Leverasoif.com

Bonneau, c'est Crau bon

dans la catégorie Notre vin quotidien

Chatauneuf-du-Pape_Cep_et_galets_roules.jpgAu loin, les collines rebondissent avec, au long des crêtes, les pointes aiguës des cyprès qui donnent aux paysages des allures de campagne toscane. Le mistral souffle sur le plateau. Un vent qui ébouriffe les grenaches centenaires dont les pieds noueux émergent d’une mer de galets aux reflets fauves. Les Papes, pas tous Clément, encore moins Innocent, ont écrit l’épopée papale en Avignon. Des Papes qui boudaient le vin de Châteauneuf, lui préférant les rouges bourguignons et les vins venus d’Italie qui leur rappelaient Rome et le Vatican. En 1866, malgré l’onction pontificale, le phylloxéra a ravagé les vignes, mais Châteauneuf-du-Pape a survécu. Pour autant, comme beaucoup de vin du Vaucluse, Châteauneuf était boudé par les consommateurs. Longtemps, cela a été des vins de négoce, chauds, brûlants, fatigants, sans finesse ni expression de terroir. Le salut est venu d'outre Atlantique, de Bob l'éponge, le thuriféraire Robert Parker les a porté au pinacle en distribuant des 20/20 comme d'autre distribuent les légions d'honneurs aux m'as-tu-vu du chaud beez.

Lire la suite...


C'est le footoir, va t'échauffer

dans la catégorie Rencontres Amicales

Football_RFA.jpgLes plus connectés d'entre vous le savent déjà, la coupe du monde des coiffeurs Brésiliens est terminée, et à la fin, c'est toujours les boulons qui gagnent. J'avoue sans jambages, le football est un sport que j’apprécie, pas plus que le Curling acrobatique, mais autant que le Triskaïdékathlon (treize épreuves dont slalom géant vert, lancer de fer à cheval, saut ASCII, combiné merdique…). Mais, parfois, alors que Benzema vient de rater sa 41e passe consécutive, je me prends à la lascivité et à la jubilation devant ce spectacle pour le moins affligeant. Devant un bon de verre de Riesling Mosellan, pendant que nos coqs de basse-cour tentent vainement de faire peur à l'aigle teutonique ta mère (je sais j'ai un peu de retard, mais c'est les vacances, soyez indulgents), j'image… Il a attendu des mois cet instant, il veut faire une entrée fracassante, marquer le but décisif, devenir le héros, le demi-dieu, le Messi de son pays, celui dont les gamins rêvent d’imiter la coiffure et, surtout. Il en a usé des shorts sur ce banc, il a longtemps gambergé. Bien sûr, il a été grassement payé, pour quelques minutes de jeu, de-ci, de-là, cahin-caha, va chemine, va trottine, va petit âne…A son sujet, à 17 ans, on parlait de petit prodige, un phénomène, un grand espoir, le nouveau machin Messi. Il rêvait de cocaïne, de Lolo, de Ferrari, de bombasse et de coiffeur particulier. Et puis, la catastrophe, la blessure bête, une calvitie précoce, la chute. D’hôpitaux en implant capillaire, il a envisagé la greffe mais il a écarté cette éventualité, trop cher, les coiffeurs sont tous déjà milliardaires, ou en dépression nerveuse. Et il a repris sa place sur le banc, à 42 ans, il attend toujours sa chance.

Lire la suite...


Mauvais goût ou mauvais coucheur?

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

la_vie_est_trop_courte.JPGVous me connaissez, je ne suis pas seulement méchant, cruel, abrutis, abscond et insensible, je suis aussi malintentionné et désobligeant, par principe, et aussi parce que ça me fait plaisir. J'aime, quand j'arrive chez moi, m'enfiler 2 litres de mauvais Bordeaux avec un paquet de chips, pendant que j'essaie de raccourcir les dents de devant de mon boxer nain avec mes chaussures Stefano Bemer en Crapaud et Dromadaire à 2000 Dollars en solde, j'aime mater PPDA marionnettisé, le cul posé dans un canapé pas confortable et conçu par une saloperie de styliste suédois, tout en crachant des chips sur ma télé et en demandant à ma femme: "dis-donc, on bouffe à quelle heure dans cette taule?". Alors, quand je peux être venimeux avec l'Ermite, je n'hésite pas une seconde. Nonobstant le fait qu'il nous avait servi une flopée de belles bouteilles, dont deux Bordeaux, c'est dire si j'étais de bon poil, voilà ti pas qu'il nous refait le coup de la Muntada 2002. La Grande cuvée de Gérard Gauby, un assemblage de Grenache, de vieilles vignes de Carignan, de Mourvèdre et de Syrah. Sur un site de méchant marchand, on vous le vent comme ayant : "de beaux arômes fruités d'une grande générosité, en pleine maturité dont la bouche est particulièrement concentrée et d'une belle puissance avec des tanins enrobés. Persistance remarquable de la finale."

Lire la suite...


Rafale de saucisson épinard

dans la catégorie Rencontres Amicales

saucisson.jpgCe matin, j'ai un coup de soleil un coup d'amour un coup de je t'aime, un coup de blues, un coup de calcaire. "La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste", disait Victor Hugo. Mouais. La formule est sympa, mais moi, c'est plus un trop plein que de la mélancolie, c'est même un trop plein de pinard. Dans mon quartier, un apéro saucisson qui dégénère, c'est aussi courant qu'une rafale de but dans les cages Brésiliennes, moins facile à vendre qu'un rafale, mais aussi courant qu'une rafale d'automatique dans un favela de Rio. On n'a pas commencé par des avions de chasse, juste un petit crémant de Rieffel, l'Ermite était là, of course, on l'a joué courtois, propre sans fioriture, pas de critique virulente, Mochel en double, la Lune d'Angeli, pas Eve, l'autre, un quintaine pour faire bonne mesure, un Savigny les Beaune blanc, un je ne sais quoi bouchonné et une chtite Roussanne de Beaucastel...

Lire la suite...


En congé de déformation professionnelle

dans la catégorie Inclassables mais classés

dexter.jpgIl existe des métiers à contre-courant qui en période de crise fleurissent comme les bourgeons au printemps ou les pustules sur la tronche des jeunes boutonneux en fleurs. C'est le cas du chatoyant métier de nettoyeur d’entreprise ou le "Léon de la Firme". Attention, il ne s'agit pas d’emmancher du balai ou de l’aspirateur, fussent-il portugais, mais plutôt d’encadrer le salarié, de le harceler afin de le pousser à la démission, à la capitulation, à la défenestration, voire à la décapitation, pour la plus grande joie du saigneur, seigneur et patron. Cette pratique n'ayant pour objectif que d’assurer au dit BHB (Big Hugo Boss), une rente encore plus confortable, indispensable quand on a le projet de faire refaire les seins de sa maitresse, certes, déjà regonflés six mois auparavant, mais nul n'est parfait, comme le disait si bien Russ Meyer, au sein des saints, on aime les poires ou les pomme, mais revenons à nos pangolins.

Lire la suite...


Une chimiste qui mérite la bandaison

dans la catégorie Notre vin quotidien

on-off.jpgEn ce moment, je suis entouré de chimiste, pas de panique, je ne suis pas en Champagne ou dans le Bordelais, je me forme à la formation de formateur avec des chimistes. D'ailleurs, je sais, de source sûre, que les chimistes sont nombreux à lire ce blog pour savoir s'il est possible de faire pouêt-pouêt quand on clique sur certains liens. Comme ce n'est pas encore le cas, ils y voient une forme de censure impensable dans un pays civilisé. Les chimistes sont pourtant indispensables à notre bien-être, grâce à eux, nous vivons une époque formidable. Plus rien n'est impossible. Par exemple, une société américaine annonce une innovation innovante qui va intéresser un max de gens, surtout les mous du scoubidou qui ne pense plus à Fernande. Avant, il leur fallait avaler un petit cacheton bleue pour dresser le chapiteau ou avoir le flageolet à la portière, mais avec quelques contre-indications médicales. Heureusement, nos chimistes ricains annoncent la sortie d'une crème érectile. Un peu de crème sur la flûte de pan-pan, on évite le passage de la molécule dans le sang, et on retrouve le bonheur dans le Sloggi, plus de maux de tête voire de nausées pour monsieur, mais pas forcément chez madame, la chimie ne peut pas tout. Merci qui? Merci les chimistes. Le chimiste dit souvent: "Je l’avais bien dit que c'était possible", en effet, l’important, dans la vie, n’est pas d’avoir raison, mais d’avoir raison au bon moment, comme me le rappelle souvent Avicenne en repensant à Urugrh, le tristement méconnu inventeur du feu et de l’immolation accidentelle. Pour fêter ça, un Soula Catalan pour me mettre en joie.

VDP des Côtes Catalanes Le Soula Blanc 2008le_Soula.jpg

Assemblage de sauvignon Blanc (38%), Macabeu (35%), Vermentinon (19%), Grenache blanc et gris (6%), Marsanne – Roussanne, Malvoisie du Roussillon, Chardonnay (2%). Agriculture biologique (dons pas de petit chimiste). Un nez puissant, très aromatique, sur des notes de fruits jaunes, de fleurs blanches, de miel, de fruits secs et des notes racinaires. De la vivacité en attaque, une belle ligne acide accompagne la belle matière, de la rondeur, pas de lourdeur, un équilibre cohérent, une petite touche minérale et quelques amers sur la finale. Bien+




Spam ma faute

dans la catégorie Notre vin quotidien

N'importe quel accro du taf le sait, surtout celui qui me lit au boulot, en loucédé, dans les chiottes, le mail c'est une perte de temps, mais c'est aussi une manière de te situer hiérarchiquement dans l'entreprise, voire dans la société. Depuis que cette invention du diable a été engendrée, telle la bête de Gévaudan, tu te farcis entre 50 et 250 mails par jour. En dessous de 50, soit t'es une buse, soit t'es stagiaire, soit t'es cost-killer ou huissier et t'as pas d'amis. Au-dessus de 250, faut te rendre à l'évidence ou à la police, t'es spammé à mort, t'es un gros mito ou un psychopathe et il y a une bande de gonze en blouse blanche qui te mate derrière la vitre sans tain. Perso, j'ai développé une méthode imparable qui me permet de gérer tout ça comme un putain de wouiner. Il y a juste 5 règles de base à connaître et à appliquer, il ne s'agit pas que de connaitre la théorie, je ne suis pas ici pour être ailleurs, faut se sortit les doigts, surtout les mickeys qui intellectualisent et compulsent des théories et qui oublient de les appliquer.

Lire la suite...


Se coincer la nano bulle dans le Roussillon

dans la catégorie Notre vin quotidien

wine.jpgC'est Fabien Duperray qui nous a mis sur la piste de ce vin du Roussillon. Un vigneron qui fait l'article pour un autre, c'est pas courant, mais, entre adepte du DEOS, on se soutient. DEOS, la bête est lâchée! De quoi s’agit-il? La nano-oxygénation, l'injection, à intervalles réguliers, de très faibles quantités d’oxygène dans une cuve. 50 à 300 µg d’oxygène par litre de vin entre la fin de la fermentation alcoolique et la mise en bouteille. Une technique qui a pour but de débarrasser le vin de ses notes réduites présentes après la fermentation, de révéler les arômes fruités sans assécher les vins. Ce système, c’est le DE(O2)S, prononcer "déos". Concrètement, c’est un appareil qui injecte dans la cuve, le volume d’air qui apportera la quantité d’oxygène correspondant à l’objectif visé, on utilise de l’air et non de l’oxygène pur, comme dans le cas de la micro-oxygénation. Une fois l’air injecté dans les cuves étanches, on le laisse évoluer. Après dix jours à un mois, on déguste les vins. Si les notes réduites ont disparu, on passe à la phase "d’ouverture aromatique", puis de "conservation" au cours desquelles on apporte de moins en moins d’air. Avec ce système, fini les soutirages, on manipule moins les vins, la teneur en SO2 libre reste plus stable, donc, on sulfite moins et au passage, on fait des économies de main-d’œuvre. Toutes ses explications, au frais, dans la cave de Fabien Duperray, entourés d'odeurs de vin en élevage, c'est une chose, ce Mastrio nous avait bluffés, un coup de cœur, mais une fois rentré, commandé, ouvert, à table, ça donne quoi?

Lire la suite...


Rave allemand de face sale

dans la catégorie Inclassables mais classés

qui.png5 ans que je n'avais pas touché au look du blog, il commençait à être au bout du boulot. Pas facile de blogger comme un vrai wouiner du 2.0 avec un truc qui ressemblait à une Traban P601, la fierté de Zwickau, moteur bicylindre deux temps, 26ch, carrosserie en fibre de coton et bakélite, preuve indiscutable de la supériorité du communisme d'Etat. Du coup mes stats se cassent la gueule comme une vieille qu'aurait perdu son déambulateur, mes amis faisaient des soirées sans moi et mes lecteurs se s'en retourné se foutre des cybers doigts dans le cul sur des forums improbables. Bref, je suis contraint et forcé de faire du racolage sur la toile comme une vielle pute de chantier! Faut quand même avoir une petite moralité. Pour sauver ce vieux rafiot du naufrage, j'ai pas hésité longtemps, un peu comme Lance la piquouze devant une seringue d'EPO, je suis un putain de tueur, l'Adolph Lundgren du Wiki., je vais faire grimper mon PageRank plus vite que la flûte de pan-pan de l'Ermite, je vais régner sur la blogosphère comme un vieux macro Tchétchène sur l'empire du spam, je vais te dézinguer tous ces blogueurs politiques qui vomissent, à longueur de billets pouraves, sur mon modèle, mon idole, Nicolas le petit, Sarkoléon, Toopti pour les intimes qui connaissent ses vrais valeurs… l'argent. Je vais remettre en branle, le vrai internet, celui de l'intelligence, de la culture et des plaisirs simples comme un bon Bojo. J'ai pas les foins de devenir la star du 2.0 et de me faire violenter par des hordes de morues en chaleur. Le blé poussera plus vite qu'un colon de colonel atteint de dysenterie, ça va pisser plus dru qu'une vache Allemande qu'aurai bu 200 litres de bière teutonique. Après, je revendrai à un petit merdeux plein de boutons 3.0, et je partirai me tremper le fion sur une plage de Phuket en crachant du Cristal de Roederer sur de jeunes vierges trop occupées à me rayer le casque. Ben voilà, en espérant que le projet te plaise, je te prie de bien vouloir agréer le merdier de circonstance.

PS1: Si ça te plait, ou si ça ne te plait pas, tu peux me le faire savoir plus bas, de toute façon, j'en ai rien à battre
PS2: Ce billet n’est pas sponsorisé, mais il vous est gracieusement offert par les préservatifs Durex
PS3: 399€ chez Micromaniaque, j'en ai une à vendre pour 599€
PS4: sortie prochainement
PS5: en faisant CTRL – ou CTRL+, tu règles l'image de fond, ou pas… Idéalement, ça donne ça…
Capture_blog.JPG

humour-blog.jpg


En juin, c'est Camping sauvage, alors pleure pas la bouche pleine

dans la catégorie Rencontres Officielles

Les-profs-au-cinema.jpgJuin, c'est le mois le plus sympa de l'année, un mois chaud comme une sole meunière fraîchement sortie du four, sur son lit de zeste d'agrumes confits, c'est un mois ensoleillé comme le regard d’un gypaète allophone ou d'un panda roux aphone. Fin juin, l’été frappe à la porte, on sent fébrilement approcher les vacances, le GPS que l'on configure, les valises, les bouchons, les mômes qui râlent, qui chialent, mémère qui grognonne, les coups de soleil, les moustiques, la tente qui prend l'eau, la grand-mère qui a des fuites et les touristes hollandais qui parlent comme je pète. La chimère du campeur qui rêvait de chant des cigales et de la douce odeur de la crème solaire ointe sur le corps de jeunes éphèbes à peine pubères, et qui se retrouve avec des relents de sardines du barbecue des belges d'à côté. Et je ne te parle même pas de la grosse bavaroise qui crie sur sa moitié qui s'enfile une chopine plus grosse que lui et pas plus forte que la truie qui lui sert de compagne. Fin juin, on se sent tellement alerte à Malibu que l’on n’a point envie que des trouble-fête ne viennent troubler la fête. C'est justement le mois où tu peux entendre des Moldaves ou des Péruviens jouer, avec joie, allégresse et deux doigts, du Biniou, du Gravikord, du Kaisatsuko, de l'orge de Stalacpipe, voire de la scie musicale dans des festivals improbables qui seront de toute façon annulés par la faute d'intermittents en mode grève qui trouvent que 4.000 boules et 4 mois de vacances payés avec la sueur du contribuable Français c'est pas assez.

Lire la suite...


- page 1 de 82