosophe a dit, "le lion et le veau devraient coucher ensemble mais le veau ne dormirait pas beaucoup". vache.jpgJe peux affirmer que c'est faux! Personnellement pour ma part, je suis lion, ascendant Uakar, un aimable animal qu’on a envie d’appeler "connasse", mais, qui en dépit d’un physique ingrat, est d’une parfaite courtoisie et jamais ne se laisse aller à la l'obscénité, tout du moins on le suppose, car comme l’affirme la sagesse populaire: "soit poli, si t’es pas joli". Revenons au veau, attention, le veau peut être super dangereux, je connais un mec dont la sœur a failli se faire charger par un veau probablement enragé et membre d'Al Qaida. Dans notre histoire, le veau est là pour être mangé, c'est son karma, le lion mange le veau, c'est dans l'ordre des choses, comme aller chez Zind-Humbrecht quand le printemps darde le bout de son mufle, aller à la Taverne Alsacienne pour y engloutir le veau d'or et boire un Rayas, débriefer et asticoter l'absentéiste JeanDa autour du célèbre tartare de Gonzo le magnifique en sirotant un oxymore, un bon Bordeaux, l'ordre des choses, y a que ça de vrai! La physiocratie, l'harmonie, la naissance du cosmos en tant que monde ordonné et déterminé par une puissance divine qui a mis fin au désordre, au chaos initial, l'ordre des choses qui te fait immanquablement choisir le Rayas pour flatter le veau et lui faire oublier sa condition. Mais parfois, le grand Cosmos a trop bu, l'ordre des choses se dérègle, les accidents accidentent les routes, les bouchons éclosent sur les routes plus vite qu'à Lyon, les douaniers sont de sortie, le dernier Rayas a été vendu, le premier Hommage est bouchonné, l'ordre des choses se dérègle et le chaos naît du néant. Mais l’homme est un être de raison, capable de penser, de raisonner, de se dire qu'il pourrait aller au MC Do pour engloutir 6 Big Mac, mais que ce serait un peu comme aller au bordel pour un câlin, qu'il peut vénérer le caviar et avoir envie d'une côte de veau, qu'il est capable de se sublimer et d'offrir un Hommage à Jacques Perrin pour accompagner le veau à l'abattoir de la Taverne. Dieu existe, je l'ai bu et je lui rends hommage!

Lire la suite...


L'originalité de la typicité, le grand écart vineux

dans la catégorie Rencontres Amicales

Typicite4.jpgJe vais faire rager Schulmeister, mais je pense que le grand vin possède obligatoirement une typicité. Une typicité complexe, celle de son terroir, évidemment, celle de son cépage, assurément, et parfois, celle du vigneron. Pour d'autres, la typicité est un défaut et ce n'est pas toujours une provocation; à les entendre, il y a même un fond de vrai. J'aime assez être dépaysé, boire un vin atypique est même parfois plaisant. Un Pommard atypique, s'il est bon, me ravira plus qu'un mauvais Volnay typique. Est-ce que le bordeaux doit toujours sentir le bordeaux? Est-ce que Ducru-Beaucaillou doit toujours sentir le carton mouillé? Est-ce que le Meursault doit absolument sentir le beurre, le tilleul et la barrique? Est-ce que le Riesling doit absolument sentir le pétrole? Est-ce que Cos d'Estournel est typique de Saint-Estèphe, est-ce que Rayas est typique de Châteauneuf? Pourtant ce sont des références! Les grands vins ont-ils une spécificité propre?

Lire la suite...


Tête de mules, tête de nuls et tête de cru

dans la catégorie Rencontres Amicales

franck-ribery-france-uruguay.jpgPour son entrée dans le Mondial, l’équipe de France de Raymond Dome nike (juste fait le) a joué, face à l’Uruguay, un match de bourricots, et ne méritait pas mieux qu’un bon vieux 0-0 des familles. C'est vrai qu'on ne s'attendait pas à voir jouer l'Argentine, eux ils sont hors normes avec Dieu sur le banc et le Messi sur le terrain, mais qu'en même. Domenech veut Anelka en pointe, Niko tête de pioche se verrait mieux à droite, Govou s’en fout, Ribery veut jouer à gauche mais serait mieux à droite, Henry veut simplement jouer et Gourguff aimerai bien que les autres jouent avec lui. Raymond la science a décidé de se priver du seul Bleu qui a brillé en club cette saison : Florent Malouda. Pourquoi ? Parce que celui-ci a fait le foufou à l’entraînement et montré, un peu durement certes, qu'il voulait en découdre. Il est remplacé par un débutant, certes doué, mais un débutant pour débuter le mondial, c'est une logique de Domenech. Résultat : on aura surtout vu le gentil Sidney 3 grammes perdu sur le font de l'attaque, et Nico-le bourricot décrocher constamment pour ralentir le jeu. Il a marqué des fois des buts, même certains pendant les matches, sauf en ce moment. Ribery veut sauver la nation et essaie de combiner, mais avec qui? Francky-ki n’a jamais caché qu'il préférait combiner avec Benzema. Mais où il est passé celui là? Domenech l'a oublié à la maison, donc Franki a décidé de garder la chique pour lui. Quand il fait ça, c'est la plaie de l'équipe, il va persister dans ses dribbles parfaitement inutile, il finira par prendre un rouge quand, excédé par sa propre inefficacité, il filera un bon coup de latte à un pauvre petit Mexicain basané. Govou, Anelka et Ribéry ont bouffé tous les ballons qui passaient entre leurs godasses. Malgré la sortie du mulet Anelka, remplacé par Thierry Henry, qui aura attendu la 78e pour nous gratifier de son geste technique préféré depuis deux ans : il a levé ses bras au-dessus de sa tête, applaudi, et tendu son pouce vers le ciel à l’attention de son coéquipier. Il était hors-jeu, mais qu’importe, la France ne cherchait sans doute pas à marquer des buts. Raymond Domenech l’a souvent répété : l’important, c’est déjà de ne pas en prendre. Domenech est probablement le plus têtu de tous, trop de butés, pas assez de buteurs. L’équipe de France n’est pas une équipe, c’est un troupeau de bourricot. Et son berger est fou.

Lire la suite...


Clos Häuserer 2003 Domaine Zind-Humbrecht

dans la catégorie Notre vin quotidien


Riesling Clos Häuserer 2003 Domaine Zind-Humbrecht (ind3)

ClosHauserer.jpgNez explosif, pêche, pamplemousse, mangue, fleurs séchées, pâte d'amande, bombons acidulés et de fines notes pétrolées. La bouche est superbe de puissance maîtrisée, riche, massive, fruitée et formidablement équilibrée par une acidité renversante, un rasoir dans un fruit éxotique. La texture est savoureuse, elle emplit la bouche et laisse une trace longue, légère, élégante sur des notes citronnées. Quelle harmonie! Superbe. Le blanc 2003 Alsacien le plus équilibré qu'il m'est été donné de boire.


Le clos Hauserer, monopole du Domaine Zind-Humbrecht, est un terroir marno-calcaire situé au pied du Hengst. Il profite d’un micro-climat chaud et sec, la richesse des marnes et le fait que les raisins mûrissent très lentement permet d'obtenir un vin avec une forte acidité et un caractère minéral affirmé. La richesse de 2003 a permit de vinifier des raisins parfaits avec un potentiel de 15.5%, sans botrytis et toujours avec l'acidité la plus élevée de la cave!


Et Dieu créa le serpent, la pomme d'Adam, et avec lui, la dent

dans la catégorie Rencontres Officielles


Depuis que nous allons chez Christian, rue du serpent, je vous narre par le menu fretin, une histoire de serpent. Aujourd'hui c'est du serpent le plus connu de l'humanité dont je vais vous relater la véritable histoire. Nahash (de l'hébreu: נחש mais il faut prononcer ¥ﻚﻹקּ )serpent pomme.jpg parce que c'est son nom, est le responsable de toute nos misères. Je vous résume : Dieu bourdonne, il est mélancolique, il a quelques milliards d’années à tirer et Il se dit, tiens, si je créais un truc de ouf, ça pourrait être sympa, Mahomed, Boudha et Michael Jordan seraient jaloux. Il prend un crayon, il fait un pti croquis, il rature, il s'énerve et comme il n’a pas encore inventé la gomme, il balance une météorite. Et paf le monde et pif le chien. Dieu a créé le travail le lundi, Renaud un mardi, la philosophie le mercredi, les raviolis le jeudi, les naufragés le vendredi, l’homme le samedi avant de partir faire les courses, 6 jours montre en main pour faire tous l'univers, c'est déjà balèze, une fois terminé, il s'est mis à picoler et il est devenu le premier chômeur de l'histoire et si tu osais lui demander “Pourquoi les morpions?”, il piquait une colère noire et tu giclais directo en enfer. Et pourquoi l'enfer? A cause d'une grognasse, d'un serpent et d'une dent. La fameuse dent d’Adam, celle-là même qui plus tard se retrouva dans le fruit défendu. Mais pas dans la pomme d’Adam puisqu’elle appartenait à Eve qui l’avait elle-même récupéré du serpent, animal édenté s’il en est. Vous suivez?

Lire la suite...


Tête de cuvée à Turkheim et tête de turc à l'ail

dans la catégorie La tournée des vignes


domaine-zind-humbrecht-cuvee.jpgEst-il encore besoin de rappeler que le domaine Zind-Humbrecht est une référence incontournable du paysage viticole Alsacien. Une dégustation au domaine est un marathon (37 vins), une formidable découverte des terroirs d'Alsace (Brand, Clos Winsbuhl, Rangen, Herrenweg, Clos Hauserer, Heimbourg, Hengst, Goldert, Rotenberg, Clos Jebsal, Wintzeheim) et une non moins passionnante analyse de l'adaptation des cépages Alsaciens à ces terroirs qui parfois prennent le pas sur la typicité du cépage. Au sortir de la dégustation des vins du millésime 2008, on ne peut que s'extasier, une fois de plus, devant les immenses qualités qu'ils démontrent. J'avais beaucoup aimé le millésime 2007 et ses Riesling pur et tranchant, j'ai adoré 2008 qui présentent un profil similaire, mais avec encore plus de richesse et une d'acidité pointue pour atteindre des équilibres impressionnants. Les sucres sont souvent présents, mais tellement bien balancés par ce fil acide et tendu. Bien sûr, le profil climatique de l'année a été un facteur primordial de cette réussite, mais ne se traduit en final que grâce au talent d'Olivier Humbrecht, aussi bien à la vigne qu'en cave: biodynamie intégrale, des terroirs de rêve rassemblés au fil des générations, des rendements de 48 hl/ha en AOC, 32 en grand cru, et des vinifications qui pourraient presque paraître simplistes si elles n'étaient l'aboutissement d'un long processus où le souci de la qualité est de tous les instants.

Lire la suite...