Leverasoif.com

Tag :

bouchon

Fil des billets

Plus beau que moi tu meurs

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

bouchon.jpgRedoutable, redouté, et pas seulement un week-end de départ en vacance, c'est un prédateur sournois qui n'a qu'un but, nous pourrir nos meilleurs flacons. Sournoisement, il engloutit nos espoirs, nos économies et nos rêves de moments inoubliables. Passe encore qu'il gâche le petit Languedoc de mémé, mais pas le grand cru que vous couviez avec amour, dans l'attente de vous lustrer le palais avec délectation. On estime à 6 ou 7% le nombre de bouchon atteint de la peste bouchonique, et encore, je ne compte pas les bouteilles bues malgré la grippe à liège qui devraient les rendre impropre à la consommation, tous les palais ne se valent pas, et même parfois, la gentillesse qui pousse à ne rien dire et qui nous contraint à boire l'affreux breuvage. Quand il s'agit d'un petit vin, on se la met sur l'oreille et on passe à la suivante, mais quand il s'agit d'un grand vin, c'est une autre histoire. Que c'est triste un vin bouchonné, comme un frigo vide, un avion sans ailes, triste comme un surfeur plein d'espoir qui débarque sur la plage et découvre que c'est marée basse.

Lire la suite...


La guerre des bouchons chez le serpent

dans la catégorie Rencontres Officielles

bouchons-de-liege.jpgPour éviter les crises d'angoisses, il y a une flopée de questions qu'il faut éviter de se poser, comme par exemple, on peut vivre sans poumons, mais peut-on vivre sans smartphone? Puis-je me considérer comme fin gourmet et adorer le Royal Deluxe du Mac Do avec des frites et du Coca-Cola. Pourquoi les vieux Ermites se rapprochent-ils de plus en plus des Bordeaux et s’éloignent de plus en plus des hommes, alors que le fils de Dieu a dit "Aimez-vous les uns dans les autres, mais avec du Bourgogne". N’y a-t-il pas dans ces faits une incompatibilité flagrante entre l’amour inconsidéré de Dieu et l’amour du bon vin? Pourrais-je un jour voir l'Ermite dans un futal en cuir? Une autre question existentielle est, faut-il toujours dire la vérité sur le vin? Quand je suis reçu par des gens normaux, je bois ce qu'on me sert, sans trop donner mon avis, je ne vais quand même pas distribuer des cravates, des bons points ou des bourre-pif, mais j’ai une particularité, quand je déguste et que le vin n’est pas bon, au restaurant ou chez quelqu’un, je le dis. Je ne me force jamais à boire un vin bouchonné ou déviant pour ne pas faire de la peine à celui qui a offert le breuvage.

Lire la suite...