Leverasoif.com

Independence day, live and let die

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

1096737428.jpgÇa y est, ils ont filé à l'anglaise… Va falloir reboucher le tunnel sous la manche. Les Rosbifs ont choisi de quitter l'Europe. C'est une défaite pour l'Europe, pour la démocratie, l'humour et le football, mais c'est une putain de bonne nouvelle pour la gastronomie. Ce référendum ne portait pas seulement sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne. C'est aussi, et peut-être davantage encore, un vote sur la nation britannique, ce qui unit est-il toujours plus fort que ce qui sépare? Faut croire que non. L'Europe part en couille, elle se lézarde, un peu partout, en Espagne ou en Belgique, plus sournoisement en Pologne, aux Pays-Bas et même chez nous... Que plus d'une moitié des électeurs britanniques soient prêts à dissoudre leur nation, par rejet du projet européen, en dit long sur le cheminement des esprits. Pourtant, l'Europe leur allait plutôt bien, depuis 1973, leur richesse par habitant a progressé plus rapidement qu'en France, en Allemagne et en Italie ?

Lire la suite...


Crime glacé, le silence des bigorneaux

dans la catégorie Notre vin quotidien

ermite_vintage_card.jpgAlain Delon disait qu'un ami, c'était quelqu'un qui pouvait répondre à son meilleur ami, qui vient de lui annoncer qu'il a buté un mec : "où est le corps ?". De cette maxime dont les raccourcis ont l'air ma foi conséquents, j'ai l'impression que mon pote en a fait un mode de vie. Mon pote, c'est l'Ermite, ancien pétomane de profession mais qui en a aussi fait un loisir. Il ne supporte pas de perdre, encore moins contre des Lorrains et encore moins contre des Lorrains qui ont la gueule toujours béantes. Un jour qu'il revenait d'une partie de pétanques bien arrosée, il se dispute pour la énième fois avec le vilain Lorrain au sujet d'un Roumain, d'un grille-pain, d'une glace chantilly aux bigorneaux, je sais plus bien. Un gonze normalement constitué aurait sorti son Opinel, son fusil à pompe ou une étoile japonaise et aurait essayé de le buter et ben non, l'Ermite est un esthète, non conventionnel de surcroît, il a fait ça avec une coquille de bigorneaux et il a fini le travail avec une pince à escargots. Quand l'Ermite m'a appelé et m'a dit ce qu'il avait fait, j'ai repensé à la phrase de Delon et je lui ai dit: démerde-toi!

Lire la suite...


Remets ton slip, gondolier et t'assieds pas sur le compte-gouttes

dans la catégorie Rencontres Amicales

wine-tasting-notes.jpgA partir de maintenant, je vais me tailler la part du lion, j’ai été promu, comme un bel enfoiré sans scrupule que je suis. Aujourd'hui, j’ai craché sur pas mal de mes principes, mais, à moi les billets, à moi les grands Bordeaux, à moi les belles bagnoles et les putes de luxe! Finito les chemises Jules, les caleçons Leclerc et les jeans Auchan. Au début, c’est normal d’avoir des principes, mais les principes au final, c’est le luxe des pauv’gens, à la fin, c’est tout ce qui leur reste, les principes. Moi, au départ quand je suis rentré dans le milieu de la déguste, c'était avec des prolos, on se tapait des Languedoc bon marché et parfois, un 3è cru de Bordeaux pour faire comme les richoux. Mais ça, c'était avant que je me fasse limoger comme une caravane de romano, avant d'avoir du temps pour glander comme un prof, avant que je rencontre Régis. Un drôle de personnage le Régis, sans la découverte des sulfamides, il vérolait toute l'Alsace, il est toujours professeur de langues mortes, même s'il ne pue pas de la gueule pour autant, mais avant tout, il est dealer de vieux bordeaux pour vieux chinois en manque de gout. Ledit Régis, m'a invité, dans la haute, avec JeanDa, à une méga déguste de grands Bourgogne. Une déguste que j'attendais avec l'impatience d'un puceau devant une professionnelle du gland

Lire la suite...


Dans le porc d'Amsterdam

dans la catégorie Notre vin quotidien

Cochon_Philippe.jpgJe crois bien que je vous ai déjà raconté l'histoire de ce roi mort de n'avoir pu te rencontrer ou plutôt d'avoir rencontré un porc. Je profite de ce petit espace de liberté pour vous la raconter à nouveau. Le 13 octobre 1131, vers environ 11h42, Louis VI se promenait à cheval dans Paris avec son grand con de rejeton, Philippe, 15 ans qu’il venait de faire sacrer, à Reims, comme le prochain souverain. Tout à coup, alors qu’ils sont sur la Place Baudoyer, un troupeau de cochons traverse l'endroit, nous sommes au XIIème siècle, la petite gouape coiffée à la BB Brune, la pouffe habillée ras la touffe, la racaille en Lacoste et le gothique tout droit sortie de la matrice, étaient rares, mais le porc abondant et l’époque s’en portait-elle plus mal? Bref, mon petit pépin, j’en reviens donc au fait, une traversée de cochons! Ledit cochon se dirige vers le cheval de Philippe qui se cabre et fait donc tomber son cavalier qui se fracasse la tête et meurt sur le coup! Le Daron retourne au château, il a du faire enterrer le morveux avant quand même, il ne l'a pas laissé aux cochons, il va chercher le second fils, qui se prénomme Louis, et lui dit : "Oh gamin sors toi les doigts, on va à Reims te faire sacrer, y’a ton couillon de frère qui s’est fait buter par un porc, je t’expliquerai en route". Le pti Louis, le futur Louis VII, a juste 11 piges, il pensait végéter et finir petite tapette désabusée et plein de vices dans l’ombre du grand frèro et bien finalement c’est lui le futur King! Il aura pour descendant, Philippe Auguste, Henri IV, Louis XIV et bien sûr Louis XVI. Si ce con de cochon était resté sage, on n'aurait pas étêté le gros Louis, on n'aurait peut-être même pas fait la révolution, pas de démocratie, pas de Chirac, de Sarkozy, d'Hollande, on aurait surement une reine, comme les rosbifs! C'est ce que je me disais en bouffant mon sandwich jambon-beurre et en lisant l'étiquette de paquet de jambon qui venait direct d'Amsterdam. En plus d'avoir l'impression de venger un prétendant royal dont le sang amer s’est vidé tel un boudin percé, dans l’indifférence générale, au milieu d’une bande de porcs. Ma conclusion, un tantinet capilotractée, je vous l'accorde, est que nous devons admettre que la démocratie repose sur les caprices d'un porc...

Agricole Burasca de Cesare Scorza Cinque Terre 2014burasca.jpg

100% Vermentino. Un nez assez simple, de pamplemousse, d'agrumes et d'herbe fraiche. Une bouche ample, à l'attaque fraiche, beau volume, légère amertume et petite finale. Bien

Pris en flagrant délice

dans la catégorie Notre vin quotidien

07603401-photo-cuisine-6-best-of-cuisine.jpgJ’aime manger, j'aime boire, j'aime manger et boire bon. J’aime la nourriture, la bouffe, les aliments, la becquetance, la grailletence la boustifaille, la croûte, la mangeaille, la pitance, la soupe, la tambouille, bouffer comme un loup, comme un ogre, comme un chancre, bâfrer, m'empiffrer comme une oie, boulotter, grailler, casser la croûte ou la graine, galimafrer, mastéguer, morfiler, tortorer, damer, daller, casser la dalle… Je serai même capable de bouffer des briques à la sauce aux cailloux si la sauce est bonne et le plat bien accompagné. J'aime cuisiner pied nu, j’aime sentir l’odeur des choses, apprécier leurs couleurs, leurs textures. J’aime imaginer comment je vais associer le plat, j'aime choisir le vin qui le sublimera, créer, m’inspirer, refaire et refaire encore. J’aime mettre la main à la pâte, littéralement, mettre mes grosses paluches dans la pâte à pain, mettre de la farine partout, de la sauce tomate au mur. J'aime cuisiner, parce que c'est épicurien, égoïste, sensuel, presque charnel.

Lire la suite...


Coup de boule, coup d’chaud, viens t’aligoté la glotte

dans la catégorie Notre vin quotidien

petanque.jpgTerrain de boule en plein cagnard, repas bien arrosé, y en a qui ont des mercredis plus dur que les autres. Par ces chaleurs, on souffre, moins que Gégé et le Lorrain qui viennent de se prendre 5 fessées consécutives, certes, mais il nous faut supporter les commentaires acides du lorrain, peu doué pour tirer les boules, plus pour les mettre. Bref, nous souffrons, mais moins que les bouteilles de vins, les pauvres petites. Pour moins souffrir, il vaut mieux, c’est plus prudent, ne pas trop gigoter comme une chipolata trop cuite sous le soleil. Du calme, comme l'Ermite, zen comme une boule de Geisha. Quelques conseils pour vos après-midi au bord de la piscine; quand il fait plus de 30°, il faut s'hydrater, optez pour un blanc, voire un rosé si vous avez l'esprit aventureux, mais buvez frais. Bon, je suis d’accord avec ma femme, l’eau est peut-être plus appropriée, mais rien n’empêche de se désoiffer entre les coups de flotte.

Lire la suite...


Apartheid, footoir et blénno d'une chronique en bleus

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Football-Abstract-640x360.png"… le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football… J’appris tout de suite qu’une balle ne vous arrivait jamais du côté où l’on croyait. Ça m’a servi dans l’existence et surtout dans la métropole où l’on n’est pas franc du collier…" Pour Albert Camus, né en Algérie, dans un milieu modeste, son père était caviste, le football est une véritable école de la vie. Son vision morale du foot semble aujourd'hui bien loin, sa conclusion bien vraie. Des politiques, qui parlent souvent de présomption d'innocence quand cela les concerne, mais qui interviennent dans les choix d'un sélectionneur, qui veulent bannir à vie un joueur pour avoir dit ce qu'il pense, des ex-joueurs qui lâchent leur fiel, des humoristes qui manquent d'humour, des affaires de sextape au communautarisme, il y a quelques chose de véreux dans le monde du foot. Tout le monde y va de son analyse à deux balles, au train où ça va, le Dalaï Lama et l'ONU vont bientôt se sentir obligé de faire un communiqué. Le fiasco de Knysna n'a servi à rien…

Lire la suite...


Au bonheur d'Edam, et plus si affinités

dans la catégorie Rencontres Officielles

tumblr_licggtzNLR1qero2zo1_500.jpgLe vin a-t-il un sexe, et si oui, quel est sa taille? Je crois avoir déjà répondu à la question, il te suffira de quelques heures de recherche seulement pour trouver la réponse. Mais le fromage a-t-il un sexe? Oui, sans aucun doute, pour l'Ermite qui nous a avoué avoir eu une romance immorale et adultérine avec un bout de gruyère avarié. Pour une fois que j'ai à répondre à une question simple, ça me fait un peu des vacances: Le sexe et la nourriture ont toujours fait bon ménage, il suffit de lire ou relire Bataille, Apollinaire, Casanova, Sade, et bien d’autres. Les rituels des repas précèdent souvent les rituels sexuels, parfois ils se confondent. Il y a dans le sexe aussi une notion de dévorer, de se repaître et parfois… d’indigestion. Oui, le fromage a un sexe et c'est du gros. D'après une étude Boukistanaise et non moins sérieuse, le fromage pourrait bien s'ajouter à la longue liste des produits qui épicent notre vie sexuelle. Selon ce sondage, les aficionados des pâtes cuites, camemberts et bleus auraient plus de rapports sexuels que la moyenne. Pour certains esprits étriqués, le fromage est au sexe ce que la chaussette est aux préliminaires. C'est faux, comme le chocolat et le gingembre, le camembert coulant a des vertus aphrodisiaques, les amateurs de fromages ont plus de rapports sexuels que ceux qui optent pour des aliments "réconfort" comme les biscuits, les gâteaux au chocolat ou les viennoiseries.

Lire la suite...


Pline dans mes latrines

dans la catégorie Notre vin quotidien

carte-humoristique-langue-de-bois.jpgJe ne vais pas vous le cachez longtemps, je lis Pline dans mes latrines. Ce n'est pas que Pline me fascine ou me discipline, mais Jacqueline, ma femme de ménage, n'a laissé que Pline et 50 nuisances d'immigrés, une romance politico-érotico-épicée ayant pour but de divertir des personnes en manque d'affection, telle que ma femme de ménage. Ce livre a été écrit intégralement par un économiste ayant eu quelques déboires avec les femmes de ménage et qui se cache derrière le pseudo de DSQ. Non, Pline me fascine pour ses xyloglossies, qui sont, pour être tout à fait clair, le recourt à des constructions idiomatiques d'une admirable complexité grammaticale et à des substantifs polysyllabiques dérivés de la langue d'hellène et les garçons ou de celle de Pline l'ancien, probablement un parent, un peu plus vieux que Pline lui-même. Bref, la xyloglossie, c'est l'art de la langue de bois, en effet, le préfixe "xylo" se rapporte au bois, alors que le suffixe "glossie" est relatif à la langue. C.q.f.d.

Lire la suite...


Les loges de l'imperfection, une soirée de père pinard

dans la catégorie Rencontres Amicales

kopin.jpgD’habitude, en rentrant d'une telle soirée, après de telles libations, mon premier réflexe est d'écrire quelques lignes, histoire de me rappeler l'essentiel, avant que les effets conjugués d'Hypnos et de Morphée, n'aient raison de ma mémoire. Pourtant, mon esprit encore bien éveillés me demande pourquoi cette divinité des rêves prophétiques, qui a la lourde tâche d'endormir les mortels, a pris le nom de Morphée ou, indirectement de "forme", pourquoi elle apparaît dans le sommeil des rois comme des humains sous forme de fantasme, la réponse est évidente, en bonne fille de Nyx, elle sait que chacun est libre de choisir les bras dans lesquels il souhaitait s'endormir. Mais que puis-je écrire, ou faire après des tels moments? Un Sudoku, un mantra, un sandwich pâté ou lire du Montherlant? C'est lui qui a écrit: "l’être humain est la proie de trois maladies chroniques et inguérissables; le besoin de nourriture, le besoin de sommeil et le besoin d’égards. A son égard, j'ajouterai le besoin de boire de bon vin et avoir de vieux amis, même si avec de bons amis et de vieux vin, ça marche aussi.
%%

Lire la suite...


Jack London Calling

dans la catégorie Notre vin quotidien

jack_london_calling.jpgSouvent il reste assis sur la grève, en face du port, le regard au loin, fantasmant sa vieille Albion, il paraît si seul, si désœuvré. Il lui reste quelques pièces, l'obole rapporte peu, quelques pièces qu’il dépense comme à son habitude, en offrant des coupes à qui veut bien l’entendre et à qui veut bien rire avec lui. Les coupes sont aujourd’hui des bocks et le champagne de la bière. Son auditoire n’est plus de la haute, couvert de bijoux et de vison, mais se compose de marins bretonnant à la retraite, partisans d'une marine plus nationale qu'avant. Son accent Anglais ne l’empêche pas d’amuser la galerie, il imite toujours à merveille celle qu’il a toujours adulée, la seule véritable femme de sa vie, le Reine Elisabeth II, Bébête comme il l'appelle après une douzaine de bière. Il boit toujours autant mais n’écrit plus beaucoup, plus du tout même, à vrai dire. Il sait qu’il va mourir pauvre, il sait que sa gloire est loin derrière lui et il en plaisante avec son seul véritable ami, un dogue Anglais plus large que haut, qui bave plus que lui...

Lire la suite...


J'suis fâché avec les fachos

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

fachos.jpgDepuis que l'axe du mal totalitaire a été balayé, il y a bientôt soixante-dix ans, le bon peuple est persuadé que le fascisme n’est qu’un mauvais souvenir, l’une de ces vieilles lunes que l’on évoque pour effrayer les enfants et les contradicteurs d’un système démocratique qui ne cesse de mal se conduire. Après la guerre, comme par magie, sous l'égide d'un général de brigade, les résistants, les socialo-communistes, les staliniens et les anciens cagoulards ont défilé, bras dessus, bras dessous, dans une touchante unanimité. Les fachos étaient finis! Le débat sur le "mariage pour tous" a eu au moins l’intérêt de mettre en lumière le retour très visible d'une sectes de catho-barjot-fachos intégristes, exhibant leurs bannières ornées du cœur et de la croix et hurlant leur haine des libertés fondamentales. Les Migrants, l'Islam, les attentats, la pauvreté, fait également ressurgir d'autres groupuscules nostalgiques du fascisme. Aujourd'hui, à la télévision, sur le service public, de doctes professeurs à Science-po viennent nous expliquer que, non, le Front national n’est pas un parti fasciste. Ces politologues de basse-cour, qui nous prennent pour des débiles profonds, sont convaincus que, au fond, la tribu Le Pen est un parti démocratique parmi d’autres. "Vous voyez bien qu’ils ne sont pas nazis, ils n’ont même pas de brassard à croix gammée!" La fifille à son papa est finaude, elle s’efforce de recentrer la boutique, pour la rendre presque honorable et même se revendiquer le plus grand parti ouvrier de France, avant de proposer une grande alliance avec ses nouveaux potes de l’UMP, qui n’ont comme unique projet que de reconquérir le pouvoir et le conserver par tous les moyens possibles, quitte à arborer un faux nez et accepter toutes les compromissions. Aujourd'hui, comme celles de l'Europe, les frontières entre les droites sont de plus en plus perméables. Avant, les fachos, c'était facile de les reconnaitre, ils avaient le crâne rasé, un blouson kaki, ils buvaient de la bière et fumaient des gauloises en essayant de se farcir un semblant de pute. Ils étaient fourbes, moches, pervers, ils adoraient la violence gratuite et étaient même souvent racistes…Le nouveau facho est gentil, il ne fume pas, ne boit pas, il aime sa famille, il lit l'équipe et porte le costar…Les nouveaux traits du facho moderne sont donc totalement raccords avec les désirs de nos sociétés modernes : ils ne dérangent plus personne! Alors pour passer mes humeurs et ma gueule de bois, un petit Souhaut fera l'affaire.

Hervé Souhaut Syrah 2009souhaut_syrah750x500.jpg

Un nez très frais, très poivré, sur la framboise, la mûre, la cerise noire, la violette et la cannelle. La bouche est énergique, gourmande, du fruit, de la vivacité, un acidulé rafraichissant, une pointe de vert, des tannins souples et fins et une jolie finale aussi poivrée que le nez. Un vin facile à boire, facile à aimer. Très bien

C’est quoi, au juste, un hors-jeu?

dans la catégorie Rencontres Officielles

hors-jeu.jpgBientôt, c'est l'euro en France, pas la monnaie, c'est déjà fait, mais l'euro du Football avec les pieds et pour les pieds. Et, à ce sujet, le hors-jeu n'est pas hors-sujet, mais un sujet hors des sentiers battus et rabattus. Le Football, ou, "foutbaule" ou "foute tout court" pour les nains est un sport de ballon joué principalement avec les pieds qui oppose deux équipes de 11 joueurs en short dont le but est d'en marquer, des buts, pas des shorts. La relative simplicité des règles du football, doublé du fait que les inventeurs de ce sport, des Anglais, inévitablement, ont eu l'excellente idée de donner des maillots de couleurs différentes à chacune des deux équipes qui s'affrontent pour qu'il soit impossible de les confondre, ce qui a permis à la presque totalité des humains, sauf les femmes et les mongols, de comprendre ce sport devenu le plus populaire de la planète après le Curling, mais seulement en Suisse Alémanique ta mère. Certains y voient un formidable progrès du vivre ensemble, une fraternité mondiale, d'autres considèrent que cet engouement planétaire pour vingt-deux débiles mentaux, millionnaires de surcroit, qui se disputent un pauvre ballon fabriqué par un chti n'enfant aussi pauvre que le ballon, est un signe alarmant de la dégénérescence des cerveaux, ce qui pourrait expliquer, entre autres, les élections de Georges W. Bush, de Jacques Chirac ou du petit Nicolas et peut-être même le bon score de la Marine nationale.

Lire la suite...


Dans un monde sans mélancolie, les rossignols se mettraient à roter

dans la catégorie Notre vin quotidien

panda1.jpgCe titre est une citation issue des Syllogismes de l'amertume d'Emil Cioran. J'ajouterai que si dans un monde sans mélancolie, sans amertume, si les rossignols se mettent à roter, il faudrait que les pandas roux pètent... Dans un monde mélancolique, rire est salutaire, le rire, c'est sérieux … Imaginez une soirée calme, tranquille à faire ses comptes ou ceux d'un autre. La nuit printanière est profonde comme seule peuvent l'être les nuits de printemps, les grillons font de la nuit une cathédrale éclatante. Soudain, j'entends un rot! C'est le rossignol de ma cave qui a roté? Peut-être est-ce un pet, une bouteille de champagne qui a pété? Cioran est un iconoclaste, malicieux et agitateur de neurone, il suppose que si nous n’avions pas cette prédisposition à la mélancolie, le chant du rossignol n’aurait pas plus d’effet sur nous que le coassement d’un crapaud, le cri d’un nénuphar ou le pet d’un panda, roux de surcroît. Pourtant le pet du panda est particulièrement mélodique. D’ailleurs, regardez la forme d’un pet de panda, ça ne rentre absolument pas dans un trou de mélancolie, même en poussant!

Lire la suite...


Laisse tourner le compteur, c'est une valse

dans la catégorie Notre vin quotidien

compte10.jpgComme chaque année, pendant que ma boîte mail se remplit de doux mots bleus et ma boîte aux lettres de factures, il est temps de se tourner vers le passé et de le contempler, le sourire aux lèvres et le Chambertin à la main. Nous sommes le 21 avril, et le 21 avril, c'est la saint Anselme, bonne Sainté aux Selosse et aux autres, mais c'est aussi avant tout le 2289èm jours d’existence de ce blog, soit 6 ans, 3 mois et 7 jours et, si on remonte à la préhistoire du site des soiffards, c'est 3751 jours, soit 10 ans 3 mois, 8 jours et 12 heures 36 minutes pour être précis. Je me souviens, c’était aux alentours de minuit, un vendredi, Shulmeister a dit: "Hé, si on faisait un genre de site, histoire d’avoir de nouveaux copains avec qui parler pinard?" Et ce fut aussitôt la boite aux Pan d'Or, la porte ouverte à toutes les fenêtres et à toutes les conneries, surtout les miennes. On a décidé, enfin, j'ai décidé de parler de tout, mais seulement de vins. Des gens venaient faire leur petit commentaire pour dire des choses aussi inutiles qu'importantes, mais pas trop. Mais le temps passe avec un peu de nostalgie et emporte avec lui les lols et les -:).

Lire la suite...


De bulle en bulle, Denois déambule

dans la catégorie Notre vin quotidien

Jean-Louis-Denois.jpgLe vin, c'est parfois mystérieux, certains vins, certains vignerons vous frappent comme une évidence, d'autres vous séduisent en douceur, en prenant leur temps. Les vins de Jean Louis Denois sont de ceux-là, j'y suis venu doucement, par les bulles. Jean Louis Denois est issu d'une vieille lignée de vignerons Champenois. En 1979, à l'âge de 22 ans, il choisit de voler de ses propres ailes. Après des études de viti-oeno à l’école de Beaune, puis de commerce à l’université de Reims, le goût de l’aventure et du risque le pousse vers les vignobles du Cap au sud de l’Afrique, où il participera à la création des premiers Cape Classique, les méthodes Champenoises du Cap. Dès son retour, il s’engage, dans la création de "Charles de Fère", un effervescent élaboré en méthode champenoise, dans le Tardenois, juste à côté de la Champagne. L’audace des bulles déjà. Des bulles et la recherche de raisins de qualité, qui vont l'amener à Limoux, un autre terroir connu de longue date pour la production de vins effervescents, et plus particulièrement en Haute Vallée de l’Aude. Il a toujours voulu posséder ses propres vignes et produire ses vins, les travailler avec passion et respect. Une passion et une curiosité qui lui feront goûter beaucoup, et spécialement les bulles du monde entier.

Lire la suite...


L'odeur de la grosse commission Européenne

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

enjoy-capitalism-coca-colas.pngAu moins, maintenant, les choses sont claires, on sait que c'est les Ricains qui valident les lois européennes. On sait maintenant que l’Europe est contractuellement sous lobbying, sous tutelle américaine. Soumission, abdication, démission, trahison, voilà les mots qui me viennent à l’esprit, en plein scandale "Panama papers", le Parlement européen a validé son projet de directive sur le secret des affaires et voté massivement en faveur de l'adoption du texte. On nous dit que ce texte vise à mieux protéger les entreprises européennes, réputées vulnérables face à l’espionnage économique et industriel, surtout les PME. C'est sûr que les petites entreprises Française ont une telle avance technologique qu'il leur faut protéger leurs données! Je connais personnellement une petite entreprise de carrelage qui sait poser plus vite que les autres, grâce un petit secret de Manuel, le portugais qu'elle vient d'embaucher, et qui ne dévoilera son secret que sous la torture voire quelques bières.

Lire la suite...


L'art de prendre la tangente

dans la catégorie Notre vin quotidien

sideways_l.jpgUne soirée pourrie, j'ai le choix entre du foot et du foot, même pas une petite confession intime à me mettre sous la dent. Comme chaque soir, j'ai un besoin consumériste d’images de gens en souffrance quasi boulimique. Alors, je fais quoi? Je regarde TF1, le journal, c'est bien, un chouette reportage sur un centre de cancérologie, je regarde les images au ralenti des gens en train de mourir de la grippe à bière, un Tsunami au Japon, des gosses qui crèvent la dalle en Inde… bref je me démerde pour me remonter le moral. J’ai calculé qu’en moyenne, pour être à peu près normal, sans avaler plus de 4 antidépresseurs j’entends, il me faut 47 morts, 3,6 cancers et un bel accident de la circulation, de préférence avec des jeunes et de l'alcool. Si tu ajoutes quelques couples de chti cas sociaux obligés d'acheter des yaourts périmés pour leurs gosses victime de pédophilie et une centaine de licenciement, là, on approche du méga pied. J'ai aussi une autre manière d'aller mieux...

Lire la suite...


Les cailloux de Jasnières en passant par Javernières

dans la catégorie Notre vin quotidien

magnumwines_white_wine_109_1000.jpgLe mot "minéralité" est un mot que l'on emploie, que j'emploie souvent, mais qui n'est quasiment jamais défini précisément, et c'est là son vrai problème. Depuis quelques années, la minéralité s’est immiscée dans le vocabulaire des dégustateurs patentés, comme une évidence; comme l'interprétation des arômes tout droit sortis de la roche, comme un goût jusque-là enfoui dans le terroir et qui referait surface par la magie d'un vigneron, comme si quelqu'un avait jeté un caillou dans mon verre. Étrange minéralité, cachée derrière ce néologisme aux pourtours flous, se cacheraient des sensations, des émotions, à la fois olfactives, sapides et tactiles. Je ne vais pas essayer d'exposer ce que représente la minéralité à mes yeux, ou plutôt à mon palais, c'est une tentative forcément sujette à critiques et contradictions, réfutations, voire contestations... Et, de plus, j'aurai beaucoup de peine à expliquer mes sensations, parfois contradictoires. La minéralité est une notion subjective par définition, donc non mesurable, et, de plus, peut abriter, sous son nom, des choses assez différentes. Il faut faire la part des choses, entre les arômes dits minéraux que l'on trouve classiquement dans certains vins, les arômes de pierre à fusil, de silex, de pétard, de pierre sèche (des composés soufrés organiques pour certains) ou de pétrole dans les Riesling et la sensation minérale en bouche, liée à des notes salines, iodées, souvent qualifiées de minérales. Rien à voir entre les arômes de silex et une impression tactiles en bouche. Alors, comment définir la minéralité?

Lire la suite...


Une sinécure n'est pas une cure de cinoche, mais une cure de vieilles moches

dans la catégorie Notre vin quotidien

curiste-bouliste.jpgLe voilà grave déprimé, en proie à des forces obscures, plongé au cœur des ténèbres, des limbes de l'enfer du curiste. Lui, qui d’habitude, n'est que douceur, légèreté, un petit singe miquinhos, virevoltant dans l’amazone existentielle de sa forêt ontologique. Depuis quelques semaines, sa carapace de joyeux drille s’est effritée comme un vieux morceau de teushi plus très frais. Quelques menus soucis de santé, enfin pas de problèmes sérieux, bien que très petit, son testicule droit est aujourd’hui presque descendu, il lui reste juste assez de chicots pour s'attaquer à un steak haché, mais il ne rechigne jamais à tremper son biscuit aux lardons dans un ris de veau aux morilles. Son foie est un peu tendu mais on doit éviter la cirrhose de justesse, non déclarée Sécu en tous cas. Ses ganglions sont également un brin épais et sa langue chargée comme une professionnelle un soir de paye, mais dans l’ensemble, il fonctionne encore. Il roule ma poule… il perd un peu d’huile, fait des bruits bizarres, mais quand on tape un coup sur le capot, généralement, il redémarre au quart de tour. Le problème, c'est le sommeil et la gambette! Lui le pro du tango grenadine, le roi du Cha-cha-cha flatulences, l'hidalgo des lavabos, il a plus sa gambette de 50 ans et il dort comme un bébé sous psychotrope.

Lire la suite...


- page 1 de 104