Leverasoif.com

Tag :

syrah

Fil des billets

Ça chardonne et ça syrahte...

dans la catégorie Notre vin quotidien

logo_vin_merlin.gifDeux bouteilles : deux soiffards en puissance.
À ma gauche, Yannick, dit Popo. Un fanatique, un furieux, un maboule, un killer de l'extrême.
LE PRO (demandez à l'australopat ce qu'il en pense...). Infatigable dégustateur et fêtard invétéré, il a goûté les plus grands vins avec les plus grands dégustateurs (du monde, si si !) et il reste d'une modestie rare et surtout d'un enthousiasme sans limite !
C'est à lui que je dois cette rencontre avec l'enchanteur Merlin...
À ma droite, Rage. Jeune et dynamique, il est capable de traverser la manche à cloche-pied pour une goutte de grand cru. Exigeant et intelligent, il progresse à une allure de géant. Physicien de formation, il a fait sien le précepte suivant : mieux vaut tester que disserter ! Toujours à l'affût d'un bon plan, il déniche régulièrement aux enchères quelques flacons rares et précieux (demandez à l'australopat ce qu'il en pense...). Sa soif d'apprendre est presque aussi grande que... sa soif ! C'est avec plaisir que nous avons cornassé de concert...

Lire la suite...


L'appellation Hermitage

dans la catégorie Culture Vineuse

TainHermitage.jpgLe passé historique de l’Hermitage est riche. Les Romains appréciaient déjà ces vins sous le nom de “vins de Vienne” (avec ceux de Côte-Rôtie), puis ils prirent le nom de “vins du coteau de Saint-Christophe”, en raison de la présence d’une chapelle dédiée au saint. Il semble que c’est au XVIIème siècle que le nom d’Hermitage apparut, en souvenir du chevalier Henri Gaspard de Sterimberg qui, au retour des croisades et las de guerroyer, aurait vécu en ermite au XIII° siècle sur cette colline cédée par Anne de Castille, reine d’Espagne. Il y aurait réimplanté un vignoble qui, depuis, a successivement pris le nom d’Ermitage, puis d’Hermitage.

Lire la suite...