theorie-du-complot.jpgMaintenant je sais pourquoi je suis fou. Parce que j'ai un sens de l'humour. Un sens de l’humour déplacé est un signe de démence. Dans une étude publiée dans le Journal of Alzeheimer’s disease, le docteur Camilla Clark a démontré que les blagues cyniques ou totalement absurdes pouvaient être considérées comme des symptômes de démence imminente. Ceux qui rient aux blagues des Monty Python (des génies) ou de Dali (le chocolatier moustachu) sont plus sujets à la démence précoce que les conspirationnistes de tous poils. Pour résumer, si j'aime Benny Hills, je suis fou, mais si je crois que si le monde va mal, c'est à cause des grands méchants Illuminatis habillés de costumes Armani en peau de reptile qui tirent les ficelles dans l’ombre tout en sirotant des cocktails au sang de veuves vierge, je ne suis pas fou. Les conspirationnistes sont vraiment formidable! Grâce à eux, rien n’est jamais vraiment la faute de personne. Moi, personnellement pour ma part, je suis sûr que les chinois de la CIA du KGB ont implanté psychiquement dans ma tête, une molécule de Meursault pour faire de moi un suppôt de la Bourgogne, terre des Illuminatis, comme nous le savons tous, c'est même écrit dans la bible et le coran, mais il faut être reptilien pour le voir. J'ai vérifié mes infos, il suffit de taper sur un cep de Chardonnay pour que 15 personnes persuadées qu’on nous cache tout sur tout et tout le temps en tombent. En moins de temps qu'il n'en faut à un marine viril pour abandonner sa queue de cheval et devenir une femme sublime, un adepte de la conspiration vous persuadera que les "twin towers" ont été démolies à coup de nanotechnologies du futur, que les moteurs à énergie infinie existent mais sont détenus par les vilaines compagnie pétrolières mangeuses d’enfants qui préfèrent polluer la planète au lieu de la dominer en vendant l’appareil ultime que tout le monde s’arracherait même si elle coûtait 3 couilles en or massif.

Lire la suite...