icon_wine_green.gifSept mois d'usage et déjà il était temps de rafraichir, de donner un coup de balai au bar de l'agora Soiffardesque. Pendant que ma moitié repeint le salon, je passe un coup de pinceau sur mon blog, pendant que John relook la salle à manger de Madame Schulmeister of Wine, je rénove la salle de jeu des Soiffards cénosillicaphobes. J'aimerais bien vous faire croire qu'il m'a fallu tuer sept pandas roux, quatre tigres blancs et me palucher approximativement 15386 lignes de code à mains nues pour parvenir à ce résultat, vous faire avaler des vessies avec des lanternes, ce qui est fort indigeste, tous cela pour accueillir modestement vos acclamations, mais en fait c'est pas vrai. Un template, quelques interventions dans le moteur du blog pour adapter, changer les plaquettes, régler le carburateur, en bref, fignoler le bousin et le tour de France est joué. Pour un référencement Googelien de première, les billets sont tombés telles des myriades de gouttes de pluie belliqueuses d'une mousson de napalm sur une crêperie Bretonne dans la plaine Cambodgienne à la tombée du matin, des billets sur le sexe des huitres et des chatons, sur les habitudes vineuses des Boukistanais, sur les pérégrinations des quelques Soiffards aussi assoiffés que cénosillicaphobes, afin de rendre la blogosphère hilare jusqu’aux confins de l’univers. Donc, si tu aimes, tu votes sur la page d'acceuil et si tu n'aimes pas, tu la quittes, pas la France, ni ta femme mais la Blogosphère.