carte-des-vins3.jpgAujourd’hui, je vais m'attaquer à un problème dur et épineux, pas les cactus, pas ma belle-mère, encore moins la libido de l'Ermite, mais la carte des vins au resto. Le pavé de bœuf est lancé dans la bagarre, l’entends-tu faire un gros coin-coin dans la mare? Quand je mets un pied, généralement les deux, dans un nouveau resto, ce qui me fout les miquettes, ce n'est pas de mal manger, très souvent ça se passe pas trop mal, c’est l'angoissante perspective de plonger dans l'abîme d'une carte des vins et de me noyer dans le médiocre. C'est d'avoir la désagréable impression qu'on me fouette avec des orties fraîches, qu'on m'oblige à boire de l'urine de hyène en me faisant écouter, en boucle, l'intégrale de Jean-Louis Murat. Le problème avec l'inconnu, c'est qu'on le connait très mal.

Lire la suite...