Leverasoif.com

La fabuleuse aventure du Soiffard qui aimait les pommes et qui ne devint pas tellement milliardaire

dans la catégorie Rencontres Officielles

troll_de_pomme.PNGVendredi 9h04 je reçois ce mail énigmatique : "Cette chaîne a été commencée en 1625 avant Ranulphe, mon coach affectif et professeur de Bossa Nova acrobatique, par un moine moldave passionné d'informatique IPDZHC (Informatique peuplé de démons, de zombis, de haricots et de coquillages), à la paroisse de St-Bourré en Fourrequeux au Bengladesh dans le but de sauver Armelle Lamoit-Cessibon, une petite fille gravement souffrante de maladie grave. Aujourd'hui cette petite fille a 158 ans et elle est atteinte d'un cancer des testicules gauches et d'une fièvre aphteuse de sa glande thyroïde mammaire, contractée au contact d'un cerf en période de brame de Sibérie à proximité d'une mare souillée par des déchets radioactifs malencontreusement tombés d'un porte-avion furtif Boukistanais. De plus, lors d'un safari en Afrique du Sud, avec le Club Med, elle s'est fait bouffer un genou par un gnou et une oreille par une corneille pédigrée importé d'Himalaya. Alors, s'il te plait, pour elle, ne brise surtout pas cette chaîne...

Lire la suite...


Quand les boules se repointent

dans la catégorie Inclassables mais classés

serre-petanque-mistral.jpgC’est la cosse, la paresse, qui est à l’origine de nombreuses inventions sans lesquelles notre vie moderne serait bien plus triste: la télécommande, la sieste, l’apéro, le presse-ail, le théorème de Pythagore, la bronzette, la salopette, les sandalettes, les chaussettes, la crapette, l'Internet, l'ouvre-boite, la plage, la fusion nucléaire et la pétanque. C'est forcément un paresseux, qui le premier, s'est dit que regarder le foot à la télé fatigue moins qu’en faire soi-même et il a découvert le Meursault et les cacahuètes. Si tu es un peu fainéant, au lieu de crapahuter en forêt, de suer sang et eau de vie, il est préférable de jouer à la pétanque, un sport de boules d'origine méridionale dont le nom vient de l'expression "pés tanqués" qui signifie pieds joints. En pétanquiste éclairé, il a même inventé le bouchon rétro-luminescent, notre bankster lorrain, nous a préparé une journée pétanquesque.

Lire la suite...


Voyage au bout de l’inuit

dans la catégorie Notre vin quotidien

valise.pngEn cette période de vacances et pour ceux qui honnissent les citations, en voilà une de saison, "heureux qui comme mon analyste a fait un beau voyage". Faut dire qu'avec tout ce que je lui laisse, il a de quoi faire le tour du monde. Dans la citation d'origine, C'est l'emploi du passé qui me laisse perplexe, comme si Du Bellay avait voulu nous faire comprendre qu'on ne voyage pas pour voyager mais pour avoir voyagé! Le seul intérêt du voyage, ne serait-ce pas le retour? Pour raconter ses randonnées pédestres et montrer ses films de vacances! Le vrai voyage, c'est d'y aller, de partir ou d'en revenir? Est-ce qu'une fois parti, le voyage serait déjà terminé? La destination du voyage en serait-elle la fin? Enfin, si on va un peu au bout des choses, on voyage pour changer de lieu ou pour changer d'idée, se vider la tête? Proust disait, enfin quand il pouvait encore parler, "le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux". Si on va par-là, et pourquoi ne pourrions-nous pas aller par-là, le voyage serait réservé aux aveugles et les borgnes pourrait facilement voyager sans bouger, peinard, décontracté, au bord de sa piscine, immobile et les pinceaux dans l'eau. L'immobilisme pour destination de voyage, c'est un concept qu'aucune agence de voyage n'a encore tenté. Moi, les voyages, ça me fatigue, j'ai hâte de revenir avant d'être parti, comme dit Ranulphe, spécialiste autoproclamé en pigeons voyageurs, "partir, c'est crever un pneu, mais faut voir ça dans le sens métaphorique". Ce soir, je me fais un "Voyage au bout de la nuit" avec Céline et, un verre à la main, je chanterai "Ils m’entraînent, au bout de la nuit, les démons de minuit. Ils m’entraînent jusqu’à l’insomnie, les fantômes de l’inuit."

Lire la suite...


Pinard de la guerre

dans la catégorie Notre vin quotidien

la-guerre-des-vins.jpgEn ce mois de juillet caniculaire et de cavalcade martiale, oui, un défilé militaire, c'est un peu comme une version de la parade de majorette, mais en plus belliqueux, je me disais qu'on pourrait en profiter pour éradiquer la guerre, rien que ça! La guerre, c'est pas choupy, c'est mal, pas autant que les majorettes, mais quand même, c'est pas bien. Un exemple, si Sénèque, conseiller à la cour impériale sous Caligula et précepteur de Néron, au lieu d'écrire des poèmes à la con, avait été un peu plus sévère avec le petit con de Néron, s'il l'avait un peu taloché de temps en temps, sa mère Agrippine serait peut-être encore en vie, comme des milliers de Chrétiens et Rome n'aurait pas brûlée. Sénèque aurait pu aussi, finir en brochette lors d'une soirée barbecue de la garde prétorienne, l'histoire ne le dit pas. Certes, la guerre est une activité traditionnelle, au même titre que le chant Grégorien, le Menuet ou les blagues de Toto, des activités pratiquée par l’Homme depuis la nuit des temps pour mettre fin à certains désaccords entre groupes d'humains. Qu’il s’agisse de s’emparer de ressources nécessaires à la survie du groupe, comme l'eau, la viande de Mammouth, l'or ou le pétrole, voire les femmes pour récurer leurs slips en peau de tigre "dent de sabre", voire plus prosaïquement pour étendre son territoire.

Lire la suite...


Si une boussole perd le nord, peut-on dire qu’elle est déboussolée?

dans la catégorie Notre vin quotidien

Wine-Republic-MASTER-NO-TAG.pngL'Ecosse a presque décidé d'être indépendante, la Grèce va se faire sortir par le FMI, tout ce remue-ménage va donner des idées aux Flamants, aux Vénitiens, aux Catalans, Basques, Alsaciens, Transylvaniens ou Tyroliens, sans parler de la Confrérie du Fromage de Tête de nœud. Cette volonté d'émancipation peut même relancer l'économie, les fabricants de drapeaux vont prospérer, les compositeurs d’hymnes nationaux vont rouler sur des pierres, comme les douaniers, les vrais batteurs de monnaies, les faux monnayeurs, par contre, pour les cartographes, ce n'est pas gagné, Google Earth™ a déjà fait tout le taf! La coupe du monde de football durera deux ans, la FIFA comptera ses nombreux pots de vins et ses 4894 4895 équipes engagées. La Laponie du sud envahira la Principauté de Karasjok et réclamera les Iles Lofoten en dédommagement. L'ONU devra traduire ses résolutions en 6217 langues et dialectes différents, afin d'empêcher les indépendantismes libres du Vatican de guerroyer contre l'Etat du Liechtenstein pour une sombre histoire de factures impayées.

Lire la suite...


Tu me Métras un Beaujolais pas nouveau

dans la catégorie Notre vin quotidien

bojo.pngJe ne suis pas du genre à patienter jusqu'à novembre, à attendre minuit en grelottant de froid, à me mettre un canotier sur la ganache et me faire mal à l’estomac pour en faire des caisses. Non, disons-le tout net, je ne suis pas un adepte du Beaujolais nouveau mais j'aime de plus en plus le Beaujolais pas nouveau. En 60 ans, le beaujolais nouveau est devenu un peu ce que l'iPhone représente pour l'univers des smartphones. À l’origine de sa célébrité, mais aussi de sa décrépitude, ce concept marketing qu’est la grande fête du "Bojo nouvo" a eu pour principal effet collatéral, d’éclipser la qualité des autres beaux crus de la région, réduisant son image à un gentil et festif breuvage, insipide, artificiel et aromatisé à la banane, grâce au célèbre 71B. Certes, ce n'est pas la seule région à levurer, soufrer ou chaptaliser, ces pratiques existent dans toutes les régions viticoles, elles doivent d’ailleurs être très soulagées que le Beaujolais soit devenu une belle tête de Turc! En Beaujolais, il y a plein de petits vignerons qui ont pris conscience que le gamay avait de belles qualités, un pouvoir indéniable de séduction. Quand on prend soin du raisin, à la vigne, à la cave et à la mise en bouteilles, en excluant les produits chimiques et œnologiques, le vin est très bon, il allie le fruit, la finesse et la complexité. De Morgon à Chénas, en passant au pied de la Madone de Fleurie, avant de traverser Juliénas, Chiroubles, Brouilly, Régnié, Moulin-à-vent, ou encore Saint-Amour, le gamay règne en maître. Poussé par toute une génération de jeunes vignerons, avides de bien faire, le Beaujolais n'a plus un goût de banane, mais il a de nouveau la banane. Alors demain, si même les beaujolais nouveaux deviennent bons, on aura vraiment un mal fou à acheter de la piquette.

Yvon Métras Beaujolais 2011metras_beaujolais.jpg

Métras, c'est mon maître étalon du Beaujolais. Une robe claire, un nez sur la framboise, la groseille, la griotte, les épices et un peu d'herbe fraichement coupée. L'attaque est fraiche, le fruit, tapisse le palais, les tannins sont fins et souples, l'acidité mordante et la finale fraiche et épicée. Un vin qui descend tout seul. Très bien

Indigne à Sion virtuelle

dans la catégorie Rencontres Amicales

anomymous.jpeg"Indignez-vous!" qu'il disait. Même si Stéphane Hessel avait mille fois raisons, même si les motifs d'indignation ne manquent pas, injustices, désinformation, immigration, chômage, faim dans le monde, austérité, SDF, terrorisme, illettrisme, vins bouchonnés, chacun trouvera une bonne raison de crier sa colère. Tout le monde est désormais indigné, oui, mais alors pas trop fort, c’est qu’il ne faudrait pas déranger le petit bourgeois. Après les immenses rassemblements d'indignés venus beugler leur colère un peu partout sur la planète, aujourd'hui, il est de bon ton de s’indigner en ligne et pas plus. S'indigner les pêches bien calées dans son fauteuil, en faisant les gros yeux à son écran. On s'indigne en signant virtuellement des pétitions qui rassemblent 1.231 signatures, dont trois fois la mienne, oui, j'ai plusieurs adresses mails. Notre indignation se résume à cliquer sur une pauvre souris qui n'a rien demandée. Avant d'aller pioncer, on crie à l’injustice, mais dans un IPhone ou un Samsung fabriqué par des petits chinois, ou des petits Coréens, aujourd'hui, on a le choix des injustices dignes d'indignation.

Lire la suite...


De l'art de se marrer un zeste...

dans la catégorie Notre vin quotidien

zombie-like.jpgIl est de ces métiers mystérieux qu'on se demande si les gens ont eu une vocation tout petit, ou si ça leur est venu après, plus tard, avec les aléas de la vie. Réalisateur de navet qui fait peur, quel beau métier! Hier soir, tard, je suis tombé, par hasard et sans me faire mal, sur un nanar de première. Le scénario est simple et tient sur un ticket de métro coupés en deux. A la suite d'un accident, une bande de jeunes étasuniens, sombres crétins décérébrés, qui avaient un peu trop picolé, se retrouve embarqué dans un hôpital. Malheureusement, loin de vouloir les soigner, pourtant une bonne lobotomie aurait réglé leurs problèmes, on les dézingue à tour de bras, histoire de récupérer je ne sais quoi, ce n'est pas vraiment très clair, même pour les scénaristes, encore moins pour le réalisateur. Vont-ils s'en sortir ? Quel suspense incroyable ! Je vous le dis tout net, sans ambages et sans TVA, ce film est une ode, une allégorie à la bêtise, des jeunes et des réalisateurs de nanar

Lire la suite...


Quand la réalité dépasse la miction

dans la catégorie La tournée des vignes

1-bouteilles-vins.jpgJe n’ai pas trop l’habitude de blogger sur commande, mais comme dit Hannibal mon lecteur, l'éventreur de syndicalistes Mosellan: "des fois, faut faire des exceptions, sinon, on ferait ça machinalement et ça serait pas du boulot". Comme il n'y a que le premier verbe qui coûte, je vais donc, à la demande de Régis, vous narrer nos péripéties vinifereuses. Départ 4heure du mat, arrivée à 9h pétante, surtout après le chili de la veille, à la Chapelle de Guinchay, chez l'ami Fabien, qu'on pourrait confondre avec Paul Pogba s'il avait 50 cm de plus et une crête de cheveux qui pourrait accueillir une famille de gerbilles abandonnées. Mais attention, faut pas l'énerver d'entrée, c'est le genre de Monsieur qui vous nouerait les boyaux autour du cou avec le Scrotum comme pendentif, sans cesser de se vernir les ongles des pieds. Fabien est un marchand de vin bourguignon qui a gouté et parfois distribué ce qu'il y a de meilleur en bourgogne, il une vision singulière et ambitieuse pour ses gamay, il est persuadé que les terroirs du Beaujolais peuvent produire de très grands vins si l’on s’en donne les moyens. Il a une culture vinique tellement vaste qu'il envisage de faire appel à de la main-d'œuvre polonaise pour en faire le tri. Régis, aussi surnommé, "viti-vini-pipi", prépare frénétiquement son cahier de note avec la concentration d'une shampouineuse en analyse, puis il s'assouplit les muqueuses avec la légèreté d'une danseuse du Bolchoï sous méthamphétamine. Canicule à l'extérieur, mais fraicheur dans la cuverie, une cuverie plus bourrée qu'un mineur russe un jour de paie et, comme on n'est pas venu pour beurrer les sandwichs, on entame les hostilités, faites gaffe, bougez pas, les mains sur la table, je vous préviens que le Fabien, il a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours.

Lire la suite...


Quand la Philo mène à 1.010 mètres

dans la catégorie Notre vin quotidien

rocher_de_mutzig.jpgQuel est le meilleur moment pour boire une belle bouteille? Les puristes vous diront que les grands vins se boivent avec de "grandes personnes", lors de grands repas et en réalisant de grands accords parfaits. L'accord parfait est une utopie, les "grandes personnes" m'ennuient autant que les grands repas. Ma réponse est imparfaite mais simple, je déquille quand j'en ai envie! Seul l'imbécile ne voit dans le vin qu'un symbole social. Les occasions de boire une belle bouteille sont nombreuses. Il y a de nombreuses manières d’aimer le vin. De le goûter, à mon avis, il n’y en a qu’une. C’est de se conformer à son propre plaisir, à sa propre intuition sans se laisser influencer par autrui, avec détachement, une absence de professionnalisme en somme. Quand on boit un grand vin, on goûte le monde, on boit l’humanité, on déguste un paysage, des hommes ou des femmes, on boit nos vies passées, présentes et, peut-être, à venir. L'impression laissée par la dégustation d'un grand vin tient autant à la palette des arômes, qu'à la présence des amis avec qui on le boit et pas forcément à l'idée qu'on se faisait de ce vin.

Lire la suite...


Quand le porc s'indigne, le pâté tique

dans la catégorie Notre vin quotidien

pub-sur-internet-humour_800.jpgLa Révolution française a introduit le principe de la séparation des pouvoirs. Il y a l’exécutif, qui exécute, le législatif, qui légifère pour interdit les exécutions et le judiciaire, qui judicieusement décide qui il faut exécuter. Les médias, la presse, représentent le quatrième pouvoir. Ils exercent une sorte de surveillance sur les trois premiers, par exemple: en établissant le preuve que M.Pokora n'est pas gay alors qu'on s'en bat les couilles ou en nous révélant tous les scandales qui ébranlent la famille Karda-Chiant. Si ce 4è pouvoir est pourri, avarié, faisandé, gangréné par la corruption et la pusillanimité et n’assurent plus leur rôle de contre-pouvoir, sauf bien sûr Gala, Paris Match et Jean-Marc Morandini, c'est parce qu'ils sont infiltrés par les gens du Complot Mondial™. Comment je le sais? Je connais personnellement le responsable du département photocopie au siège du Complot Mondial™, il m'a affirmé qu'il distribuait ses copies aux journalistes qui se contentaient de recopier sans rien vérifier, parce qu’ils sont des rouages du Complot mondial™, mais surtout afin d’avoir plus de temps pour regarder des vidéos de chatons chatoyants sur Youporn.

Lire la suite...


Le jour où on a adopté un petit prof

dans la catégorie Rencontres Officielles

Tasting-notes.jpgJ'avoue qu'au début, j'ai eu du mal à comprendre comment il fonctionnait. Pépère, la frisette au vent, la barbe affutée comme un bilboquet, la Chemise "Sex and the cystite", pantalon d’haltérophile, petites lunettes rondes, l'œil alerte et le potentiel métaphysique d'une huître marinée dans du Kiri. Sans être Einstein ou Copernic, il avait quand même du potentiel. Son absence de cou m’a surpris au début, mais bon, il carafait admirablement bien mes vieux Cornas, savait dire merci quand je le gratifiais d'une tape amicale et se rangeait facilement dans le coin de la cuisine où il avait son panier. Quand le temps était à la pluie, il faisait un peu de rétention d’eau et se fendait d’une jambe lourde. Parfois, on lui mettait une belle blouse grise pour aller à l'école. Il n'aimait pas trop, il boudait, il rechignait, il couinait l’animal pour l’enfiler, mais je savais trouver les mots qu'il fallait. "C’est ta robe de princesse mon petit JeanDa" que je lui disais, "c’est qui qui va être la plus belle pour aller enseigner? Ben oui c'est le JeanDa". On lui filait son goûter et on le déposait à l'école. Fallait le voir parader dans sa belle blouse, fier comme la mèche d’un BB Brune.

Lire la suite...


La piscine ou l'art de se la couler douce en travaillant

dans la catégorie Notre vin quotidien

vin_piscine.jpgLa canicule qui tue les vieux et les fabricants de radiateurs approche inexorablement, tu peux déjà t'acheter un nouveau congélo parce que le José Bové et ses potes écolos ont grave raison, la planète va très mal. Elle se réchauffe comme une pute Boukistanaise à la vodka bon marché, et ce, à la vitesse de la corruption à la Fifa. Bientôt, la France sera un grand désert, comme à Ermenonville, mais sans les gnous, l'Alsace oubliera ses Riesling et la Syrah sera reine sur le Schoenenbourg. Comme dit l'Ermite:" on devra se mettre les balloches dans une glacière si on veut pouvoir faire des petits l'année prochaine". La chaleur, c'est un bon prétexte pour ne rien glander, mais, quand on est un wouiner comme l'Ermite, même à la retraite, même en plein cagnard, il est important de se sentir aussi indispensable qu'un tube de vaseline dans une backroom, pour justifier sa retraite titanesque, arrachée à la force de sa langue ou parce que finalement, il se fait quand même un peu chier, seul, comme un con, face à la mer.

Lire la suite...


Verre de contact

dans la catégorie Notre vin quotidien

statistique.jpgDans ce monde où tout le monde ment, le mensonge n'a pas d'importance, puisque personne n'écoute. Benjamin Disraeli, le premier ministre britannique du XIXe siècle, avait déclaré : "il y a trois sortes de mensonges: les petits mensonges, les gros mensonges et les statistiques!" Statistiques, enquêtes, sondages, moyennes, indices... On fait dire ce que l'on veut aux chiffres et, si on n'est pas scientifiquement rigoureux, on peut même leur faire dire des mensonges et les médias s'en feront l'écho. Les statisticiens et les épidémiologistes ont un sens de l’humour extraordinaire et n’hésitent pas à rapprocher des données qui à priori ne semblent pas liées. Ainsi ils ont démontrés que boire prévient l’eczéma, surtout chez les Danoises. Leur travail démontre sur le plan épidémiologique une relation entre la consommation hebdomadaire de quelques verres de contact et le moindre développement d’un eczéma de contact. Ceci de façon statistiquement significative chez des femmes adultes et Danoises. Voilà une bonne raisons de boire du vin. Je ne suis pas Danoise, mais, sait-on jamais, il vaut mieux prévenir que guérir. Pour ma part, 98% des statistiques et 100% des blagues de bistrot me font rire. J'adore cette histoire pour sa sobriété! Dans un café parisien, un homme se pinte la ruche avec entrain, il boit verres sur verres. Une mégère, surement hygiéniste, qui se trouve à la table voisine lui dit: Monsieur, vous devriez arrêter. Songez que chaque année, l'alcool tue plus de trente mille Français. Et l'ivrogne lui répond: Ta gueule la vieille, je m'en tape, je suis belge!

Thierry Allemand Cornas Les Chaillots 2011allemand_cornas.jpg

Le nez s'ouvre sur des arômes de violette, de fruits noirs, d'épices, d'encens et de belles notes de graphite. En bouche, toujours cette signature minérale, très graphite, les tannins sont délicats, la matière ample mais bien équilibrée par une belle ligne acide qui rafraîchit la belle finale épicée. Evidemment, pas encore prêt, mais déjà plaisant en l'état. Très bien

Dans la Grèce jusqu'à Lagarde

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Bankster-Christine-Lagarde.jpgPendant que SFR fait la cour à Bouygues Telecom, lui promettant plus de 10 milliards en cash dans la corbeille de mariée pour racheter sa dot et sa dette, les Grecs s'enfoncent dans la crise. Au lieu d'un "Bouygues deal", SFR pourrait payer 7 fois le prêt que les Grecs ont au cul du FMI. Et plus j'entends Christine "Marie-Antoinette" "Lagaffe" Lagarde sur le sujet, plus le populisme m'attire. Entre Fmiste ou populiste, je choisis sans hésiter le populisme. Face à la situation Grec, la patronne du Fmi a fait une sortie plutôt hasardeuse: "L'heure est venue de discuter avec des adultes" a-t-elle lâchée avec condescendance. En gros, elle pense que les grecs se comportent comme des gamins qui refusent les règles des grandes personnes. Comment se comporter comme des adultes quand on est retraité ou chômeur et qu'on touche de l'argent de poche? Comment se comporter comme des adultes quand on travaille pour un salaire minimum de 683,76€. La Grèce est le seul pays d'Europe où le salaire minimal a baissé. Merci Madame Lagarde. Ses petites phrases sur la Grèce sont indécentes, choquantes et malsaines. Oui, les peuples sont parfois irrationnels, ça doit être un effet collatéral de la misère et de la peur du vide. Mais, c'est quoi être rationnel, ce n'est surement pas, comme le croit Madame Christine, la poursuite d'une logique purement comptable. Les grecs sont rationnels et adultes, ils refusent une politique d'austérité qui ajoute la famine à la faim, la misère à la pauvreté. Ce n'est pas en vendant le pays à la découpe qu'on réglera le problème Grecs. Dans la condescendance de Madame Christine, c'est toute l'ignorance du FMI qui transparait, des comptables qui ne sont que des prédateurs. lagarde2.JPGC'est surement le FMI qui les rend minables. Madame Lagaffe a même ajouté qu'elle n'avait pas envie de pleurer sur les Grecs parce qu'il y avait des petits Africains plus malheureux. Là, je crois qu'elle a vraiment touché le fond du fond et qu'elle rame. Non seulement, l'argumentation est minable, mais en plus, elle vient de quelqu'un qui devrait avoir un devoir de réserve. Il lui faut quoi? Que les Grecs meurent de faim pour qu'elle les prenne en pitié? Quelle attitude misérable! On voit bien qu'elle n'a jamais connu le surendettement et la faim, on est plutôt du genre glouton dans la famille FMI. Incidemment, son discrédit rejaillit sur la France et sur ceux qui lui ont donné le poste qu'elle occupe aujourd'hui. C'est bien le reflet de la crise morale que traverse notre Pays, DSK, Lagarde, Sarkozy, Tapie, Morano ou Balkany, voilà les politiques que l'on mérite! En cherchant bien, il y en a beaucoup d'autres, à droite comme à gauche. Lagarde et ses acolytes nous dégoutent du capitalisme et de la démocratie et font le jeu des extrémistes de tous poils et de tous bords. Il faut toute une vie pour apprendre à peintre disait Pablo Picasso, il serait temps que Christine retourne à ses crayons de couleur et laisse les enfants régler la crise avant que les Grec ne fassent une crise de nerfs.


Un dîner presque pas fait chez l'Ermite

dans la catégorie Rencontres Amicales

topchef.jpgIl était quoi? 23H47 pas plus, pas moins. L'Ermite se lève, la tignasse en bataille, la barbe en berne et l'œil torve du baroudeur en puissance, classe comme une boîte à partouze berlinoise. Salto arrière, jeu de claquettes portoricaines, style Fred Astaire aviné, toupie inversée, tapotage du croupion : "Les mecs, on s'en boit une petite dernière?". La journée avait été bonne, une journée entière à cuisiner, Italien pour l'apéro, tartare pour le poisson, Irlandais pour la viande et Eskimo pour le dessert. Je le soupçonne de s'entrainer pour TopChef, MasterChef et PizzaioloChef réunis. Le genre d'émission ou le candidat cuisine et se fait défoncer par un jury qui se la pète pendant qu'une blondasse, maquillée comme ma feuille d'impôts, se trémousse la croupe sur une voix off qui m'explique comment faire une vinaigrette. A la fin, le candidat qui se fait éjecter, sort en pleurant sur la musique de pirate des caraïbes. Même s'il a un peu d'expérience, il a fait un peu de cuisine dans un bordel bolivien, mais imaginer l'Ermite dans ce genre d'émission et je suis obligé de munir de Ventoline sinon je meurs asphyxié.

Lire la suite...


J'ai toujours rêvé d'être un Bankster

dans la catégorie Notre vin quotidien

bankster.jpgIl est né par -35 dans le désert de Gaubi, le Languedoc, pas le mongolien, ses parents n’avaient pas les moyens de lui donner de l’amour alors, de temps en temps, ils lui jetaient un os à la tronche pour que les chiens jouent avec lui. Ils vivaient en Lorraine, dans un mobil-home que sa mère avait trafiqué, pendant que son père, qui craignait bien plus l’eau que le Ricard, s'occupait des voisines. Ses parents l'ont appelé Joëlle, en hommage à la chanteuse de "J'ai encore rêvé d'elle et j'ai tâché mes draps"… Petit, il était obèse, 12 ans, 125 kg, ça marque son homme, surtout enrubanné dans un sous-pull en Licra vert pomme. Il sniffait 5 tubes de colle par jour et fumait deux paquets de gitane sans filtre. Dans la cour de l'école, il ne s'attaquait qu'aux plus petits que lui, c’est-à-dire tout le monde, prof compris. C'est sûr, avec 80 kg de plus que la moyenne, la godasse posée sur le pif de Juliette, la bave aux lèvres, avec l'œil de biche et le pied de cochon, à moins que ça ne soit l'inverse, c'est plus facile pour piquer le goûter d'un plus petit. Il avait trouvé un peu d'affection auprès d'un rat mort, trouvé dans une poubelle. Il l'avait baptisé Nanar. Nanar et lui, ils pouvaient avoir une centaine d'idées idiotes à la minute, le genre d'idée qui met toujours quelqu'un en danger, physiquement et psychiquement. Quand Nanar est re-mort, emporté tragiquement par un Bolinder-Munktell 230, le tracteur, pas le champagne, lors d’un séjour à la campagne, il s'est marié avec son gardien de prison préféré. Zonzon où il avait atterrie suite à une sombre histoire d'alcool frelaté et de fausse monnaie.

Lire la suite...


Quand l'aborigène, y a pas de plaisir

dans la catégorie Notre vin quotidien

australia.jpgL'Australie est un pays fabuleux et fascinant à plus d'un titre, un jeune pays continent, sur le plus vieux continent du monde. Ici, de l'autre côté du monde, plus de huit cent millions d'années vous contemplent. Un pays recouvert d'un faramineux désert rouge, où on y respire, à pleins naseaux, la lourde et brûlante poussière. Un pays où on découvre encore des animaux fabuleux comme un dragon de mer ou une variété de cannabis inconnu. Des jungles tropicales à l'Est, des savanes et des côtes déchiquetées à l'Ouest. Alice Springs, Broome, Ayers Rock-Uluru, le Red Heart… "Terra Nullius ", un monde brutal, violent, à la faune et la flore extravagante. Les indomptables rouleaux de l’océan indien, des incendies titanesques, un continent fascinant et encore sauvage. Sur cette terre de poussière pourpre, de rivières à sec, palpitant d’eucalyptus, de gorges ensevelies sous les fougères géantes, sur cette terre du début du monde, ou de sa fin, on rencontre des orpailleurs, des cueilleurs, des aborigènes, des immigrants du monde entier qui ont tragiquement décrété que les aborigènes n'avaient pas existés.

Lire la suite...


Des salades, encore des salades

dans la catégorie Notre vin quotidien

coteboeuf.pngUne fois n’est pas coutume, j’aimerais vous parler très sérieusement. J’ai enfin compris que ce besoin de faire rire, cette manie d’être souvent, je le reconnais humblement, hilarant, désopilant et même parfois drôle, cachait un mal-être profond, un malaise, un sentiment désagréable de langueur dissimulé sous un glaçage d’ironie, de persiflage, de cynisme et de moquerie dont souffrait surtout et presque uniquement mon Ermite préféré mais néanmoins cocasse. J'ai découvert que ce mal-être était dû à mon alimentation. Oui, une diététicienne de mes connaissances m'a fait prendre conscience que je mangeais n’importe quoi, des steaks tartare, des steaks d'Angus, même pas guitariste (cette blague a été récemment interdite dans tout le Commonwealth sauf l'Ecosse), des BigMac, des 280 sauce au poivre, parfois même, et c’est difficile pour moi de le reconnaître publiquement aujourd’hui, des frites. Mais attention, je ne fais pas de prosélytisme, loin, mais très loin de moi, l'idée de vous dire quoi manger, ce n'est pas mon genre, je n’essaie pas de vous convaincre d’adopter le même régime que moi. Chacun fait ce qu’il veut de son corps, faites comme bon vous semble, vous aller mourir, mais après tout, c’est votre choix, vous êtes libre de mourir jeune et en bonne santé.

Lire la suite...


Un Evin vaut mieux que deux tu boiras

dans la catégorie Notre vin quotidien

evin.jpgEn France, en 2015, il n'est toujours pas permis de montrer des gens buvant un verre de vin ou discutant de vin, mais il est permis de montrer un psychopathe découpant un congénère par le milieu, des meurtres en tout genre, des viols en gros plan, des lesbiennes, des chiennes, des roux, des pandas, du culs et du culte et même de la téléréalité du genre toc-toc flashion, un émiction pour personne atteinte de maladie orpheline, Christiania, coach conseil, doit relooké Franck R un candidat qui souffre de la Tourette narcoleptique, il insulte tout le monde avant de s'endormir. Christiania finira par être arrêtée pour recel de vêtements moches et maltraitance de personnes handicapées moches. Bref, on a le droit de montrer les anges de la téléréalité, mais pas un type qui boit un verre de vent d'ange. En France, on a le droit d'être con, mais à jeun. Nos députés, pas toujours à jeun, ont planché de longues heures pour aboutir à de micro modifications de la Loi Evin. Mais pas de panique, véronique, l'essentiel de la loi Evin reste inchangée. Les hygiénistes sont quand même monté au créneau, à défaut de verre, une levée de boucliers un peu excessive, puisque l'amendement voté ne modifie ni l'énumération restrictive des supports de publicité autorisés ni celle, toute aussi restrictive, des mentions autorisées dans les publicités.

Lire la suite...


- page 1 de 96